Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Nuit du kompa

Publié le 30 Mai 2011 par Nadine dans Haïti

http://www.espacefm.com/bonsplans/kreyol%20djakout%20zenith%20bleu.jpgNe reculant devant rien pour aller pomper toute la nuit avec 7000 Antillais, je suis allée avec deux cavaliers à la nuit du kompa, vendredi soir au Zénith.

C’est ainsi que j’aurais pu commencer cet article, mais cette fois-ci nous allons faire dans la culture (avec ture). J’étais donc vendredi soir à la nuit du kompa en compagnie d’Evens, mon prof de créole, et d’Emeric, un de ses amis qui fait ses études à Nice. Le concert commençait à 23h avec à l’affiche Kreyol La et Djakout #1. Evens, comme un bon prof de langue, fait non seulement de la linguiste avec son élève, mais en plus de la civilisation. C’est ainsi qu’il m’a expliqué que Djakout avait été précurseur dans le passage du Kompa Combo au Kompa Direct dans les années 1980 : orchestres au line-up plus resserré et où la mélodie n’est plus impulsée par les cuivres mais par le clavier, passant de l’influence cubaine à celle des Etats-Unis. D’ailleurs si vous voulez en savoir plus sur toute la musique haïtienne, du rara au kompa en passant par le twoubadou ou le style rasin le plus simple est d’aller faire une visite sur ce site très complet et bien documenté.

Comme toujours pour ces concerts de musique ethnique, le Zénith avait fait (presque) le plein. Encore une fois, c’étaient les Antillais qui remplissaient la salle, avec une bonne proportion d’Haïtiens, beaucoup d’entre eux avec force drapeaux bicolores, casquettes, maillots etc… Le premier groupe, Kreyol La est un jeune groupe, parfois un peu vert, mais avec une grande efficacité scénique ; l’animation était très énergique et nous avons fortement pompé jusqu’à plus de deux heures du matin. Sachez que pomper signifie faire des gestes avec les bras tout en remuant les jambes voire le bassin au rythme de la musique (et pas autre chose !). Le deuxième groupe, la tête d’affiche, compensait un peu moins d’efficacité dans l’animation (ou alors on avait moins la pêche entre 2h30 et 5h du mat ?) par des mélodies plus assurées et un meilleur chanteur. Mais plus que de longs discours, je vous laisse des vidéos de la nuit du kompa déjà en ligne : vous y découvrirez que l’on n’a peur ni des déguisements, ni des danseuses aux formes généreuses.

 

commentaires

A travers le marché immobilier

Publié le 26 Mai 2011 par Nadine dans Niouzes narcissiques

Ayant prochainement les mains libres, je me relance dans le marché immobilier : je visite donc en ce moment des studios à Marseille pour avoir une filliotière (copyright Marianne ma cousine) à deux pas du SNES et du cours Julien. Plus besoin de réfléchir boire ou conduire, je pourrais arriver à l'heure sans bouchon au syndicat et faire la fête, voir les copains et tout reste sans regarder la montre pour le bus ou me prendre la tête pour la voiture.

Si un de mes nombreux lecteurs trouve pour moi un studio environ 15-20 m2, hyper-centre de Marseille, bon état à un bon prix, qu'il n'hésite pas à me contacter. Et s'il trouve pour le même prix à l'achat (maxi 70 000 euros) une piaule comme celle que DSK va louer à NYC (voir video ci-dessus) qu'il n'hésite pas me contacter. Zavez vu, y a même une chambre pour la bonne, qu'elle chance !

commentaires

Soirée caraïbes à Gardanne

Publié le 23 Mai 2011 par Nadine dans Tchatche et niouzes

PhotoService.com

Plongée deep into ze mauve comme vous le savez et alors que vous suivez la palpitante affaire des amours ancillaire d'un des grands de ce moment (hum… amour c'est lui qui le dit, parce qu'apparemment il y a une autre version de l'affaire), j'oublie l'essentiel, le tableau de ma vie quotidienne de ce blog narcissique.

C'est avec une paire de mouflets que suis allée samedi soir à Gardanne pour la soirée de cloture du festival Arts et festins du monde. Le principe est simple : le cours est envahi de stands, d'un côté des trucs à vendre (j'y suis pas allée), et de l'autre des stands de bouffe du monde entier (là je l'ai parcouru plussieurs fois) et au milieu une scène avec des groupes qui jouent. Le thème de l'année était les Caraïbes, j'y ai donc amené mon ami haïtien Ben qui ne s'est pas fait prier pour venir et n'a rien regretté vu qu'il passé la soirée entouré de jolies filles (c'est lui qui le dit) à boire des ti punch. Le groupe de samedi soir jouait du reggae mais auparavant il y avait une bande de rara qui avait fort excité notre curiosité. Je vous copie ce que disait le programme :


Rara Woulib est un rassemblement de 15 musiciens, comédiens, clowns qui proposent des spectacles dans la rue inspirés du rara haïtien.
Traditionnellement, les bandes rara sillonnent les campagnes et les villes d’Haïti pendant la période du Carême.
Chaque groupe a ses musiciens et danseurs : les danses et chants sont accompagnés par un ensemble de percussions et d’une section d’instruments à vent composée de longues trompes métalliques évasées appelées klewon ou kone et de vaksins, un ensemble de tubes en bambous de tailles et de tonalités différentes.
Dans le Rara, un spectacle public souvent considéré comme un carnaval rural, les Haïtiens mêlent le sacré et le profane, le travail et le jeu. Les personnages de l’imaginaire haïtien se mêlent dans le théâtre rara.
Avec le phénomène d’exode rural, le rara n’a cessé de sillonner les quartiers, les villes et les villages, devenant un événement social très répandu.
Véritable élément fédérateur, le rara sert de nos jours d’espace de libre expression pour les revendications populaires. Ainsi il n’est pas rare de voir des bandes de rara mener des manifestations politiques.

 

Evidemment ce qui était tout de suite étonnant, c'est que non seulement les musiciens étaient grimés de blanc, ce qui est normal, mais qu'en plus ils étaient blancs. Mais est-ce besoin d'être jamaïcain pour jouer du reggae ? Espagnol pour danser le flamenco ou argentin le tango ? Une grande culture peut s'exporter et vivre une nouvelle vie hors de ses frontières. J'attends maintenant du kompa suédois avec que des blonds aux cheveux raides.

Je laisse surtout la parole à Ben au jugement plus aiguisé que le mien :

 

A part les acoutrements excessivement sombres et hideux j crois c etait qd meme satisfaisante comme prestation. J ai surtout apprecie qd une des dames a essaye de reprendre la melopee des "wonsi" dans les "zotobre" pas mal du tout .

 

Alors puisqu'il paraît que ce sont aussi les bandes qui animent les manifs politiques y a plus qu'à en monter une pour les manifs à la FSU. Même que la prochaine sera le 31 mai pour les salaires dans la fonction publique. Ben tu nous sers de conseiller technique ?

commentaires

Deep into ze mauve

Publié le 19 Mai 2011 par Nadine dans Tchatche et niouzes

PhotoService.com

Je ne vous ai pas donné des niouzes depuis près d'une semaine et je sens déjà frémir mon fidèle lectorat. Que ceux-ci se rassurent ! Nous entrons dans la période du mouve et comme chaque année vous aurez des nouvelles fraiches des candidats, des questions des fiches navettes, du jaune, rose etc… Pour l'instant nous préparons le GT barème, nous avons eu les mauves hier. Comme l'an dernier j'ai la plus grosse, à savoir les lettres modernes et avec une équipe de choc, les drôles de dames de la FPMA : Claudine, Emilie (sur la photo ci-dessus prise en 2008) et ma pomme, il nous manque juste Charlie mais (outre le vrai Charlie qui reste à Gardanne) je suis sûre que nous aurons notre Charlie à nous en séance et hors séance.

Comme apparemment le S3 me fait désormais confiance, je suis à la manœuvre : voici donc les consignes de départ pour le travail au mauve. Comme cela fait cinquième année que vous pouvez lire des leçons de mouve dans cet excellent blog, je ne vous fais aucune traduction.

 

Pour travailler de cette manière, il fait un mauve chacun. Il faut aussi le journal mut du S3 + le BA.

• Lister des entrées et repérer :

— Les bonif médicales : Emilie

— Les bonif familiales : conjoints, RRE et enfants. Comparer avec la liste du rectorat : Emilie

— Les bonif IUFM et les bonif reclassement (100 pt vœu dep)  des stagiaires : comparer avec la liste du rectorat et le mauve de l’inter : Nadine

— Les mutations simultanées et créer un tableau qui servira pour les affectations : Nadine

— Les mesures de cartes scolaires et créer un tableau qui servira pour les affectations : Nadine

— Les bonif APV et ambition réussite : Emilie

— Les bonif TZR sur vœu géo et sur vœu dep (stabilisation) : Emilie

— Les bonif agrégé : Nadine

— Le EXT pour tous ceux qui doivent l’avoir : Nadine

— Les  points sur vœu dep : 1000 points de réintégration (vœu dep ou ZRD selon le poste), séparation, vœu préférentiel, sportif de haut niveau, stabilisation TZR… : Emilie

On se répartit ces tâches en trois lots. Et on communique aux autres les problèmes.

• Comparer le mauve avec le mauve de l’inter et les roses des années précédentes : Emilie et Nadine

• Saisir les fiches syndicales.

Les comparer au mauve.

Faire la syndicalisation.

C’est ce mauve qui sera le mauve de référence lorsqu’on aura le rose pour reporter la syndic et les fiches.

Emilie et Nadine

• Reprendre tout le mauve, candidat après candidat et repérer les anomalies, les questions et tout le reste.

On divise le mauve en trois paquets égaux.

Emilie 165 à 284

Claudine 285 à 404

Nadine 405 à 525

• On se réunit toute une journée dans un endroit agréable, avec des boissons fraîches et pas alcoolisées (alcoolisées plus tard), et on met tout en commun en commençant par A et en finissant par Z.

On rédige les fiches navettes à ce moment-là.

 

commentaires

Vendredi 13

Publié le 13 Mai 2011 par Nadine dans Haïti

PrésidentsJe ne voudrais pas porter le chat noir en ce vendredi 13 à un président nouvellement élu. A-t-il vu cette affiche publiée hier dans le journal de Montréal 24 heures ?

Certes celui pour lequel il est écrit paix au dessus de son portrait,  est bien prix Nobel de la paix. Cependant il n'a pas hésité à faire comme les cow-boy, à confondre vengence et justice en appliquant les méthodes Dead or alive et d'ailleurs plutôt dead que alive pour faire abattre un ganster par ses services secrets. Il a été l'homme qui, d'un premier réflexe a envoyé 12000 soldats en Haïti et les comptabilisés au titre de l'aide humanitaire.

Quant au personnage titré progrès, est-ce vraiment le qualificatif approprié ? Ou alors le progrès des riches contre les pauvres.

Rappelons toutefois que parmi les deux larrons celui à la droite du personnage principal était le meilleur des deux, et que le personnage central prêchait l'Amour comme il écrit au dessus. J'espère pour son pays qu'il y a plus de vérité pour lui que pour les deux autres de l'affiche, mais plus que de l'Amour, je pense qu'il faudrait surtout de la paix, du progrès, de la justice et de la justice sociale.

commentaires

A travers les facs avant la fusion

Publié le 9 Mai 2011 par Nadine dans Niouzes narcissiques

Fac de droitA peine rentrée des tropiques et déjà invitée tout le week-end. Moi qui ai fait mes études à U1 Université de Provence, j’ai fait un tour à U2 Université de la Méditerranée et U3 Université Paul Cézanne. La fusion des trois fac avant l'heure ? Voici comment.

C’était vendredi la HDR d’Etienne à Luminy. Le texto annonçait qu’on pouvait se dispenser de la soutenance si la science nous saoulait, je me suis donc contentée de l’apéro auquel je suis venue avec un ami haïtien qu’une vieille copine que je ne dénonce pas ici a tenté de faire passer pour islandais. Nous avons eu droit à une visite du labo, de ses machines, de ses produits radioactifs et de ses trucs en culture que même en les regardant on craint d’être contaminés.

Samedi soir, plus hype, c’était le bal de printemps de la fac de droit. C’est un bon ami qui travaille dans les étages qui nous a fait venir. La fac de droit c’est la fac de droit, et donc costard cravate pour les messieurs et robe et talons pour les dames. J’ai mis ma petite robe noire, mes chaussures à talons, un rang de perles et je suis allée chez le coiffeur.

Comme je ne prends pas l’appareil photo quand je danse, la photo ci-dessous résume les deux soirées. Les murs du labo étaient couverts de consignes de sécurité (brrrr…) mais vu comme ça on dirait presque une démonstration de coupé décalé.

 

PhotoService.com

commentaires

Surfin' Gwada (2)

Publié le 5 Mai 2011 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

Rentrés depuis quatre jours et déjà un peu la nostalgie en regardant les photos qu'il faut trier et tout le reste : six cents quatre-vingt dix photos et encore j'en ai supprimé près de deux cents, et dix-sept vidéos. Et puis aussi le job qui reprend : perm mardi dernier avec toutes les fiches mut intra qui m'attendaient, en gros un tas de ma hauteur. Oui, je sais ça ne fait pas un tas si grand que ça… mais quand même, j'ai tout lu et j'en ai eu jusqu'à 19h30. Et comme j'ai rappelé plein de monde, ça rappelle encore et je suis les dossiers jusque dans le TGV, à l'aller comme au retour. Aujourd'hui c'était Paris et la CAPN hcl 29e base, autant dire que c'était très glamour.

Alors on se refait le film par exemple celui des body-board auxquels j'ai fait traverser deux fois l'Atlantique au fond de la soute et qui ont servi un peu de support publicitaire et sur lesquels Neel et Sandra se sont bien éclatés dans les rouleaux à Bananier ou au Helleux.

PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com

commentaires

Surfin' Gwada

Publié le 2 Mai 2011 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

Derniers jours en Guadeloupe sans Sandra (et donc déjà moins bien, forcément) et consacrés au surf. Neel qui n'est pas un enfant timide a branché sur la plage des moniteurs de surf a a eu droit à une leçon de surf par jour qu'il a mises à profit pour améliorer son staïle.  Pour infos, Neel n'est pas goofy, il est regular. Il a fait de beau rides en beach-break sur la mousse ou en take-off dans les vagues claires. La mère narcissique ne peut donc s'empêcher de vous envoyer le best of en photos parce qu'en plus qu'elle n'a pas arrêté de le mitrailler depuis la plage.

Sinon, ben, la métropole depuis ce matin, le plein de rhum à l'aéroport Pôle Caraïbes de PAP (Pointe à Pitre, pas Port au Prince !), la boîte de pêche explosée dans le sac body-board, matos de pêche, palmes, maques, tuba, et donc les hameçons dans les doigts pour récupérer le tout, la traversée de Paris avec plus de 60 kg de bagages, et ce soir le jet-lag. Mais ce qui est bien dans les voyages, c'est que j'aime partir mais que j'aime aussi revenir. Pour de bon !

PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com

commentaires