Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

La guerre des tranchées

Publié le 28 Février 2009 par Nadine dans Voyages

PhotoService.com
Avec plus de deux mètres de neige, il était tentant de remplacer l’activité igloo par une occupation plus belliqueuse : nous avons donc joué à la guerre des tranchées sur la terrasse.

Rodolphe nous a fait, avant de commencer les hostilités, un petit topo sur le sens du mot poilu. Les troupes masculines étaient très motivées, les deux filles que nous étions, jouions les marraines de guerre sur la terrasse du dessus, tout en filmant, photographiant et encourageant nos valeureux guerriers.
A vrai dire, il s’agissait plutôt d’un rugby tranchées puisqu’il s’agissait de ramener dans son camp des quilles en évitant les boules de neige des ennemis qui vous faisaient périr : on ressuscitait alors en retournant dans sa propre tranchée. Rapidement, la mêlée fut telle qu’il fut difficile de dire qui était touché et qui respectait la règle pour revenir à la vie, donc dans le jeu. Peu importe. Si la première manche a fini en match nul, le camp allemand a eu une supériorité remarquable dans la deuxième manche grâce à un atout : ses blindés sous luge.


Le camp français
PhotoService.com
Le camp allemand
PhotoService.com



Le camp allemand très allemand

PhotoService.com

La mélée

PhotoService.com


PhotoService.com
commentaires

Activités ti moun, activités gran moun

Publié le 27 Février 2009 par Nadine dans Voyages

La dream team de Chauvet
PhotoService.com
De retour de Chauvet, revoici le blog avec l’actualité brûlante venue de la montagne. Je crois que les gran moun comme les ti moun ont beaucoup apprécié le panel des activités proposées par votre GO préférée à savoir ma pomme (mais avaient-il besoin d’un GO ?).
Pour les ti moun : bagarres de polochons, DVD, game-boy, etc… dans la mezzanine devenue gniardland. Mais aussi luge, surtout entre 19h et 22h, la meilleure heure paraît-il, et même un peu de ski malgré les recommandations du docteur. Quand j’écris ski cela a surtout été à fond sur la piste des fadas en cherchant la meilleur approche des bosses, c’est plus marrant. Quand au lavage des dents… j’ai préféré faire semblant de ne rien voir, mais étrangement la salle de bain est restée la seule place exempte du capharnaüm étalé par les trois ti moun dans tout l’appartement…
Pour les gran moun : ski, se filmer à ski, bronzer, jouer au uno, jouer au tarot, préparer l’apéro, boire l’apéro.
Bref que du très classique. Les deux groupes se retrouvaient à l’heure des repas, mais aussi autour du feu d’artifice mercredi soir pour célébrer la première année de Neel en France. Et aussi dans la guerre des tranchées sur la terrasse que je vous relaterai demain.



Après une descente à fond la caisse
PhotoService.com

Trois terreurs sur la piste des fadas

PhotoService.com
Les mêmes à la remontée
PhotoService.com

Trois autres sur un autre télésiège



PhotoService.com


commentaires

Vivent les vacances

Publié le 21 Février 2009 par Nadine dans Voyages

Depuis hier soir les vacances ! Une semaine seulement pour moi car dès le 2 mars, je suis à Paris à faire du mouve… C’est ça la grandeur et les servitudes du mandat électif national…
Les vacances de février ce sont les vacances au ski. D’ailleurs pour ceux qui avaient programmé la Guadeloupe cette année, il aurait mieux fallu pour eux programmer le ski. Contrairement donc à l’année dernière où j’avais été aux Caraïbes, mais pas sur une destination très courue, après être allée au Portugal, cette année je fais très classique : ski à Chauvet avec mômes et copains.
Je pars tout à l’heure avec trois mômes, Neel et deux copains à lui, et cinq puis six copains à moi (deux beaux mecs, deux de mes ex et un exotique). Je pense que nous n’avons pas baigner dans la mélancolie… je sais déjà qu’ils ont prévu large question bouffe, pinard, cartes, etc… (je vous laisse deviner tout ce qu’il y a dans le etc).
Quant aux mômes ce sera luge, boules de neiges, bonhommes, igloos, car Neel étant  encore interdit de ski, les autres joueront la solidarité.
Chauvet est le plus beau chalet du monde, vous le savez déjà mais il n’y a pas internet. Donc pas de blog avant le retour en plaine. Cela vous fera aussi des vacances.

Pendant que nous serons dans la neige, on sera en tenue plus légère à Haïti : c’est K-naval, chose sérieuse entre toutes. Vous aviez déjà eu une petite idée de l’ambiance avec les gwo radio (Neel dixit) lorsque je vous ai entretenus des festivités précaranavalesque.Voici deux autres vidéos avec des tubes composés spécialement pour l’occasion, avec de jolies danseuses : la première K-naval 2008, la deuxième K-naval 2009.

commentaires

Fin des béquilles !

Publié le 20 Février 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

Depuis mercredi Neel en a fini avec les béquilles et l'atele. Juste une genouillère et continuer à faire gaffe : pour li'nstant ski, foot et trotinette sont interdits, le vélo se sera dans une semaine, la luge avec modération et la natation tout de suite s'il veux mais pour l'instant c'est nous qui ne voulons pas : la fête foraine s'est installée à côté de la piscine…
Il était temps : les béquilles étaient dévenues dirons nous… décoratives !

Neel béquilles
commentaires

Le marathon de la princesse

Publié le 19 Février 2009 par Nadine dans Tchatche et niouzes

Chers lecteurs, veuillez excuser ce silence de presque une semaine, j’étais patraque. J’ai commencé avec le nez bouché et depuis c’est la gorge avec extinction de voix. Ce n’est pas pour autant que je me suis dispensée d’aller bosser : faire cours dans ces conditions relève du sport de haut niveau. Heureusement j’avais prévu quelques contrôles et d’autres classes ont eu en plus des interros surprise,s tant pis pour eux, il n’ont qu’à pas être élèves… C’étais un peu le même trip que l’an dernier les portugaises ensablées.
Rajoutons à cela le CA de mardi soir où la DGH a été adoptée grâce au vote des parents malgré un poste qui saute, des heures sup partout, des compléments de service là où il y a les heures sup, et les horaires planchers.
Bref, nous  ne sommes pas vraiment prêts pour la révolution. En attendant la révolution, il y avait une action sympa hier dans Aix, en face de la mairie. Il s’agissait de lire la Princesse de Clèves à voix haute et en intégralité dans l’après-midi. Chico nous rappelait récemment l’importance de la culture générale en général et de la Princesse de Clèves en particulier, surtout après les déclarations de notre Prince-Président :
« L'autre jour, je m'amusais, on s'amuse comme on peut, à regarder le programme du concours d'attaché d'administration. Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d'interroger les concurrents sur 'La Princesse de Clèves'. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à la guichetière ce qu'elle pensait de 'La Princesse de Clèves'… Imaginez un peu le spectacle ! »
Je ne sais pas si Nicolas le Petit a entendus les lecteurs du marathon, mais j’espère que Maryse était dans sa mairie. Ca lui ferait peut-être du bien à elle aussi…


La princesse de retour de Coulommiers


Une autre princesse descendue de son vélo

Un rustaud de passage


commentaires

Toujours des questions d’identité

Publié le 14 Février 2009 par Nadine dans Réflexions profondes


Mais il n’est plus question de Neel. D’ailleurs prochainement, je vous prouverai que Neel est Français depuis plus longtemps que moi-même.
Je vous ai relaté la semaine dernière mon séjour au S4, donc à Chinatown, endroit louche où les élus doivent savoir manger des chiffres avec des baguettes.
C’était la fête du Têt la semaine précédente et toute l’avenue d’Ivry, tout le quartier d’ailleurs étaient décorés de lampions et de calicots rouges avec écrit Bonne Année, Bonne Santé et d’autres trucs encore mais en idéogrammes qui devaient sensiblement dire la même chose avec en plus sûrement la prospérité, tels que je connais les Chinois. Les calicots avaient une double signature : en bas Tang Frères, en haut Mairie du 13ème arrondissement.
Osons une réflexion sur quelque chose qui doit être traditionnel dans le 13ème et sur quoi personne ne fait de remarques. Mais d’abord un détour par Aix : je me souviens qu’il y quelques années les réunions parents-profs au collège du Jas avaient été fixées à l’heure d’iftar pendant le ramadan. Lorsque j’avais fait la remarque, l’on m’avait répondu que nous étions un collège laïc. J’avais donc demandé si aurions fait la même chose pour le jour de la fête du Têt dans le 13ème à Paris. Pas de réponse…
Je me demande maintenant si il n’y aurait aucun problème si pour l’Aïd ou pour toute autre fête musulmane, la boucherie hallal Slimani s’associait avec la mairie du 18ème de Paris ou celle du 15ème de Marseille pour fabriquer des calicot verts écrit en arabe ?et décorer tout le quartier ? Je pense que quelques bonnes âmes iraient assez vite crier à la laïcité bafouée. Pourtant c’est exactement la même chose : les fêtes religieuses sont d’abord des fêtes de l’identité avant d’être des fêtes religieuses. Je pense même que l’Aïd el-fitr est beaucoup plus fêté et plus ouvert que la fête du Têt aujourd’hui en France : dans certains quartiers c’est même la fête de tout le monde. Je me souviens qu’au collège Jules Ferry à Marseille, tous élèves étaient absents ce jour-là et tous amenaient des gâteaux le lendemain. Pour certains c’étaient des tartes aux pommes.

En regardant autrement, s'interroge-t-on sur l'atteinte à la laïcité que constitue l'ouverture de l'espace visuel public à une entreprise privée avec la bénédiction de la puissance publique ?

Y a-t-il des exotismes plus acceptés que d’autres ?
En tous cas, vive la diversité, surtout quand ça apporte une belle déco dans la grisaille du béton parisien au mois de février.
commentaires

Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale

Publié le 12 Février 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

Maintenant que Neel est officiellement notre fils donc naturalisé français, examinons point par point si cette opération correspond aux missions du ministère dirigé par Eric Besson.

Depuis vingt ans, il était question de rassembler en une seule structure les différents volets de la politique de l’immigration jusqu’ici éclatés entre les ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères, des Affaires sociales et de la Justice. Sous l’impulsion du président de la République, Nicolas Sarkozy et du Premier ministre, François Fillon, c’est désormais chose faite avec la création d’un grand ministère compétent à la fois pour l’immigration, l’intégration, l’identité nationale et le codéveloppement.
À la fois fermes et humains, nous poursuivons quatre objectifs : maîtriser les flux migratoires, favoriser l’intégration, promouvoir l’identité française et encourager le codéveloppement.


Ben on est bien content… surtout que c’est vachement facile de définir l’identité nationale. J’aurais volontiers proposé chanter la Marseillaise la main sur le cœur lors des matches de l’Equipe de France, mais hier soir à Marseille l’entraîneur de l’équipe d’Argentine a été beaucoup plus applaudi que celui de l’équipe de France. Mais Marseille, est-ce la France ?
Et puis fermes et humains, que c’est beau ! Une main fer dans un gant de velour, je suis sûre qu’ils apprécient au centre de rétention d’Arenc.

1. Maîtriser les flux migratoires.

Nous avons passé la Police de l’Air et des Frontières en 10 secondes en février dernier. Et hop !
D’autres risquent de la repasser aussi vite dans l’autre sens : les objectifs d’expulsion pour 2009 sont passés hier de 26 000 à 27 000.

2. Encourager le codéveloppement. L’enjeu du codéveloppement est de donner aux États du Sud et à leurs ressortissants les moyens d’avoir confiance en eux-mêmes et de construire un avenir sur leur territoire. Il s’agira d’abord de mobiliser les instruments permettant aux migrants d’agir en faveur de leur pays d’origine. Il conviendra, aussi, de faire en sorte que les politiques de coopération et de développement des pays d’origine tiennent mieux compte de la maîtrise de l’immigration.

C’est sûr en faisant venir des informaticiens dans le cadre de l’immigration choisie ! … Pour Neel la question ne se pose pas pour le moment. Il brûle l’aller visiter New York pour y voir ses habitants les plus célèbres (Superman, Spiderman…), je lui ai donc proposé d’y aller dans quelques années, mais dans le cadre d’un voyage à Haïti (c’est par NYC que l’on trouve les vols les moins chers) : c’est un non catégorique . En même temps il était très content de regarder hier soir un reportage de Thalassa sur Haïti et faisait semblant de tout reconnaître.

3. Favoriser l’intégration. Un étranger admis au séjour en France et qui souhaite s’y établir doit en maîtriser la langue et en respecter les principes républicains pour bénéficier d’une carte de résident de dix ans. Si l’étranger a des devoirs, l’État en a aussi envers lui. L’accès au logement, à l’éducation, à la formation et au travail sera facilité pour permettre une meilleure intégration. Parallèlement, le travail des associations qui, sur le terrain, aident à lutter contre la discrimination sera facilité.

Question langue ça va : Neel fait encore plein de créolismes mais il a oublié le créole. Les dernières fois que nous étions chez Eugénie, restau haïtien de Marseille, Neel avait du mal à comprendre et était incapable de lui répondre en VO. Eugénie était morte de rire.
Question musique, il va falloir faire par contre des efforts : Neel n'écoute (à fond) que de la musique arabe, africaine, antillaise ou afro-américaine. Peut-être lui passer du Sardou en boucle ?
Neel bénéficie du droit à l’éducation, il est allé à l’école une semaine après être arrivé, et du droit au logement, et même double logement chez papa et chez maman. Quant à l’intégration pas de problème : il est la star de la cour d’école, même les CM2 à cause de sa conduite de balle au foot. Il ne subit pas trop la discriminiation dans sa classe de CP. Jusqu'ici tout va bien. Quant à savoir s'il respecte les principes républicains... c'est quoi les principes républicains ? Expulser des pères de famille en les séparant de leurs enfants ?

4. Promouvoir notre identité. L’identité française est à la fois l’héritage de notre histoire et l’avenir de notre communauté nationale. La Constitution de la Ve République, à son article premier, affirme que "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion". La promotion de notre identité est une réponse aux communautarismes et vise à préserver l’équilibre de notre Nation. L’immigration, l’intégration et l’identité nationale sont complémentaires. Elles sont même intimement liées. C’est parce que la France a une identité propre dont elle peut être fière qu’elle a les moyens d’intégrer des immigrés qui respectent nos valeurs et qu’elle peut organiser de façon sereine l’immigration.
Chouette on doit être fiers de notre identité qui est l’héritage de notre histoire ! Nous avons déjà anticipé en avril dernier en lui faisant clamer mes ancêtres les Gaulois devant le site de Gergovie. Je vais peut-être continuer avec les aspects positifs de la colonisation puisque c’est dans les programmes depuis 2005 : par exemple l’histoire de la colonisation française à Saint-Domingue/Haïti y a de quoi être vachement fiers.

Telle est l’ambition de ce nouveau ministère : lutter contre l’immigration irrégulière, organiser l’immigration légale en favorisant le développement des pays d’origine afin de réussir l’intégration et de conforter l’identité de notre Nation.
Brice Hortefeux


Evidemment avec de si nobles intentions, on peut penser que Brice a préféré le qualitatif au quantitatif sauf en ce qui concerne les expulsions. N’oublions pas que nous sommes la patrie de Droits de l’Homme.
J’apprends ce matin dans Libé qu’Eric Besson reprends la très humaine idée de Brice : les test ADN pour le regroupement familial. Heureusement que notre fils — c’est bien un juge qui dit que c’est notre fils — n’est pas venu en France avec un test ADN, je crois que nous l’aurions raté.

commentaires

Le jugement

Publié le 11 Février 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

 Voilà c’est fait ! Lundi, le dossier de Neel est passé au tribunal et le juge français a confirmé ce qu’avait statué le juge haïtien : Neel devient officiellement notre fils au regard de la République française. Cela fait bientôt un an qu’il est avec nous mais cela n’a rien à voir avec l’expiration d’un délais de garantie : il fallait six mois entre le dépôt de la requête et son examen.
Fini l’attente à la sous-préfecture dans des locaux pourris pour le renouvellement du visa Schengen, Neel est maintenant français. Il intègre la patrie des droits de l’homme, il devient un enfant de la République, celle qui a un ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, dirigé aujourd’hui par Eric Besson après l’avoir été par Brice Hortefeux.
Nous nous donnons pour objectifs ces prochains jours :
— De célébrer cela avec bulles et sans bulles, en particulier avec notre avocat.
— De faire une CNI et un passeport dès que la transcription à Nantes est effectuée. Et assez vite de se faire un plan vacances à l’étranger pour que Neel prenne les bonnes habitudes familiales.
— D’examiner si nous cadrons dans les missions du ministère d’Eric Besson pour voir si Neel et ses parents sont de bons Français (article prochainement).


En haut : Neel à la crèche à Haïti. Nous lui avions envoyé le maillot du Brésil qui est en réalité l'équipe nationale d'Haïti. Aujourd'hui Neel a aussi le maillot de l'équipe de France.
Ci-dessous Neel dans l'avion entre Port-au-Prince et Pointe-à-Pitre et pas mécontent d'être là.


Neel dimanche dernier chez sa cousine qui, la veille, avait fini première d'un concours de harpe.
commentaires

Rencontre avec mes lecteurs (trices)

Publié le 8 Février 2009 par Nadine dans Niouzes narcissiques


Nice est l’endroit du monde où je compte le plus d’abonnés à mon blog. Il se trouve que je les ai tous rencontrés ce week-end. La première, vendredi soir, c’était chez ma cousine adorée, chef du bip, chez qui se fêtait l’anniversaire de son fils, 22 ans. La famille au salon, les copains à la cuisine, les mômes dans les chambres, au bas mot trente personnes ont défilé dans l’appart en se mélangeant à l’heure du champagne ou des bougies.
Le lendemain, c’était chez PFG, sa blonde et ses trois petits mecs. Deux lecteurs d’un coup ! Et puis il y avait aussi le commandant Massoud et ses deux femmes et le baktachi de Tunisie. Cela m’a donné l’occasion d’enfin connaître la femme du baktachi et ses deux enfants dont j’avais longuement entendu parler l’an dernier. Ils sont aussi charmants que ce qu’il m’avait annoncé pendant les 36 lundis soir de l’année scolaire 2007-2008.
Ce midi avec Mô, autre lectrice, c’était socca et spécialités niçoises dans la vieille ville que nous avons ralliée en tram depuis Las Planas. Des plans comme ça — socca, frites, pissaladière, et tram — c’est tellement trop chouette que je sens que Neel va rapidement devenir fan de Nice !


Vous avez remarqué aussi que dans ce blog il y a de plus en plus de surnoms. Je crains qu’un jour cela ne devienne bien incompréhensible… Sinon, comme je suis avide de reconnaissance comme le savent bien ceux qui me connaissent, j’ai pris commande d’un article sur le thème 3 que je vais m’empresser de lire aussi vite que possible. A bientôt fidèles lecteurs(trices) !
 
commentaires

Chamonice

Publié le 7 Février 2009 par Nadine dans Voyages

Je suis arrivée hier soir à Nice sous une pluie battante. Les stations de l'arrière pays étaient bloquées par la neige ajoutant ainsi de la crédibilité à la candidature de ma ville natale pour les JO d'hiver de 2018. Car, non seulement la ville d'origine de mon papa, Grenoble, est candidate pour 2018, mais aussi celle de ma maman, Nizza la bella ! Ce qui veut dire que dans les deux cas de figure je suis sûre de trouver de nombreux supporters pour le champion olympique haïtien de cette olympiade.

 

Ce qui est dommage c'est que Neel rate sa saison 2009 de ski alors que l'année est exceptionnelle pour la neige. Mais il aura le temps de se rattraper. Et puis les sélections d'Haïti en ski doivent être moins sévères que celles de la Jamaïque en athlétisme.

PS : avec la candidature de Nice 2018, en plus du plaisir de tenter d'entuber le CIO et les équipementiers, on peut aussi s'amuser à faire de même avec Estrosi en lui demandant de soutenir notre équipe nationale !

commentaires
1 2 > >>