Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Anniversaire pluvieux

Publié le 30 Septembre 2012 par Nadine dans Niouzes narcissiques

PhotoService.com

L'anniversaire de cette année n'a pas été à l'image de celui de l'an dernier : j'étais alors en pleine convalescence, plusieurs kilos à reprendre, et nous étions à Marseille au bord de la mer, au soleil. Cette année c'était à Grenoble sous la pluie et pour une fois sans mon filleul, du 30 septembre comme moi (excellente date). Ce n'est pas pour autant qu'il fut morose.

Nous avions commencé la veille à Romans avec nos amis Biélorusses revenus du Caire. J'y ai causé biznes. Puis samedi midi chez ma cousine Anne qui pendait la crémaillère. Son père, mon oncle, toujours très bon lorsqu'il s'agit d'organiser des repas de plus de quarante convives, avait loué un barnum ce qui nous permis de continuer la fête dehors sans être trempés.

Aujourd'hui, jour J, j'étais chez mon cousin Raf et sa petite famille. Comme aux urgences il s'envole parfois avec un hélico, pour ses loisirs il s'est acheté… un hélico qu'il a fait piloter à Neel comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous. Au grand plaisir de mon ti-moun par ailleurs. Et puis j'ai bien entendu soufflé les bougies sur un gateau improvisé avant de reprendre la route.

Demain la reprise pour une grosse semaine. Allez courage, même avec une année de plus !

PhotoService.com

commentaires

Chassée du paradis, à la decouverte de l'Amérique

Publié le 23 Septembre 2012 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde




Je suis arrivée vendredi soir à Paris avec en gros deux objectifs : m'amuser et me cultiver. Ce soir, dimanche soir, je peux dire que mes objectifs sont atteints. Pourtant cela avait mal commencé. Stevens comptait m'amener au paradis tropical. Pensez donc ! Au paradis tropical avec Stevens, le rêve ! Et bien non, le paradis tropical avait fermé et nous nous sommes rabattus vers le favéla chic dans le même arrondissement. Le mojitos y était bon et l'ambiance disco techno mais avouez que troquer un paradis pour un favéla j'y ai perdu.

Tout le week-end il y avait à Vincennes le festival America, festival de littérature ou l'ont peut écouter et converser avec le gratin des auteurs américains. Cette année ce n'étaient pas seulement les états-uniens mais toute l'Amérique qui était à l'honneur. J'ai donc ciblé les auteurs haïtiens et colombiens bien entendu. Et puis ce fut un délice s'entendre Russell Banks et Toni Morrison. Bref plein de beaux souvenirs.

Entre mes deux rounds de littérature, Evens m'avait invité à une soirée haïtienne au fin fond du Val d'Oise, organisée par l'ANIH dont il est le vice-président. Tout comme d'hab : grande salle, pleins d'Haïtiens sapés comme des Milords, diri pwa kole kabri pikliz, sono à fond de kompa. Mais en plus il y avait un jeu concours avec une bouteille de champ à la clef. Et c'est la table Nadine, la notre qui avons gagné grâce.... À des questions d'histoire et de littérature sur Haïti. Comme quoi la grande classe c'est finalement de relier l'utile et l'agréable dans toutes ses activités du week-end.

commentaires

Journées du patrimoine

Publié le 19 Septembre 2012 par Nadine dans Niouzes narcissiques

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c1/Hotel-maynier-d-oppede-23-rue-gaston-de-saporta-aix-en-provence-1.jpgJe vous avais laissés chers lecteurs dans les affres de l'hésitation entre culture du patrimoine et culture sur la plage. Et bien j'ai fait les deux le week-end dernier, parce qu'aux âmes bien nées, rien d'impossible.

Après avoir nagé mon kilomètre parce que la culture physique ça compte aussi, et déposé Neel à la cousinade, je suis allée écouter des conférences à l'hôtel Maynier d'Oppède sur le thème de l'eau. Puis j'ai profité des rétrospectives organisées par l'Institut de l'Image pour aller voir un Scorsese que je n'avais jamais vu, avant de déposer ma voiture chez ma maman et de descendre en bus à Marseille. Je mentionne ma voiture dans ce post car, dans l'état dans lequel elle est et l'âge de ses pistons, elle sera bientôt en secteur sauvegardé au titre du patrimoine en danger.http://www.marseilleforum.com/images/photos/marseille_1012.jpg

A la fillotière, je n'ai pas manqué d'aller saluer ma voisine et ça s'est terminé comme prévu à partager un verre en tchatchant. On s'est retrouvées toutes les deux le lendemain matin sur la plage, avec chacune de la littérature dans les mains et un bikini sur les fesses. Puis à 15 heures j'ai retrouvé René en bas de la Canebière et toujours dans le contraste nous avons d'abord visité le Mémorial la Marseillaise rue Thubaneau, avant de profiter de la visite de l'église grecque orthodoxe avenue de la Grande Armée, sous la conduite d'un dame peintre en icone, pendant que René, prêtre catholique pas très orthodoxe était en train de causer avec le pope.

http://u.jimdo.com/www21/o/s347999000aaa9517/img/ied31b4da21d77c58/1333220423/std/image.jpgAvec tout cela je pense avec bien rentabliisé les journées du patrimoine. Le week-end prochain ce sera Paris, ses plaisirs diurnes et nocturnes. Je vous tiens au courant dans ce blog bien entendu.

commentaires

Le carrosse de Cendrillon

Publié le 15 Septembre 2012 par Nadine dans Réflexions profondes

PhotoService.com

Alors qu'en ce début de week-end, quand j'en aurai fini avec les réunion parents-prof en tant que parent et en tant que prof, j'hésite encore entre la culture aux journées du patrimoine et la culture sur la plage avec un bon bouquin, je profite d'un petit moment pour vous entretenir du vélo à Marseille.

Marseille gagne encore cette année la médaille d'argent de la ville la plus embouteillée d'Europe, derrière Varsovie médaille d'or. Ce n'est pas la gloire. Marseille doit être la seule métropole occidentale à encore construire des tunnels automobiles urbain et des voies rapides. Marseille est certes une ville avec des collines, mais la quasi absence de pistes cyclables est un facteur décourageant supplémentaire quand on connaît en plus l'absence de flegme et de fair-play légendaire des automobilstes marseillais.

C'est donc avec la foi de la cycliste urbaine convaincue, que j'ai pris en juin dernier un ticket annuel de le Vélo, le système de vélo-partage. Dans le même temps, et puisque je suis une femme moderne up-to-date, j'ai téléchargé l'appli aïe-faune correspondante. Tout d'abord l'appli ne marche pas, les infos sont fausses, quand l'appli veut bien se géolocaliser ce qui est rarement le cas. Ce serait pourtant utile puisque certaines stations restent très lontemps vides et d'autres sont régulièrement pleines. detourn-gaudin.jpg

Mais le top du top c'est l'effet Cendrillon du le Vélo. D'aucun pourrait penser que le système des vélos en livre service trouve une utilité accrue aux endroits et aux heures où les transports en commun sont rares ou absents : par exemple dans les quartier excentrés ou la nuit. Que nenni à Marseille ! Il n'y a plus de station le Vélo passé le 2ème arrondissement, donc aucun dans les quartiers Nord. Bien plus fort, les stations sont fermées (on peu quand ramener un vélo mais pas en emprunter) entre minuit et 6 heures. Donc en gros, vous allez chez vos copains, au spectacle, en boîte, au bistrot, en vélo et vous rentrez… à pied ou en taxi. Donc les gens vont… prendre leur bagnole ce qui est vachement intelligent quand on sait qu'on va surement boire un coup. Il paraît que ce sont les chauffeurs de taxi qui ont demandé au maire cette restriction d'usage de ce mode de transport concurrent de la bagnole.

Voilà avec l'effet Cendrillon du le Vélo la bagnole a encore de beaux jours devant elle dans la capitale phocéenne qui ne risque pas de perdre sa médaille d'argent. La médaille d'or l'an prochain ?

 

 

Envoyé par Cathy, l'article suivant extrait d'un blog cyclophile, Carfree. La photo de notre maire en est extraite, celle au-dessus, c'est la station le Velo juste à côté de la fillotière. Je ne résiste pas au copié-collé. Le point 7 m'affecte particulièrement : Les effets indésirables du vélo.

 

Si vous envisagez de remplacer votre voiture par un vélo, alors il est important de connaître l’impact de cette décision. Vous trouverez ci-dessous 10 effets secondaires du vélo que votre vendeur de vélos ne vous dira pas.
1. La perte de poids. Si vous essayez d’être gros, le vélo n’est pas bon pour vous. Le vélo est connu pour éliminer les calories provenant des réserves de graisse du corps.
2. Le ralentissement de la respiration. Les gens qui utilisent régulièrement le vélo ont besoin de plus de temps entre chaque respiration, que ce soit quand ils font du vélo ou quand ils sont en période de repos.
3. La réduction du stress et de l’agressivité. Les gens qui vont au travail à vélo sont moins susceptibles d’être agressifs, ce qui peut poser problème pour la survie dans le monde d’aujourd’hui.
4. Ponctualité. La possibilité de naviguer dans le trafic urbain, en prenant des raccourcis dans des endroits où les voitures ne peuvent pas passer, tout en évitant les embouteillages de l’heure de pointe, laisse souvent les cyclistes dans l’ennui lorsqu’ils doivent attendre l’arrivée de leurs collègues.
5. La stimulation mentale sans caféine. Ceux qui utilisent régulièrement le vélo ont la sensation naturelle d’être alerte et bien éveillé, et ne peuvent donc pas justifier la pause café en début de matinée.
6. Sentiment d’invincibilité. Les personnes qui sont leur propre moyen de transport ont souvent la dangereuse impression qu’elles peuvent réaliser quoi que ce soit.
7. La pratique du vélo peut conduire à d’autres activités. Rouler à vélo encourage la curiosité, l’exploration, et peut même provoquer une dépendance à la volonté de découvrir le monde.
8. Une joie extrême. Les cyclistes réguliers ont du mal à comprendre la colère des automobilistes, et se tiennent donc à l’écart du passe-temps populaire qui consiste à maugréer sur la circulation. Des sourires trop fréquents peuvent provoquer des rides d’expression sur le visage.
9. Perte de sensation. La pratique régulière du vélo rend insensible au froid, à la pluie, aux intempéries et même à la chaleur.
10. Mauvais pour la croissance économique. La pratique du vélo diminue les profits des compagnies pétrolières et des constructeurs de voitures tout en limitant la pollution et les problèmes de santé publique. Or, la pollution (et la dépollution qui va avec) et les problèmes de santé publique (dont les accidents de la route) participent à la croissance du PIB.

commentaires

Faut bien se remettre de la rentrée

Publié le 10 Septembre 2012 par Nadine dans Niouzes narcissiques


La rentrée lundi dernier avait été sous la pluie. Et puis le choc d'un nouvel établissement, de nouveaux collègues, une nouvelle salle (heureusement j'en ai une pour moi toute seule la 201), de nouveaux aux manuels donc refaire mes cours, bref un choc terrible qui méritait un week-end pas trop bousculé pour se remettre. Heureusement il y avait la fillotiere marseillaise et deux réunions programmées dans la capitale phocéenne (comme disent les commentateurs sportifs).

N 'écoutant que mon courage j'ai donc pris vendredi midi le bus 50 et je suis descendue. C'est vrai, si l'on écoute les médias, Marseille c'est Chicago et l'on doit mettre son gilet pare-balle pour éviter les rafales de kalachnikov. Mais il fallait bien meubler entre ces deux réunions. J'ai donc pris mon Le Vélo (c'est le Velib de Marseille) et je suis allée aux Catalans, la plage la plus proche. Ils fallait certes un peu enjamber les corps huilés et les serviettes mais c'était parfait. Le soleil mais pas trop fort, l'eau à température idéale, un bon bouquin pas trop lourd au bout des bras sur la natte et un pique-nique tomates œufs dur. C'était tellement bien que j'y suis retournée dimanche. Il fallait bien cela pour me remettre de l'épreuve de la rentrée. Et j'ai pu constater que Marseille n'était pas plus dangereux que… Bogota et en tous cas bien moins que la Suisse (CQFD du précédent article).

commentaires

Cette année je fais la rentrée

Publié le 5 Septembre 2012 par Nadine dans Voyages

 PhotoService.comPhotoService.com PhotoService.com

J'ai reçu aujourd'hui une carte de Mô, ma grand-mère, qui y avait écrit : "La Colombie dangeureuse ? Viens voir la Suisse ! Je te raconterai !!". En fait elle me l'avais déjà raconté, mais le texte m'a beaucoup fait rire, à plusieurs titres. C'est que Mô a eu un accident de voiture cet été en Suisse qui l'a laissé un peu sechée pendant quelques semaines. Heureusement, comme elle est  jeune, elle s'en est vite remise.

Cette année je fais la rentrée. Ce n'avait pas été le cas l'année dernière et tous les lecteurs de ce blog se souviennent sûrement des mes trois semaines d'hospitalisation et de ma descente aux enfers entre la réanimation et la morphine. Bref, lorsque j'ai émergé, tous les copains et les copines m'avait fait jurer de ne pas recommencer de sitôt les destinations exotiques : j'avais donc envisagé… la Suisse. Evidemment, lorsque le choix tomba sur la Colombie, j'ai tout entendu. Merci Mô de leur claquer le beignet : CQFD la Colombie est moins dangeureuse que la Suisse. Et les virus colombiens sont des petites frappes à côté de Nguyen, le fourbe, le redoutable. Sans compter que même pas les stup m'ont courru après, alors que choisir la Colombie après le Triangle d'Or au Laos, ils auraient pu avoir un doute…

Donc cette année j'ai fait la rentrée de l'IUFM, j'ai tranquillement trié mes 1144 photos et pas au fond d'un lit d'hôpital, et j'ai pu subir le discour de pré-rentré du chef dans mon nouveau collège (prochainement dans ce blog). Bref des choses très normales, même des choses assez rasoir mais qu'est-ce que j'aurais aimé les avoir en 2011 !

Pour prolonger un peu les vacances, la semaine de la rentrée quand on n'est pas prof principal ça ressemble encore un peu aux vacances, voici une sélection de 131 photos (code colombie).

commentaires