Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Gazpacho : les faux ou les vrais ?

Publié le 5 Juillet 2008 par Nadine in Exhibons nos bons plans et assumons notre radineri


Après les deux coups de gueule d'hier et d'avant-hier, revenons à ce que de nombreux lecteurs et lectrices me demandent : des recettes de cuisine spéciales revalorisation du point d’indice des fonctionnaires, en résumé des recettes à radin.
Mais avant d’exposer la recette elle-même, voici les éléments d’un débat qui est loin d’être clos. Ayant eu l’honneur de fréquenter des Pieds-Noirs oranais pendant longtemps, et continuant d’en fréquenter encore, j’ai souvent entendu dire que les vrais gazpacho étaient pieds-noirs, et qu’il ne s’agissait pas d’une soupe à leur yeux ridicule et immangeable, mais d’un plat d’automne issu de la chasse fait de galette juive et de viande, du genre qui vous plombe dans le fauteuil pour l’après-midi. Donc, Oranais, passe tout de suite ton chemin et reviens demain dans le blog, aujourd’hui la recette des gazpacho est celle de l’été, ce sont donc ces méprisables gazpacho andalous.

Puisque le but de la recette est d’épargner le porte-monnaie tout en mangeant des légumes de saison, sachant que maintenant il vaut mieux demander une ligne de crédit à la banque avant d’aller au marchant de primeurs, mon premier conseil sera d’acheter les légumes en fin de marché et si possible très murs. La soupe en sera que meilleure et les finances épargnées. Le truc, c’est de guetter les marchands qui vendent au forfait (1 ou 2 €) des plateaux en vrac de légumes légèrement abîmés. Evidemment ce genre de plan se trouve sur les marché et non pas les rayons d'un hyper.

1kg de tomates très mûres
100 à 200 g de pain sec
2 poivrons rouges
1 concombre
Des herbes aromatiques selon ce que vous avez (basilic, menthe, persil…).
1 oignon blanc
1 gousse d’ail
10 cl d’huile d’olive
Une petite rasade de vinaigre
sel et poivre
Une pointe de piment

Mettre préalablement les tomates dans de l’eau bouillante, puis les éplucher une fois que c’est refroidi.
Les passer au mixer puis mettre dedans le pain quelques minutes le temps qu’il s’imbibe.
Mixer ensuite les tomates avec le pain, et le reste des ingrédients.
Le but est d’obtenir une préparation très homogène : j’opte personnellement pour le blender qui écrase et émulsionne à la fois. Mais il est vrai que je postule en ce moment pour la médaille de la ménagère modèle avec les kilos de confiture que je prépare chaque matin (n’est-ce pas CG ?).
Versez le tout dans un saladier ou mieux encore des bouteilles à large goulot et  mettez au frigo au moins deux heure.
Servez glacé dans des verres ou des bols en entrée avec, si vous en avez, un peu de jambon cru ou de fromage.

Commenter cet article