Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Rubber trek

Publié le 30 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

Pour commencer je vous conseille le commentaire envoye sur l'article Ma journee avec Roni par Vincent a propos du passage de frontiere entre la Thailande et le Cambodge a Poipet, ca vaut son pesant le riz frit. Mon passage l'an dernier avait ete pas mal non plus.
Je tiens aussi a reparer un grave oubli, mais j'etais dans la foret : bon anniversaire Mo !
Donc j'etais dans la foret pour un trek deux jours, une nuit. Le tube des guides a Bukit Lawang c'est (sur l'air de Jingle bell) :
Jungle Trek, jungle trek, in Bukit Lawang
See the monkey, see the animals, see orang otan

Avec l'equipe que je forme maintenant avec 2 orang Belanda et 2 orang Australia - nous nous sommes surnommees les spice girls mais personne ne veut faire Posh - nous avons trouve une autre version :
Rubber trek, rubber trek in Bukit Lawang
See the trees, see the matrass, see the tyre

Et en plus... on a passe une nuit blanche au bord de la riviere sur nos matelas en caoutchouc (rubber), apres avoir vu des heveas et avant de descendre la riviere en rafting sur des chambres a air (caoutchouc en haitien) de camion. Bref, on s'est franchement eclatees ! Et on a vu aussi plein d'orang otan, de gibbons, de fourmis geantes etc..
Nous avons marche pendant des heures dans la foret dense (rain forest en anglais, ca on l'a compris le soir sous la tente en baches plastique), monter descendre, monter descendre, et finies fourbues. J'ai eu une pensee emue pour Haiti bien sur : les mornes de ce pays devaient ressembler a cela il y encore 3 siecles. Maintenant ils sont totalement peles.

Je suis maintenant au Lac Toba apres une journee de route, Si j'ai le temps demain, je vous envoie quelques photos.

commentaires

Orang otan

Publié le 27 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

Bravo a Mathilde pour qui, apparemment, le bahasa n'a pas de secret. Elle gagne donc un concombre. Je ne lui fait pas l'injure de lui demander ce que orang otan veut dire car elle serait tres encombree avec lui dans son T2 du 18eme. Cela veut dire bien sur homme foret.
Je suis sortie hier soir dans la moiteur de Medan avec mon inevitable guide qui m'a amenee manger un nasi campur sur la grande artere devenu restaurant en continu de plusieurs kilometres. Ils ne ferment qu'a 4 heures du mat, au son du premier muezzin. Puis nous sommes alles a une fete entre deux soi : tous les fetards se succedaient au micro sur scene pour chanter du dangdut, avant de reprendre leur verre de biere ou de whiskey. Les filles qui, le matin etaient voilee pour aller a l'ecole ou a la mosquee l'avaient troque depuis longtemps pour un bermuda et un t-shirt moulant (oui ce sont les memes, l'islam indonesien a certaines bizareries qui le rendent sympathique et tres eloigne du puritanisme des Malaisiens).
Je suis depuis ce midi a Bukit Lawang dans le parc national du Gunung Leuser. Pour cela il a fallu trois heures de route, d'abord pour sortir de la tentaculaire Medan, puis pour traverser les kilometres de plantations d'heveas et de palmiers a huile : elles portent des noms neerlandais ou anglais et l'on croise de lourds camions charge de fruit des palmiers, toujours a deux doigts de se renverser sur la route defoncee.
A Bukit Lawang c'est dimanche et il y a donc plein d'Indonesiens qui viennent se baigner dans la riviere... habilles. Heureusement j'ai apporte mon maillot halal, l'experience de Ciater il y a 4 ans m'a servi. Avec deux Australiennes nous partons demain pour deux jours (et une nuit) de jungle treck avec un guide. Je fais une bise aux orang otan de votre part ?
En consequence pas de blog demain ni peut-etre apres demain. Et le jour d'apres ? je serai peut-etre sur la route, a moins qu'un bel homme des forets ?
commentaires

Ma journee avec Roni

Publié le 26 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

Est-ce besoin de rajouter quelque chose apres un recit aussi detaille venant de mon guide perso ? J'ai passe une journee tres indonesienne au rythme indonesien avec comme guide Roni, un des garcons de l'hotel qui garde les murs et qui est pret a vous montrer toute la ville si vous lui payez des coups a boire et a manger. Je lui ai aussi offert un dico d'anglais pour le remercier. Journee marquee comme il se doit en pays d'islam par le muezzin des 4 heures du mat. On ne fait pas de long sejour a Medan mais cette ville peut avoir du charme si on l'aborde, comme je l'ai fait, par ses kampung avec des causettes a tous les coins de rues.
Demain ? je renonce a aller a Bandah Aceh qui s'est reouvert depuis peu et qui etait tres tentante pour ses iles et ses plages . pas assez de temps. Je pars pour Bukit Lawang voir les orang otan. Je ne sais pas si j'aurais une connexion internet : vous le saurez aussi en voyant ou pas le blog dans les jours prochains.


En attendant, vous aurez quelques jours pour reflechier au jeu-concours.
Vous savez tous ce que veut dire ti moun en creole haitien. Surtout que Neel a deteint sur pas mal de monde.
Mais que veut dire timun en bahasa indonesia ?
A gagner : un timun bien sur !

 
commentaires

Ma journee avec Nadina

Publié le 26 Juillet 2008 par Roni dans Voyages en Asie

tadi pagi saya pergi ke penukaran uang dan saya pergi ke cafe raya minum cocacola bersama nadina dan kami pergi ke mesjid raya melihat bangunan bersejarah dan kami keluar mesjid melihat buku buku islam dan kami pergi ketempat penjual buku sebelah kiri sesudah selesai kami pergi ke istana maimun dan kami pergi bersama masuk kedalam rumah raja melayu dan kami melihat semua isi yang ada didalam rumah tersebu dan kami istrirahat sebentar di halaman luar rumah setelah itu kami pergi ke musium sangat lumayan jauhnya dan kami makan nasi campur dan minum air putih dan minum teh manis dingin dan kami pergi ke toko buku setelah itu kami kembali ke hotel karena tenaga sudah mulai melemah dan kami sangat lelah sekali dan kami berpisah dan kembali kekekediaman masing masing dan kami berjumpa lagi jam setengah enam dan kami pergi ke kedei internet
commentaires

Saya datang Sumatra

Publié le 25 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

Apres 11 heures de voyage de porte a porte, me voici enfin dans ce merveilleux pays que je n'ai pas vu depuis 4 ans. D'abord il a fallu rejoindre le monstrueux nouvel aeroport de Bangkok au sud de la ville et l'avion avait 1heure de retard. Heureusement j'avais recu un texto d'Air Asia m'indiquant que le vol suivant a Penang serait decale de deux heures. Heureusement car la connexion etait tres juste sur le temps et a Air Asia, qui est une low cost, il ne font pas les transferts.
Penang c'est en Malaisie et c'est la plus chinoise des villes de la peninsule. C'est aussi une derniere impression de pays developpe avant de se plonger dans l'Indonesie profonde. En fait l'avions avait 3 heures de retard et j'en ai eu un peu marre. Mais bon, voyager c'est comme le rock'n'roll selon le bateur des Stones : beaucoup d'attente !
Nous avons donc survole le detroit de Malacca de nuit ce qui m'a permis d'apprecier le nombre impressionnant de bateaux qui le sillonnent. Il est vrai qu'au bout du detroit il y a Singapour.
Medan fait 3 millions d'habitants mais c'est un aeroport de province. Des l'entree dans le batiment c'est deja l'Indonesie avec les odeurs de kretek. La je sais que je suis arrivee. Autant je trouve cette cigarette infeste, autant j'aime son odeur : c'est un peu ma madeleine de Proust a moi des voyages. L'hotel est minable comme il se doit, murs lepreux et madi approximatif mais l'accueil est chaleureux. Et puis, depuis tout a l'heure, je perfectionne mon bahasa. Autant en Malaisie, on me repondait en anglais, tout en riant de mon accent indonesien (autant dire bougnoul pour eux), autant ici on est tres content et je me suis deja tape un certain nombre de tchatches ou j'ai du decliner mon nom, mon pays, le nombre de mes enfants, mon age, etc...  Et j'ai mange mon premier nasi campur dans un warung. Bref, c'est l'Indonesie telle que je l'aime !
Demain decouverte du patelin et mise au point du trajet pour le reste de Sumatra.

commentaires

Aterrissage dans la cite des anges

Publié le 25 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

Bravo Mathilde pour cette reponse sur Tintin. C'est bien Vol 714 pour Sydney qui se deroule d'abord a l'aeroport de Jakarta (Herge ecrit Djakarta, comme tous les j du bahasa qu'il ecrit dj) puis sur une ile paumee et en eruption ou les extra-terrestres font irruption. Ce n'est pas du tout mon album prefere, je le trouve un peu faiblard. Je trouve que dans la preriode tardive les Picaros vieillissent mieux. T'en pense quoi Chico, toi qui es docteur en tintinologie ?
Bon, bref, je pars tout a l'heure pour Penang puis Medan avec Air Asia et j'espere avoir moins d'ennuis que sur le jet prive de M. Caredas. J'ai passe toute la journee d'hier a Bangkok a :
- Me remettre du jet lag et des 24 heures de voayage ainsi que de la gueule de bois due aux exces de biere de la veille.
- A acheter des choses indispensables comme un chargeur d'i-pod ou un guide de voyage. Je suis partie avec un guide d'Indonesie datant de 2004. Le Routard et le Lonely Planet sont epuises en France. Or pour aller a Sumatra, il vaut mieux une edition posterieure a 2004, l'annee du Tsunami. J'ai trouve pour une somme modique et l'echange de l'ancien guide l'edition de 2007 ; j'ai bien fait. En effet je comptais aller a l'ile de Nias et elle a ete devastee, la plage, celebre dans le monde du surf, a disparue. A vrai dire, je m'en doutais en peu en ayant vu ces photos avant et apres le tsunami. Aujourd'hui encore l'aide humanitaire arrive dans cete ile qui a vraiment du mal a reconstruire surtout qu'il a eu entre temps un tremblement de terre.
- Et puis surtout preparer le grand shopping du retour en allant relever une palanquee de prix au Pantip Plaza.
Voila : je boucle mon sac a dos et c'est reparti !


commentaires

La voyageuse de l'imperial ex-sovietique

Publié le 24 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

Ca y est j'y suis. J'ai meme survecu a la Uzbekistan Airways (O'zbekistan Hava Yollari en VO) c'est dire si je suis une traveller veteran comme m'a surnommee Jaime. A Roissy la Uzbekistan Airways decolle du coin le pourri de l'aeroport, celui ou les sieges sont defonces. Le service est minimum : pas d'ecran perso, de petit masque tout ca, mais apres tout on est pas la pour ca. Les hotesses devaient travailler pour intourist avant et sont a peine aimables, mais serviables. En bref ce n'est ni le luxe des compagnies du golfe ni le service impecable des compagnies asiatiques.
L'aeroport de Tashkent est le meme que celui ou j'avais aterri il y a 21 ans de cela avec son style sovietique. Seule difference : maintenant tout est en trilingue, uzbek (en alphabet latin comme le turc), russe et anglais. Mais le russe domine. Il y a toujours les colonnes a chapiteau corinthien a l'interieur et les tapis rouges. Il est 100 % fumeur des chiottes (a la turque, normal) aux bureaux, aux salles d'attente voire meme les jardins ou l'on peut attendre sa correspondance. Il n'y a ni panneau d'affichage, ni haut-parleur mais comme il n'y a que deux portes d'embarquement et un seul vol a la fois... Il y avait la quelques russes dont certains tres emeches qui ont fait un peu grabuge mais le personnel au sol et en vol etait tres habitue.
Le contraste etait brutal avec Bangkok : c'est la 8eme fois que je viens et a chaque fois cette ville est de plus en plus propre et ordonnee. Maintenant le nouvel aeroport (termine en avance) est relie au centre ville par des autoroutes suspendues en continu. Le trafic est de plus en plus fluide, surtout quand on a connu Bangkok et ses embouteillages d'antant !
Mais la vraie bonne surprise a ete de retrouver Fred et Vincent par hasard dans la rue. Du coup on a bu des canons, un peu trop d'ailleurs jusqu'a assez tard. Il sont partis ce matin pour Seam Reap avec mes conseils en poche pour passer Poipet. J'attends avec impatience leurs commentaires sur ce far west du Cambodge !

commentaires

Jeu concours

Publié le 22 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

En attendant que Chico alimente le jeu-concours comme il l'avait fait avec brio pour Prague et pour NYC, j'envoie la première question de ce voyage.
Puisque ma destination est l'Indonésie  et que Tintin est le grand héros de Neel, voici une question au croisement des deux : quel Tintin se déroule en Indonésie, même qu'il y a trois bulles en bahasa ?
A gagner : un billet d'avion.

commentaires

Droit d'inventaire

Publié le 22 Juillet 2008 par Nadine dans Voyages en Asie

Je pars tout à l'heure en TGV pour Roissy. C'est bien dommage que ce ne soit pas l'année scolaire, car cela aurait été l'occasion de faire la bise à Jef qui inaugure sa carrière dans cette circo. Quel chanceux, il va voir plein d'hôtesses de l'air !
Ce soir, je prends un avion de la Uzbekistan Airways pour Bangkok, via Tashkent. La dernière fois que je suis passée à dans le patelin, c'était en 1987, et le pays s'appelait l'URSS. Je voyageait avec LVJ, filliale d'Intourist et j'ai visité Tashkent, Bukhara et Samarkande. La place du Registan et tout le reste doivent toujours être aussi beaux mais pour le reste il paraît que ça s'est pas franchement arrangé dans le secteur. De toutes façon, je ne fait qu'une escale de quelques heures à l'aéroport. En 1987, l'aéroport de Tashkent était assez rustique, très oriental, et les coucous qui faisaient les liaisons entre Tashkent, Bukhara et Samarkande transportaient aussi les poules des kholkoziens qui profitaient comme nous des courants d'air passant des portes de l'avion. Assez folklo.

J'ai bouclé hier mes bagages et je les ai pesé : 13 kg tout compris, sac à dos de soute et bagage de cabine. En voici l'inventaire :
Cahier et stylo
Carte de Bangkok
Routard Indonésie 2004 (les éditions plus récentes sont épuisées)
Pages du routard Malaisie 2002 sur Penang et KL
4 romans
Dictionnaire d’indonésien et guide conversation indonésien
1 livre de suduku, crayon, gomme et taille-crayon
Lunettes des soleil
1 sarong
Prise à moustiques et les tablettes
Sac étanche
Capote à bouteille d’eau
Adaptateur électrique universel
Oreiller gonflable
Chaussettes de contention
Sac à main en toile
2 épingles à linge
1 nécessaire à couture
I-pod et enceintes i-pod
Hamac
4 débardeurs
2 chemisiers
Foulard
3 petites robes
1 jupe longue
2 shorts (1 mini 1 bermuda)
3 pantalons légers
1 gilet (pour les clims)
4 culottes et 2 soutiens-gorge
Maillots : maillot une pièce hallal, 2 bikinis
Lunettes et pince-nez de piscine
Serviette de voyage
Sac à viande en soie
3 paires de sandales : ville, tout-terrain, plastique
Sac de course roulé en boule
Couteau de poche avec cuillère-fourchette de poche

Demak-up
Rasoir
Masque pour la lumière
Savon dermatologique
Crème Nivea
Peigne et brosse à cheveux
Crèmes de visage
Lait pour le corps
Cotons tiges
Réveil
Brosse à dents
Dentifrice
Shampoing
Tampons hygiéniques
Lessive main en tube

Hydroclonazone
Bouchons d’oreilles en mousse et en silicone
Ciseaux
Lacet
Pchit moustiques
Miroir
Lampe de poche
Bouche-évier universel
Collier pour mettre des clefs
4 cadenas (3 à code 1 à clef)
Appareil photo et chargeur d’appareil photo, 1 clef USB
Trousse à double fermeture éclair (qui peut se fermer avec un cadenas)
Sac à dos léger
2 porte-monnaie
1 ceinture poche en soie

Trousse à pharmacie : médicaments pour la tourista, aspirine, antibiotique à large spectre, pansements, sparadras, désinfectant, gouttes pour les yeux et pour les oreilles, antipaludéen.



commentaires

A la pêche aux moules, moules, moules…

Publié le 21 Juillet 2008 par Nadine dans Epicurisme et gastronomie

C’était thème 6 hier, toute la journée à Port-Saint-Louis du Rhône, dans le mas de la Lolo la nièce de Mu, qui est, avec son mari, conchilicultrice. Il n’y avait, exceptionnellement ni Mistral, ni moustiques, nous n’avons donc eu besoin ni de nos tongs à semelle en béton, ni de notre flytox. Ce sont pourtant les deux outils que nous recommandons, Emilie et moi-même, aux candidats qui obtiennent une mutation au collège Robespierre.
Donc le temps était parfait, l’eau à peine frisquette dans le canal et surtout les moules étaient délicieuses avec les sauces qui le font, et les tellines à peine suffisantes vu l’appétit de Ramon et de Sonia. Il y a eu en plus le tour en bateau sur le lieu d’élevage et le relevage des chaussettes, la pêche aux crabes et tout le reste. Bref la seule question est : quand est-ce qu’on recommence ?

commentaires
1 2 3 > >>