Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Même pas peur !

Publié le 27 Novembre 2011 par Nadine dans Voyages

L'ensemble de mes nombreux lecteurs a suivi avec attention mes aventures hospitalières de la fin de l'été et j'imagine leur frisson d'effroi lorsque vous avez appris que j'allais cette semaine au S4 à Paris. En effet le siège du SNES se trouve avenue d'Ivry, coincé entre le frères Tang et paris Store, en plein cœeur de Chinatown. Autant dire que j'allais défier Nguyen dans son fief. Vous me connaissez : question voyage, crains dégun !

Je suis donc arrivée mardi soir chez ma cousine dans le 14e avec une sévère otite. Je partais donc déjà avec des antibiotiques, Nguyen n'avais qu'à bien se tenir. Mais pour trois jours de stage, c'était mal parti. Au final, j'ai très bien entendu tout ce qui s'est dit dans le micro, j'ai même causé dedans, mais j'ai rapidement renoncé à écouter mes interlocuteurs sauf à les faire répéter trois fois. C'est ainsi que tous les soirs j'ai plus bu que causé, ce qui n'est pas idéal quand par ailleurs on prend des antibio même locaux dans les oreilles.

Cancoillote.jpg

Ne reculant définitivement devant rien, je suis même allée manger avec des baguettes dans des restau viet. J'en ai  même trouvé un qui sert de la cancoillote, c'est du moins ce que j'ai compris en lisant ce qui est à gauche de ce miroir.

 

Ayant afronté le plus difficile, c'est le cœur léger que j'ai rejoint Evens vendredi soir. Je lui avais commandé une soirée antillaise et Evens qui est un gentleman a réalisé mon vœu. Nous sommes donc allés à Ivry, juste une heure de marche du 12e où nous créchions, dans la plus grande boite antillaise de Paris, le Palacio, situé entre l'avenue Jean Jaurès et le boulevard Lenine. Pour que vous ayez un aperçu, voici une vidéo tournée il y a quelques temps. Sur la scène ce n'était pas kompa mais Krys, du reggae dancehall venu de Guadeloupe. Nous nous sommes rabattu sur la petite salle à l'ambiance plus feutrée qui passait exclusivement du kompa, ce qui est une preuve de qualité de cette discothèque. J'ai vérifié une fois de plus que j'avais la chance d'avoir le meilleur cavalier de la région parisienne, qualité corrélée au fait que lui vient de la vrai grande île des Antilles. Quant à mon second cavalier, collé-serré, j'ai pu vérifier l'intensité des sentiments que je lui inspirais et je suis retournée dans la salle principale. Nous sommes rentré à cinq heures du mat, moi les pieds en compote et tous les deux ravis de cette excellente soirée.

 

commentaires

75

Publié le 21 Novembre 2011 par Nadine dans Niouzes narcissiques

PhotoService.com

Ce sont les âges cumulés des anniversaires qui ont été fêtés samedi dernier à la rue des Saintes-Maries. Je ne dévoilerai ni qui, ni combien d'anniversaires, ni quels âges sauf celui de Neel qui attaquera mercredi ses 10 ans. Pas à pleines dents, car comme vous pouvez le constater, il avait la tête d'un boxeur suite au carambolage dans la cour de vendredi dernier.

Tpujours à propos de 75, je pars demain à Paris au S4, en plein de cœur de Chinatown et j'espère ne pas y retrouver le terrible Nguyen qui m'a terrassée en août dernier : vous croyez que je dois emporter une moustiquaire, des antibiotiques et du paracétamol, on se sait jamais ?

PhotoService.com

commentaires

Le cri du gland

Publié le 20 Novembre 2011 par Nadine dans Tchatche et niouzes

Prise par une semaine de travail et d'animation de réunion mutation, sans compter une visite nocturne aux urgences — Neel est rentré dans dans un autre gamin en courant à l'école, résultat hématome à la machoire pour Neel qui a maintenant la face d'un boxeur, et points de sutures pour l'autre — j'ai oublié de vous faire partager la découverte d'un nouvel instrument de musique lors de la balade de samedi dernier au Fort de la Revère : le gland. Alors plus qu'un long discours, voici un diaporama didactique offert par ma pomme ainsi que Roxanne, Jean-Yves et Barak lui-même, le mec qui doit rendre son prix nobel de la paix.

Le cri du gland
commentaires

11 11 11

Publié le 14 Novembre 2011 par Nadine dans Epicurisme et gastronomie

PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com

Mon cousin Jef est né le 11 novembre. Quand il était petit, sa grande sœur lui faisait croire que les bus avaient des drapeaux ce jour-là pour son anniversaire. C'est dire s'il est né sous une bonne étoile. Je ne suis pas sûre qu'il ne le croit pas encore : en tous cas, le 11 11 11, jour mémorable qui n'a pas été la fin du monde à 11 heures 11, a été celui d'une fête mémorable pour entamer son deuxième demi-siècle. D'ailleurs, à l'occasion de cette fête, il y avait des drapeaux sur tous les bâtiments officiels, c'est dire !

Sa bonne étoile a continué puisqu'il a épousé Iza, Iza de Izakitchen dont le lien se trouve ici à gauche et dont j'ai déjà parlé précédemment. Outre son blog qui est un must du sans gluten, Iza a déployé ses talents pour les soixante quinze convives de la soirée avec des choses délicieuses et raffinées, là où normalement, et vu le nombre, l'on aurait pu s'attendre à pastis, cacaouètes, olives.

Donc, nous avons tout mangé ce que vous voyez plus haut, avec en plus des desserts que j'ai oublié de prendre en photo, mais vous pouvez me faire confiance.

Le lendemain, comme on avait plus causé que dansé, nous nous sommes un peu dépensés sur les hauteurs de la Turbie et là Jef a encore fait le bon choix : il aurait pu faire sa fête le week-end précédent où il pleuvait à seaux. Et bien non, nous avons été conviés le week-end de grand soleil pour une ballade très bien choisie pour la distance comme pour la vue. La preuve en photo ci-dessous (le reste des photos ici, code Nice06, où vous trouverez aussi l'Italie sans Berlusconi mais avec quelques Haïtiens qui mangent des pâtes).

Bref, Jef puisque tu vas me lire, je te souhaite encore un bon anniversaire, et rendez-vous pour attaquer ta troisième moitié de siècle, ou alors un peu avant ?

PhotoService.com PhotoService.com

commentaires

Sweet sixties

Publié le 9 Novembre 2011 par Nadine dans Tchatche et niouzes

Début novembre absolument normal en région méditerranéenne : la pluie en continu et en grosses averses avec les étonnements habituels des gens ayant construit en zone inondable. Oui près du lit des rivières, y a assez de chance de se retrouver les pieds dans l’eau à l’automne par ici. Donc puisque c’était pluie, le week-end a été sous le signe de la vidéo.

Partie sous mon parapluie au marché samedi matin, je rencontre dans ma librairie préférée Joël. Il me sort du fond de sa poche son butin de la matinée : le DVD Living in the Material World, le dernier Scorsese sur la vie d’Harrison. Je lui propose immédiatement une soirée Fab Four : tope là, c’est pour le soir même. Je me pointe donc avec un plateau de fruit contenant des pommes vertes coupées en deux, face A, face B, et des bâtons d’encens en hommage à George. J’amène aussi mon disque dur externe dans lequel j’engrange 482 morceaux des Beatles (quelques officiels qui me manquaient et beaucoup de bootlegs, de chutes de studio diverses etc…), 2525 covers des mêmes et encore pas mal d’autres trucs, en tout 3515 morceaux de plus pour mon i-tunes, la récolte a été bonne. Après un repas végétarien (encore un hommage à George), nous avons donc branché le vidéo-projecteur et regardé en continu les deux DVD d’affilée. Comme c’est Scorsese, rien à dire, beau montage, interviews rares (Pattie Boyd ! Phil Spector… déjanté), choix de photos superbes. Mais comme c’est la veuve Harrison qui produit, c’est comme avec l’autre veuve de Beatles, tout n’est pas dit. Bref, avec tout ça, j’écoute en boucle les quatre garçons dans le vent depuis dimanche matin, même que ça fait vachement du bien.

Dimanche fin d’après-midi, il pleut toujours. Je me jette dans ma DVDthèque et ses récentes acquisitions. Quoi de mieux que The party (1969) de Blake Edwards avec Peter Sellers pour bien finir le week-end ? En plus les reprises les plus drôles des Beatles acquises la veille sont de Peter Sellers, lequel dans le générique joue de la sitar… comme Harrison ! La boucle est bouclée. Sweet sixties…

 

commentaires

Où est passée la démocratie ?

Publié le 5 Novembre 2011 par Nadine dans Réflexions profondes

KKE-Parthenon.jpgCela fait des années, on va dire 21 ans, depuis la chute du mur de Berlin (celui de la Palestine peut attendre), qu'on nous bassine avec la démocratie, la victoire de la démocratie (en Irak par exemple), la démocratie valeur ultime de la fin de l'Histoire, valeur des gentils face au choc des civilisations etc… Bref, on avait compris, le bonheur des peuples c'était le droit de vote et l'économie de marché. Mais en fait on avait mal coimpris et c'est cette semaine en France que tout s'est éclairé, voici comment.

Episode 1 à l'UNESCO, Paris. L'adhésion de la Palestine a été approuvée à l'Unesco  lundi 31 octobre 2011, par 107 votes pour, 14 contre et 52 abstentions. La Palestine est devenue le 195e membre de l'organisation. C'est ce qu'on peut appeler un vote franc et clair. Que fait alors la plus grande démocratie du monde ? Elle désapprouve en faisant du chantage. Les Etats-Unis retirent leur contribution financière pendant qu'Israël relance la colonisaton. Que feront-ils si l'ONU accepte la Palestine comme membere ? Ils jettent le siège de l'ONU dans l'Hudson river ?Tintin-grece.jpg

Episode 2 au G20, Cannes. La Grèce étranglée par les créanciers d'une dette qui n'est que partiellement la sienne, et beaucoup celle de la spéculation, se voir proposer un plan de recouvrement de cette dette au prix d'ajustement divers sur le dos de la population. Le premier ministre hellène propose un referendum pour s'assurer que les Grecs sont bien d'accord et asseoir sa légitimité. Mais face aux pressions des deux poids lourds de l'Union, cette contruction de la démocratie en Europe, il renonce. Mais on avait l'habitude avec les Danois et les Irlandais, quand le résultat du referundum n'est pas bon, on recommence. Là on est allé plus vite, en s'évitant la peine de déplacer les gens jusqu'aux urnes.

(ou alors un vote électronique comme dans l'Education nationale pour enrichir un peu plus Thierry Breton ?)

Outre que le lauréat 2009 devrait rendre son prix Nobel de la paix, j'ai encore moins de regrets d'être allée à Nice mardi, malgré la bière équitable pas très bonne. Parce que j'ai enfin compris : démocratie cela ne veut pas dire la pouvoir du peuple mais économie de marché et loi de la jungle, le gros écrase le petit !

commentaires

Les peuples d'abord, pas la finance !

Publié le 2 Novembre 2011 par Nadine dans Tchatche et niouzes

PhotoService.com 

J’avais fait ma dernière manif en camion. Alors pour fêter ma fin de convalescence, j’ai fait la suivante à pied et à Nice avec aller-retour en bus dans la journée. C’était hier le contre G20 altermondialiste pour faire la nique au G20 du capital qui se tient à Cannes. Au passage, je voudrais souligner que le mec qui fait du chantage à l'UNESCO, suite au vote de la majorité des Etats de la planète, devrait rendre son prix Nobel de la paix. 

Après certains antécédents fâcheux (Gênes 2011…) et surtout après avoir bien fait monter la mayonnaise de la parano, chacun s’était donné le frisson de la guérilla ou de l’émeute. Dans le bus, on nous a distribué les consignes pour les armes à destination et en cas d’arrestation ou de fouille (j'ai quand même gardé mon couteau suisse avec cuillère pour le pique-nique). Dans le ciel, les hélicos tournaient, ce qui faisait une bande-son genre guerre civile. Les magasins s’étaient barricadés. Surtout il y avait des forces de l’ordre en nombre, déguisés en tortues ninja avec des barrières anti-émeutes à tous les carrefours. Certaines colonnes ont même traversé lle cortège au pas de course histoire de compléter la provocation. Surtout c’était assez disproportionné avec la manif qui était réussie mais sans la foule des grands jours (faut dire que la frontière fermée aux altermondialistes et autres plaisanteries n’y ont pas aidé), le tout dans une ambiance très bon enfant. J’avais moi même fait venir Mô, ravie de l’ambiance carnavalesque et surtout d’en être, et Emeric, un ami haïtien pour qui c’était la première manif. Comme nous étions interdits de centre-ville, le cortège s’est dirigé vers Saint-Roch, un quartier populaire où les gens sur les balcons nous ont salués pendant qu’ils dansaient sur la musique du camion de la CGT. A l’arrivée, le meeting a continué aux abattoirs avec concert et prises de paroles (après les gauchistes, le rock régionaliste, la journée ne pouvait être parfaite) pendant que l'on n'avait pas le choix : c'était bière équitable mais pas très bonne (après la socca au soleil à midi… oui tout ne pouvait pas être parfait). 

 

PhotoService.com

 

J'aime les slogans simplistes et percutants

PhotoService.com

 

Chacun avait mis du sien pour mettre l'ambiance ?

PhotoService.com

 

Une vraie question : grâce à la spéculation, les inondations en Thaïlande vont devenir famine en Haïti. Quelle mondialisation ?

PhotoService.com


commentaires