Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

IAM retour dans la cité

Publié le 28 Octobre 2013 par Nadine dans Tchatche et niouzes

PhotoService.com  PhotoService.com

Voilà que toute occupée à écrire au kilomètre mon prochain opus, j'en oublie d'écrire sur les infos essentielles, à savoir ma vie à moi dans mon blog narcissique à moi. Les vacances sont studieuses après un démarrage bien rock'n'roll : nous étions vendredi 18 à l'ouverture de la Fiesta des Suds aux Docks où se produisaient IAM en tête d'affiche, premier concert marseillais depuis un moulon de temps. Nous avons raté Christine Salem, chanteuse réunionnaise et vu seulement la fin de Che Sudaka, groupe à la Mano Negra dont le personnel vient d'Argentine, de Colombie et de Barcelone, très efficace et prometteur :  c'est que, comme on s'en doutait, le public était là, nombreux et en supporter du groupe phare de Marseille. Il fallait arriver assez tôt pour pouvoir être à une place où l'on puisse y voir quelque chose.

IAM ce sont un peu les papis du rap, mais des papis bien portant, line-up d'époque qui n'a pas pris une ride, show à la hauteur des attentes, morceaux anciens et morceaux nouveaux, les anciens repris en chœur par un public chaleureux près à faire un triomphe aux enfants du pays. Et puis bien sûr le rappel avec le Mia que tout le monde attendait.

Avant d'aller soutenir nos forçats du rap, nous avions pris des forces, nous, Milou, Neel et ma pomme, en allant manger un couscous dans Belsunce, puis nous nous sommes rendus sur les lieux en tram. Retour en tram à deux heures du mat passés, exténués, surtout Neel, mais ravis. La filliotière c'est bien le tremplin de la vie nocturne et rock'n'roll ! Yeah !


commentaires

On n'a pas sauvé Willy

Publié le 24 Octobre 2013 par Nadine dans Voyages

 PhotoService.comPhotoService.com

Petites vacances sur la Côte d'Azur avec Neel et Marius mon filleul. Chez Mô à laquelle on a profité de donner une leçon de télé et de radio : c'est devenu tellement compliqué avec les box, les bouquets de 750 chaînes ou plus, les forfaits variables que Mô, 88 ans, a un peu du mal à s'y retrouver. Donc à trois, deux de 11 ans et moi, nous avons réussi à trouver le chemin le plus court pour accéder aux chaînes normales et l'apprendre à Mô. En plus je lui ai fait le ménage dans ses abonnements auprès de son opérateur téléphonique, réduit la facture du tiers en passant à de l'illimité partout. Ouf !

Après toutes ces opérations salutaires, nous sommes allés à Marineland admirer les évolutions nautiques des mammiphères marins : les enfants et la grand-mère se sont régalés surtout aux orques : Neel a regardé au moins 200 fois chacun des trois épisodes de Sauvez Willy, c'est dire s'il est fan.

 

 

Nous comptions aller hier nous promener dans la nature mais c'était sans compter avec météo et nous nous sommes retrouvés sur les collines au-dessus de Nice sous des trombes d'eau : cela a fini en crèpes partie chez Jeff, Isa et Roxy, mes cousins, mais nous n'avons pas perdu au change. En effet Isa est non seulement bretonne, ce qui est une qualité pour faire des crèpes, mais en plus elle est une cuisinière hors pair. A l'appui de mon propos je vous invite à aller visiter son blog (lien ici) sans gluten que même ceux qui mangent du gluten ils peuvent se régaler. par exemple les courgettes kofta de mardi c'était une tuerie !

Et puis on est allés au cinoche voir le dernier Jeunet. Comme ce n'était pas très bon, je préfère vous envoyer un meilleur film dans le thème de cet article.


commentaires

Mwen renmen manje ayisyen (2) : soup joumou

Publié le 13 Octobre 2013 par Nadine dans Epicurisme et gastronomie

PhotoService.com

J'avais promis il y a presque un mois de faire une série de post concernant la cuisine haïtienne, avec des quelques recettes de ce que j'avais espionné dans les arrières cuisines des presbytères. Je connais quelques lectrices qui préparent déjà leur imprimante en vue d'étoffer leurs livres de recettes déjà épais. Au passage, sache Iza kitchen (excellent blog que je recommande) que je viens à Nice la semaine prochaine avec des bananes plantains, des bananes verte, de l'igname et du manioc histoire d'agrandir ta gamme sans gluten.

Je commencerai par la soup joumou (soupe de giraumond/potiron), un grand must de la cuisine haïtienne qui allie velouté savoureux et épaisseur historique. C'est en effet la soupe du 1er janvier, date de l'indépendance, que tous les Haïtiens préparent et mangent ce jour-là. La tradition raconte que les esclaves, à peine sortis de leur chaînes, ont préparé cette soupe qui était jusque là réservée aux maîtres, histoire de marquer leur liberté fraichement acquise.

Je tiens cette recette d'Imélienne qui me l'a transmise à Carrefour Joute au mois d'août, alors que nous nous apprétions à manger au petit déjeuner la soupe que vous voyez ci-dessus en train de finir de cuire. Si certains de mes lecteurs veulent rectifier la recette, je pense particulièrement à quelqu'un à Marseille qui peut concourir au prix de la meilleur soup joumou de la région PACA, il ne faut pas se gêner : les recettes c'est comme l'assaisonnement, il faut toujours rectifier avant de servir.

Il n'y a pas de mesure, vous vous débrouillez avec votre bon sens et le nombre de convives.

— Cuire le joumou (potiron) et les carottes à l'eau. Les passer au moulin à légumes.

— Frotter la viande (bœuf ou cabri coupé en petits morceaux) au citron et à l'orange. Mélanger aux épices : gros sel, ail, poro (poireau = cébette en Provence). Cuire à l'eau environ 20-30 mn.

— Cuire les légumes, chou, pommes de terre et navets dans le joumou passé avec son eau de cuisson.

— Ajouter la viande coupée en petits morceaux. Faire cuire.

— Ajouter quelques pâtes à la fin.

Ce n'est pas franchement un plat de régime, mais c'est excellent. Et puis ici le 1er janvier, il fait froid et on éponge généralement les abus de la veille, alors c'est un plat parfait pour cette date là.

commentaires

La traversée de Marseille

Publié le 10 Octobre 2013 par Nadine dans Niouzes narcissiques

PhotoService.com PhotoService.com

Le blog Nadoch a de la suite dans les idées, mes nombreux lecteurs s'en étaient déjà aperçu. J'annonçais la semaine dernière que j'allais fêter mon anniversaire… et bien… je l'ai fêté ! Même que c'était encore cette année avec mon filleul Marius, normal il est du 30 septembre comme moi. Notez que si les natifs du 31 décembre ont été conçus le 1er avril ce qui dénote quand même un manque certain de sérieux, les natifs du 30 septembre ont été conçus le 1er de l'an, ce qui montre une certaine constance dans l'intérêt pour la fête. Et cela n'en manquait pas le week-end dernier.

Je ne vous inflige pas un troisième compte-rendu d'un week-end Métamorphose (acte 3 la Ville Ephémère) à Marseille 2013, LA capitale, où il s'agissait de bâtir une ville en cartons autour de la mairie, je vais droit au but : Marius a fêté son anniv au parc Borely avec les 6ème de Thiers et celui de Mignet, samedi après-midi, sous un soleil radieux. Puis le dimanche midi, la famille a embarqué au Vieux Port, direction l'Estaque pour un resto de poissons estaquéen avec glaçons dans le blanc au pichet, et serveur jovial en maillot de l'OM. Grâce à Marjane, 19 mois, nous n'étions pas 13 mais 14 à table et nous n'avons rien laissé, même pas une frite. Nous avons fini à la fête foraine sur le quai de la navette où les six mecs entre 8 et 66 ans ont fait de la carabine à plomb et de l'auto-tamponneuse avec le même bonheur quelque soit leur âge. 

Sinon bon sang ne saurait mentir : Marius et Neel ont chacun été élus triomphalement délégués de leur classe de 6ème respective. De la bonne graine ces petits gars !


PhotoService.com PhotoService.com

commentaires

Entre deux capitales

Publié le 2 Octobre 2013 par Nadine dans Voyages

PhotoService.com

 

Il y a trois mois, mon ami Jaime, qui est Lisboète mais habite Rotterdam, m'écrit parce qu'il partait en Malaisie et à Sumatra et voulait des conseils. Au passage il me signala qu'il allait le dernier week-end de septembre à Paris avec des amis. J'ai donc sauté sur l'occasion et pris immédiatement des billets perm's pour Paname : quatre ans que je ne l'avais pas vu, je n'allais pas rater l'occasion !

Je pris donc vendredi soir le TGV Gare Saint-Charles. Je précise la gare parce que c'est là que se passait ce même week-end le deuxième épisode de Métamorphoses, nommé Forain Contemporain, dans LA capitale de 2013, la capitale qui compte, celle de la culture. Sous le soleil, des danseurs excutaient des ballets en descente des marches monumentales de la gare.

Arrivée à 21h41 Gare de Lyon, j'ai sauté sur un Vélib pour rejoindre mes amis haïtiens boulevard Raspail alors qu'ils applaudissaient le rappel d'Emeline Michel et de James Germain. On a blagué jusqu'à tard.


PhotoService.com

 

C'est dans l'après-midi du samedi que j'ai rejoint Jaime et ses amis rotterdamois, un autre Portugais, une Française et un Hollandais, un quartet de chercheurs en neurosciences et psychiatrie. Après le pique-nique sur la pelouse, nous avons silloné Paris en vélib, moi en tête en tant que presque régionale de l'étape. On a aussi blagué, raconté de tas de trucs, et fini à une heure du matin en face du siège du PCF place du Colonel Fabien pour satisfaire les goûts politiques et architecturaux de Jaime. On s'est quittés sous le crachin à une heure du mat en se promettant de se revoir bientôt.

A mon retour dans la capitale du sud, le soleil était revenu après l'orage du matin et j'ai pu  apprécier avec ma voisine, Anne, les dernières représentations du week-end des métamorphoses : Igor Hagard, interprétation libre et ferroviaire du Sacre du Printemps, des descentes des marches par des amateurs et toutes sortes de choses autour de la gare.

Le troisième épisodes des métamorphoses ce sera le week-end prochain et là je devrai mixer avec mon anniversaire et celui de mon filleul. Ouf quelle vie (de star) !

 

PS : puisqu'il est beaucoup question de train et de gares, je range sans hésitations cet article dans la catégorie Voyages.


PhotoService.com PhotoService.com

commentaires