Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Les poissons ne mordent que dans les assiettes

Publié le 31 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://www.passionchasse.com/quoi/imagepoisson/barracuda/Barracuda.jpgOu plutot c'est nous qui les mordons puisque hier soir, affames, nous sommes alles manger du poisson au barbecue, le meme que celui du jeu-concours d'avant hier (toujours en jeu). Parce que questions peche ce n'est pas ca : Neel est parti ce matin a 5 heures du mat avec Nioman, le papa des garcons qui jouent au foot avec lui et ils sont encore revenus bredouille. Le temps n'etait pas vraiment avec eux puisqu'il y avait du vent... et je ne regrette donc pas d'etre restee dormir dans la chambre plutot que de chopper le mal de mer.

La ou ca mord plus c'est au foot : Neel est devenu une star ici, il est presque recrute par le FC Padangbay. Avant-hier encore l'appelait Elano, mais depuis hier c'est Henry puisqu'il a change de maillot de foot. Il faut dire que comparativement aux Indonesiens, Neel fait franchement plus grand et plus athletique.

On reviens demain a Kuta pour continuer le surf.

http://www.urfagundemi.com/resimler/haberler/3134.jpg

http://freekicker.files.wordpress.com/2007/06/thierry-henry-arsenal.jpg

commentaires

Bredouille

Publié le 29 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://images.travelpod.com/users/dru_tim/1.1206028800.img_0097_1.jpgJe veux bien etre jalouse des copains de Pekin mais je veux surtout une entree VIP pour projection 2010-2011 du film Chine la Route de la Soie. Je suis meme prete a preter la Villa Dimanches si d'ici la elle est reparee : j'ai recu cette nuit 13 fois le meme SMS du type des travaux m'indiquant que l'entreprise sous traitante d'ERDF (EDF a ete coupee en morceaux avant d'etre privatisee) n'avait toujours pas fait le raccordement. Vive la privatisation !

Je n'etais donc pas tres fraiche ce matin a 6 heures pour partir avec Neel sur le perahu du captain Wayang pour pecher. On a passe presque quatre heures dans la baie derriere blue lagoon pour revenir bredouilles ou presque. Wayang avait quatre petits poissons et Neel rien ! Cela ne fait rien il s'en remet un louche cet apres-midi sur les rochers  et encore ce soir, comme hier soir, sur la jetee a pecher vesperalement le calamar avec un udang-udangan achete dans la boutique au bout du village, en guise d'hamecon.

 

Jeu-concours etape poisson.

Quel poisson qui se peche couramment ici a donne  son nom a un heros de serie tele des annees 80 et a un celebre restaurant d'Alexandrie (un peu genre genre restau de poisson a la Goulette) ?

A gagner  : un cd de chanson d'un celebre chanteur des annees 60-70 qui aurait mieux fait pour sa sante de connaitre la privatisation d'EDF.

commentaires

Padangbay

Publié le 28 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://images.travelpod.com/users/beachbum78/pura-vida.1152543600.0.jpgPendant que certains sont dans la fournaise et la poussiere tres loin de la mer a l'ouest de la Chine, on se coule douce avec Neel sur la cote est de Bali, a Padangbay. Padangbay est mon coin prefere de Bali : c'est le port d'embarquement des ferry pour Lombok ou la plupart des touristes ne font que passer et c'est bien dommage pour eux car Padangbay ce sont trois superbes plages, des hotels au ras du sable et une vraie vie balinaise avec des vrais gens, un port, des pecheurs, des warung, des bakso le long de la plage, des coqs de combats sous leur panier et tout le reste. Neel se fait un trip peche. On a ecume le village a recherche d'hamecons et tout le reste pour sa canne a peche et la il est sur le ponton avec des Balinais avec lesquels il a tout de suite sympathise a pecher le calamar. Cet apres-midi il a tape le foot avec les gamins du village.

Je renonce donc a aller a Lombok et aux Gili : je vois d'ici les bateaux pleins a craquer de touristes qui s'y rendent et je crains que les tarifs aient explose et qu'il soit difficile d'y trouver un bungalow sympa. Je reste sur mes souvenirs des trois fois precedentes de ce petit paradis.

Demain lever 5h30 pour un tour en bateau de pecheur. Je vous raconterai tout cela avec la suite du jeu concours.

commentaires

Pratiquer-regarder

Publié le 27 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

Ce qui me connaissent bien savent ma vieille theorie sur pratiquer-regarder. Neel definitivement se situe dans la categorie pratiquer et meme a fond comme il le dit lui-meme. De toutes facons, pratiquer, toujours pratiquer, tel est mon conseil.

Depuis quatre jours il s'est mis au surf avec l'opiniatrete qu'on lui connait : 5 a 6 heures par jour dans l'eau, oubliant meme la faim a tel point qu'il faut que j'aille le tirer de force pour qu'il aille devorer son nasi campur en hate au bord de la plage avant de recommencer (voir les photos d'hier).  A tel point aussi qu'il est rape sur le ventre et les cuisses sur le surf et qu'il s'est paye une tourista cette nuit a force de boire la tasse. Bref, c'est avec soulagement  (le mien) qu'aujourd'hui que nous sommes alles faire un tour aujourd'hui avec Rachid, Helene et Nael rencontres sur la plage, du cote d'Uluwatu et Jimbaran. Nous avons vendu l'affaire a Neel qui ne lachait pas sa planche sur le theme la vraie vague des vrais professionnels.

Uluwatu est un site superbe de rochers avec une vague geante que seuls les bon surfeurs, et ils sont nombreux ici, osent affronter. Ils dansent sur l'eau et dans l'ecume, le spectacle est magique. Seul Neel a ete decu : pas de tube a fond, donc bof. Heureusement il y a eu les singes du temple, le poisson, les cumi-cumi et les coquillages de Jimabaran etc... encore une louche de body-board avec Nael sur la plage de Kuta depuis que nous sommes rentres.

On continuera le surf la semaine prochaine, nous partons demain pour Padangbay, son snorkling et peut-etre ses parties de peche.

 

Bravo a Mathilde pour ses reponses tres surf :

Ça valait le coup de se réveiller tôt pour être la 1ère pour le concours ! Oh la la, du coup je découvre que le surf rock est un style à part entière, avec son King of the surf guitar, Dick Dale, dont le 1er album est "surfer's choice". J'a...urais aimé te citer Jack Johnson, mais je n'ai pas trouvé de titre avec surf dans ses chansons... En revanche, il n'y a que l'embarras du choix entre "surf dancin' " de the Beatnik Termites, "surfer Rosa" de The Pixies, "surfer Joe" de the Surfaris, "surfer Boy" d'Annette, "surfin' bird" des Trasmen etc etc...

 

Et Mathilde tu oublies Charlie don't surf des Clash qui ne faisaient pas vraiment dans le rock californien. Elle gagne un cadeau surprise qui sera depose le 8 aout directement chez elle.

commentaires

Pourquoi j'aime bien Kuta

Publié le 26 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

PhotoService.com PhotoService.com

Disons le tout de suite, Kuta est la station balneaire frelatee de Bali. C'est la Cote d'Azur des Australiens qui viennent en bande pour surfer, faire la fete et se bourrer la gueule avec la delicatesse habituelle des Australiens. Kuta se construit en permanence pour se demolir et se reconstruire encore en resto, hotels, internet cafe, bar, boites de nuit etc.... L'urbanisme est anarchique, on vous harcele tous les 2 metres pour vous vendre n'importe quoi et malgre tout je ne deteste pas Kuta.

La plupart les Francais preferent Ubud. Ubud est au pied de la montagne et se veut la ville conservatoire des traditions balinaises : danses, peintures, gamelan etc... mais c'est a mon gout tout aussi frelate qu'a Kuta ou au moins les Australiens sont authentiques (et egaux a eux-memes). Et puis il n'y a pas que les Australiens. Kuta c'est un peu un resume de la mondialisation touristique et de la diversite de l'Indonesie. C'est en fait cela que j'aime a Kuta. On y croise les nationalites des 5 continents a peu pres avec les memes vetements et les memes attitude, y compris des touristes indonesiens, de Bali ou de Jakarta, qui, contrairement aux autres lieux sont tres occidentalises (les filles se baignent en maillot de bain et pas toutes habillees).

Et comme Kuta c'est la Mecque touristique de l'Indonesie (si j'ose dire pour le premier pays musulman du monde) on y voit des Indonesiens venus des quatre coins de l'archipel. Neel s'est fait couper les cheveux par une coiffeuse de Timor mariee avec quelqu'un de Flores, il loue son surf a quelque de Java timur et son instructeur vient de Jakarka et je ne desespere pas de revoir Jerry croise au lac Toba a Sumatra il y a deux ans et qui bosse ici pour quelques mois. Donc ici on parle anglais certes, mais surtout indonesien et non l'une des dizaines de langues locales. Bref, c'est avec Jakarta un peu le creuset national puisque ce sont surtout des jeunes venus faire des saisons, ou lorsqu'ils s'installent c'est pour faire des aller-retour et envoyer de l'argent au bled (parfois assez lointain vu les distances, d'ailleurs il y a controle d'identite des Indonesiens a l'entree de Bali).

Bref, pour plein de raisons, finalement j'aime bien Kuta meme si cette annee c'est un peu difficile de profiter de ses boites de nuits delirantes avec mon concombre encombrant qui lui adore Kuta et surtout Pantai Kuta et ses vagues.

commentaires

Surfin' Bali

Publié le 25 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://www.geekdemusique.com/wp-content/uploads/2008/12/beachboys.jpgJe vous signale tout le suite le blog de la route de soie par Vincent, Fred et Romu, mes freres de l'an dernier en Inde qui sont cet ete en Chine. Le lien se trouve aussi a gauche pour ne pas les perdre en route puisqu'ils y sont jusqu'a fin aout.

Comme annonce hier, et sans surprise Neel se revele tout de suite un excellent surfeur qui a su se tenir debout dans les 10 premieres minutes de l'exercice. Certes il n'est ni vieux ni gros comme certains de ses predecesseurs qui pourtant avaient su brillament surmonter leur handicap, mais il a aussi pour lui l'agilite, la souplesse, le tonus, le muscle et la volonte. Il suit avec attention les lecons de son prof particulier puis il met en application des heures durant tandis que je le surveille depuis le bord de l'eau puisqu'en Indonesie il n'a guere de lifeguard (meme ceux du genre muscles bronzes avec lesquels on aime bien se noyer pour avoir ensuite un bouche a bouche). Du coup au bout de deux jours, on a plein de copains sur notre bout de plage : le staff des loueurs-profs de surf, le warung ou on mange un nasi campur a midi, la vendeuse de fruits et le balais habituels des vendeurs-euses de plage qui viennent juste rigoler vu qu'on ne leur achete rien. Neel est devenu une star en son genre sur le bout de plage, il faut dire qu'il est le seul orang negro, anak adopsi, qu'il mange du riz comme un Indonesien et rigole avec tout le monde. On continue aujourd'hui avec la troisieme lecon de surf.

Et vous, vous pouvez continuer avec la troisieme question du jeu-concours.

Tout le monde connait les Beach Boys qui surfaient plus sur les bouteilles d'alcool ou pire que sur les vagues. D'ailleurs le seul surfeur de la fratrie, Dennis a peri noye tandis que Brian lui sombrait dans la folie. Mais le surf a inspire d'autres groupes de rock ou de pop. Pour cette etape du jeu-concours il faut trouver au moins trois titres de pop-rock contenant le mot surf. Et plus si vous le voulez.

commentaires

Air putih, air laut

Publié le 23 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://babyamour.b.a.pic.centerblog.net/vuf0ophn.jpgAir cela veut dire eau en bahasa indonesia. Et comme nous sommes dans des iles nous sommes forcement entoures d'eau. Cela a donc commence hier a Lovina a 6 heures du mat sur un perahu pour aller voir les dauphins avec Neel qui etait ravi de voir d'aussi pres un des ses animaux prefere. Evidemment nous n'etions pas seuls puisque c'est le grand must de Lovina le dolphin trip. D'ailleurs je me demande encore comment il peut y avoir encore des dauphins avec un tel bazar mais passons... Pas seuls tel est le mot ici puisque cette annee Bali fait le plein et les prix ont flambe. Cela change de Bali 2003, quelques mois apres l'attentat du Sari ou les hoteliers vous suppliaient presque de prendre leurs chambres a 3 euros. Cette annee c'est entre 15 et 30 euros le losmen un peu classe avec piscine. C'est aussi l'annee des Francais : il y en a partout, ce qui d'habitude me fait plutot pas plaisir, mais pas cette fois puisque Neel a pu systematiquement trouver des copains.

Continuons par l'eau puisque Neel hier apres les dauphins s'est paye un snorkling trip pour voir les poissons puis a passe le reste de la journee avec d'autres momes a sauter dans la piscine de l'hotel.

Air putih cela veur dire eau blanche donc eau propre a boire. C'est ce que je demande dans les warung ou nous allons manger un nasi campur. Neel adore : riz blanc, poulet ou poisson, sauce. Je suis sure que cela lui rappelle quelque part son Haiti natale. Tous les touristes sont flippes sur l'eau, les glacons et le reste sauf moi qui sais bien que l'eau des warung est de l'eau bouillie ou flitree et que dans ce genre de gargotte on ne tombe jamais malade et que le service est express contrairement aux restau a touristes.

Depuis ce matin nous sommes a Kuta et Neel fait du surf : trop classe est son commentaire. je vous en fait mon recit demain et je tenterai prochainement de vous expliquer pourquoi finalement Kuta est contrairement aux apparences un de mes coins preferes de Bali.

Pour les jeu concours, bravo a Michel et Bernard : Max Havelaar ce n'est pas qu'une marque de cafe equitable c'est surtout un roman dont le grand ecrivain communiste indonesien Pramoedya Anata Toer disait qu'il avait ete un ferments des luttes nationales et sociales aux Indes Neerlandaises. Et je rappelle qu'avant 1965 ce pays avait un des PC les plus puissants du monde. Ceci est une autre histoire. Faudra d'ailleurs que j'ecrive aussi sur la poltique et les causettes politiques en Indoensie un de ces quatre...

Michel et Bernard gagnent evidemment un cafe. A la prochaine manif Michel ?

commentaires

Equitable ?

Publié le 22 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://janti2008.files.wordpress.com/2009/08/java51.jpghttp://3.bp.blogspot.com/_hsvGNuOXHS8/S51-uOfTUqI/AAAAAAAAALo/82aw6FgK5z8/s400/DSC00409.JPGMeme en prenant depuis Surabaya et donc seulement Jawa Timur, la traversee de Java a toujours quelque chose de singulier et d'eprouvant. C'est eprouvant car Java ce sont parmi les plus hautes densites rurales du monde et ca se voit, ca se sent. Les routes sont pleines de camions, voitures, velos, becak (pousse-pousse), charrettes etc... Y a du monde partout, ca fait du bruit et de la poussiere partout. Quand on arrive a Bali, et cela fait trois fois que je fais le trajet dans ce sens, on a une impression de calme luxe et volupte : les terres touristiques sont plus douces au touristes, c'est normal. Mais comme chaque fois j'entends autour de moi : "et bien c'est normal, a Java ils sont musulmans et ici hindouistes, ils sont mieux". Il y a quelques annees je m'enervais en tentant d'argumenter mai j'ai arrete, je n'ai jamais convaincu personne que les endroits de touristes avec des gens un peu plus riches c'est forcement plus cool que les fortes densites de pauvres, musulman ou pas. Les cliches ont la vie rude.

Mais moi c'est un peu contraire. Surtout avec Neel, je suis moi-aussi contente de trouver des hotels avec piscine, des snorkling trip et des enfants francais, mais au fond je prefere les warung de rue de Surabaya ou on vous fait la causette en bahasa indonesia et non du harcellement commercial tous les deux metres en anglais.

Sur la route des volcans, par la vitre du bus (nous etions devant, Neel etait ravi), nous avons observe la fourmilliere javanaise. Surabaya, deuxieme ville du pays, premier port avec ses 4 millions d'habitants, ses avenues avec ses flots de motos (Neel ravi : c'est le pays le la moto), ses canaux bordes de bidonvilles, les voies de chemin de fer aussi, ses mall commerciaux geants comme les asiatiques aiment tant (Carrefour est en face du consulat de France dans un quartier chic, vive le capitalisme francais !). Puis des usines le long du littoral et la vie rurale a l'interieur : maraichage dans la montagne et grandes plantations en plaine, riz, sucre et mais. Au pied du Gunung Ijen c'est  dans une grande plantation de cafe, a cote de l'usine que nous avons loge. Elle appartenait a une societe coloniale avant 1949, c'est une multinartionale aujourd'hui. Plus haut, dans le cratere, des hommes creusent le souffre et d'autres le montent sur leur dos dans des paniers d'osier (voir photo du post d'hier) : ici la sueur des hommes coute moins cher des machines.

Je n'ai pu m'empecher de penser que les ancetres de Neel furent deportes puis travaillerent eux aussi pour le sucre ou le cafe, productions tropicales, sources de domination coloniale, neo-coloniale ou capitaliste d'un monde envers un autre.

Ces reflexions de haute volee m'amenent donc a la question du jeu-concours : quel roman hollandais du XIXe siecle met en scene la lutte la lutte des petits planteurs de cafe des Indes Neerlandaises contre le pouvoir colonial ?

(tout le monde peut repondre, un indice dans le titre de l'article)

commentaires

On a fait Java

Publié le 21 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://www.geo.fr/var/geo/storage/images/photos/vos-reportages-photo/indonesie-kawa-ijen-les-esclaves-du-soufre/tout-petit/313915-1-fre-FR/tout-petit_940x705.jpgEt pas tellement la Java d'ailleurs. Depuis dimanche plus de niouzes, mais pas d'internet non plus, vous l'aviez devine. Arrives a Surabaya dimanche soir, nous sommes repartis le lendemain matin pour Probolinggo tout de suite en evitant l'epouvantable route depuis Yojakarta (certains de mes lecteurs connaissent et en gardent encore des sueurs froides). Nous etions des le debut d'apres-midi au Bromo ou Neel a fait du cheval jusqu'au cratere. Puis le lendemain c'etait la route pour le Kawa Ijen que nous avons grimpe ce matin des 5 heures du mat. Pour tout dire a ce regime la, on est un peu creves a cette heure. Nous sommes a Bali depuis cet apres-midi et nous nous remettons de tant de route, d'emotion et de volcans. Vous aurez le recit de tout demain avec le jeu concours. Bravo a Mathilde pour la question precedente : c'est en haute voltige que Catherine et Sean montaient sur les Petronas.

Merci a Vincent pour le relookage du blog : je precise que le drapeau rouge et blanc et bien celui de l'Indonesie, pas celui de la Pologne. Faut pas confondre !

commentaires

Nuits de Chine

Publié le 18 Juillet 2010 par Nadine dans Voyages en Asie

http://www.musica.at/urlaub/bilder/KL_Petronas.jpg

http://www.malaysatayhut.com/menu_large/Nasi%20Lemak.jpgC'est apres un petit dej de nouilles sautees que nous avons retrouve a l'hotel hier Eng Chuank, un des couchsurfeur de la villa Dimanches . Venu expres de Singapour il est reside maintenant il nous a fait decouvrir sa ville Kuala Lumpur en compagnie de Lun un de ses amis de la fac. Un tour au Petronas tower puis en haut de la KL Tower (421 m), tout ceci a enchante Neel mais pas autant que le simulateur de F41 et le benji en bas de la tour. Bref, avec le riz, Neel a finalement adore KL, meme sans la mer.

Nous sommes depuis hier a Klamg, chez les parents de Eng Chuank, visiblement ravis de nous recevoir. Nous leur avons apporte de la lavande cueillie lundi a Valensole et de l'huile d'olive a titre de cadeau. On decouvre chez eux la vie de Chinois de la middle class entre tele chinoise et nouilles de riz. Et surtout les sourires et la politesse, ils sont flattes de recevoir des occidentaux et nous d'etre recus. Nous sommes alles hier soir au pasar malam de Klang deamnuler entre foodstall et vendeurs de cochenneries made in... China pendant que Neel regardait la tele chinoise avec la maman qui me parle pas anglais.

Apres le repas dominical, nous repartirons dans l'apres-midi en avion, avec le bruit et la poussiere, on va regretter la petite capitale technologique de la Malaisie. direction Surabaya ou ce sera un autre paire de manche : 4 millions d'habitants, ville industrielle d'Indonesie, avec le bruit et la poussiere, on va regretter la petite capitale technologique de la Malaisie.

commentaires
1 2 > >>