Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Articles avec #voyages au nouveau monde catégorie

Folle de la messe ?

Publié le 24 Février 2014 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

PhotoService.com PhotoService.com

Pas encore recalée dans le jet lag, je me suis réveillée très tôt malgré l'heure de coucher tardive et la longue journée de la veille. Alors tant qu'à faire puisque je suis en Amérique, là où Dieu à élu sa résidence principale, et particulièrement parce que je suis à Harlem, je suis allée à l'office. Harlem est plein d'Eglises et de Temples de toutes sortes et de toutes branches, et maintenant aussi de mosquées, ce n'est pas difficile de trouver où assouvir sa soif de spiritualité le dimanche matin. A vrai dire, c'était surtout la musique et l'ambiance que je recherchais. Prenant comme boussole le hasard, je suis entrée dans la première église qui se présentait avec de la musique et une porte qui s'ouvrait ; c'est ainsi que je me suis retrouvée à la Greater Zion Hill Baptist Church 2365 Frederick Douglass Blvd.

Je ne sais pas si toutes les offices chantés sont comme cela ou si je suis bien tombée (le Seigneur était peut-être avec moi ?) mais j'ai assisté à des chants d'une excellente qualité et été accueillie par des gens gentils. Cela dure environ deux heures, c'est chanté plus des 3/4 du temps, avec accompagnement, chœur et solistes, et la salle qui chante et reprend. Au milieu quelques lectures de la Bible et un sermon qui monte en puissance avec des répétitions voulues, comme des invocations auxquelles la salle répond. On passe son temps à invoquer Jesus et the Lord, mais c'est si beau et si bien excécuté qu'on en redemande. Il y a aussi, c'est inscrit au programme, un moment consacré à l'histoire du peuple noir ; aujourd'hui un des pasteur évoquait le rythm'n'blues des années 1960 avec Sam Cook et Aretha Franklin. Juste après tout le monde est allée serrer la pince à tout le monde, y compris à moi et aux quelques touristes échoués ici comme moi en nous souhaitant la bienvenue. Rassurez-vous je ne suis pas devenue folle de la messe, mais quand c'est comme ça on a presque envie de mettre son joli tailleur et son joli chapeau comme les dames pour y retourner dimanche prochain !


 

L'après-midi j'ai déambulé dans les rues de Midtown en m'adonnant au vrai Dieu de l'Amérique : le dollar. J'ai fait quelques emplettes.

Sinon, Baya est retournée au Maroc ce soir, moi c'est demain Haïti : vu les difficutés de connexion là-bas, ne vous attendez pas à avoir très souvent le blog.

commentaires

Pas de fado, mais des pépettes et du pastis

Publié le 23 Février 2014 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

1798468_10152045880493375_2071967816_n.jpgComme prévu et annoncé dans ce blog, je me suis pointée vendredi soir au comptoir TAP à l'aéroport Marseille Provence. Je fais tranquillement la queue et quand cela arrive à mon tour, l'hôtesse me fait attendre. J'attends donc, et quand elle reviens elle me demande si je suis prête à partir le lendemain moyennant un dédommagement. A l'annonce de la somme, 300 €, je dis immédiatement OUI. Le billet pour New York m'a coûté 399 € et en plus je vais voler avec Air France et Delta, ce qui va me faire des miles. Donc retour à Aix et soirée avec Fripouille ravi de me revoir.New-Jersey.jpg

Je suis donc partie le samedi 22 à 9h35 et faute de vin de l'Alentejo, j'ai acheté du pastis au Duty Free shop, nous y reviendrons. Bon, le voyage c'est chiant comme d'hab, on mange mal comme d'hab, on est serré comme des anchois et on arrive en vrac, un peu stressé mais content comme d'hab. Avec Delta Airlines la bouffe est encore plus pire, mais par contre il y a des centaines de films à regarder et des nouveaux branchements jack et USB sur le siège de devant. Cela ne parait rien mais quand c'est ton meilleur ami durant 8 heures ça compte. Nous sommes arrivés à l'heure à Newark : on y passe plus vite à l'immigration (15 mn au lieu de l'heure et demi de moyenne à JFK), par compte c'est $ 12,50 de train. J'ai même trouvé un chevalier servant qui a porté ma valise de 21,50 kg dans les escaliers à Penn Station. Et puis j'ai trouvé aussi dans le métro des Haïtiens à qui j'ai fait la conversation en créole et qui étaient ravi et étonnés. Et je suis arrivée à la 145th street et j'ai rejoint Tommaso à Edgecombe avenue. Il y avait  Baya de passage pour une semaine et qui retourne à Rabat aujourd'hui même. Et puis aussi j'oubliais, il y a aussi la neige qui recouvre encore le New Jersey et qui fond on gros névés en plein cœur de Harlem.Pastis-Harlem.jpg

Nous nous sommes retrouvés avec beaucoup de chaleur, reprennant les conversations là où nous les avions laissées en avril dernier et nous sommes immédiatement partis pour une fête quelques blocks plus bas pour fêter l'anniversaire de Tommaso. C'était dans un grand et bel appartement avec briques apparentes et grand comptoir entre cuisine et salon, le style du nouveau Harlem, plus branché, ou branché autrement. La pièce s'est remplie toute la soirée des amis de Tommaso et Baya, beaucoup d'étudiants, beaucoup d'Européens, une babel linguistique où dominait l'anglais, le français et l'italien et toutes façons tout le monde parlait au moins deux langues et beaucoup, beaucoup plus. Ca a parlé, bu, mangé, écouté de la musique, fumé sur les escaliers de secours, et j'ai aussi pas mal comaté vu le décallage horaire. Quand je me suis couchée à presque deux heures, il était huit du mat au compteur pour ma pomme. On avait apporté le pastis de Marignane qui a eu un franc succès car c'est bien une boisson qu'il est difficile de trouver par ici ; il avait donc le goût de la madeleine de Proust pour les Européens en exil sur les bord de l'Hudson river. 

Il fait aujourd'hui un temps superbe et je sens que je vais bien profiter de la Grosse Pomme avant de partir demain sous d'autres cieux et d'autres températures.


commentaires

Lisbonne, New York, Port au Prince

Publié le 18 Février 2014 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

Voici mes trois étapes du week-end prochain entre vendredi et lundi. Evidemment, le but est d'aller à Port au Prince, mais les étapes sont choisies et voulues. Lisbonne d'abord car je vole avec TAP (Transportes Aéreos Portugueses) vers Nova Lorque, comme on dit dans la langue d'Eusebio, comme je l'avais fait il y a deux ans. Départ à 18h10 de Marignane, arrivée à 19h35 sur les bord du Tage où l'hôtel m'est payé. Il y a deux ans, c'était à côté du terminus du métro à Oriente et j'avais pu flâner, manger des tapas et boire de la cerveja du côté de Rossio. Aucun mes amis portugais n'est là : il y en a un à Tokyo, le deuxième à Rotterdam, les troisième à Faro et la dernière à Porto, mais la ville en elle-même suffit à me plaire. Le lendemain je m'envole à 12h35, c'est-à-dire à une heure tout à fait humaine qui me permettra d'aller le boire un petit café avec un zumo de laranja natural au comptoir en écoutant les conversations dans cette si belle langue.


PhotoService.com

 

Arrivée à 15h50 à Newark : et oui, Lisbonne c'est déjà se rapprocher de l'Amérique. Ensuite train jusqu'à Penn Station et métro ligne A jusqu'à la 145th street, station au cœur de Harlem pour rejoindre mes amis Baya et Tommaso. Je ne sais pas encore ce que je ferai à New York, mais comme à Lisbonne humer l'air de la ville me suffit.

PhotoService.com

 

Je repars le lundi matin à 8h55 de JFK, ce qui signifie que je vais devoir me lever tôt entre les deux heures réglementaire en avance et l'heure de transport jusqu'à Howard Beach station. L'arrivée est prévue à 12h51 à l'aéroport Toussaint Louverture où je suis attendue par mes amis haïtiens.


PhotoService.com

 

Avec tout cela le problème reste celui de la valise sachant que je n'ai droit à qu'à 23kg en soute et 10 kg en cabine et que de toutes façons, je ne peux pas porter des tonnes de bagages à travers tout NYC au bout de mes deux petits bras. Sachant qu'en ce moment il fait certes 10-15°C à Lisbonne mais qu'il neige et qu'il fait - 4°C à New York et qu'en Haïti il fait 35°C et que j'espère bien me baigner. Avec en plus à trimballer l'ordi, des livres, du papier, la trousse de toilette et celle de médoc… J'avance dans le tétris de ma valise depuis dimanche en ajoutant, retirant, substituant des trucs et des machins au fil des mes inspirations. Si vous avez quelques idées, je suis preneuse.

 

PhotoService.com

commentaires

C'est parti : NYC et Port au Prince…

Publié le 31 Juillet 2013 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

PhotoService.com PhotoService.com

 

… puis les Cayes, Aquin, la Petite Rivière de l'Artibonite… pour trois semaines. Je pars dans une heure je m'aperçois que je n'ai pas tout dit, ni donné les dernières recommandations avant de m'envoler.

Ce qu'il y a à dire, vous le saurez tout au long du chemin, parce que moi-même je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre. Si, ce soir, NYC où je dois retrouver Peter et jeudi matin à 8h45 l'avion à JFK pour Haïti. Chavannes m'attendra à l'aéroport Toussaint Louverture. Je ne sais pas quand je trouverai le temps d'envoyer le prochain article du blog alors pas de panique : il n'y a pas de raison que je subisse un kidnapping, je ne serai pas encore aux maladies tropicales et infectieuses à l'hôpital Nord de Marseille, c'est tout simplement que je n'aurai pas de connexion internet suffisante et/ou que je n'aurai pas le temps.

Mon sac à dos fait 20 kg avec quelques fringues et beaucoup de livres, de cours et de cadeaux, mon vidéo-projecteur et encore toutes mes babioles de voyage, ma valise de cabine en fait 10 avec une polaire (l'avion est le seul endroit frais où je vais aller), mon téléphone américain qui attend sa carte SIM digicel Haïti et mon ordinateur.

La première photo a été prise en 2008 depuis l'hôtel Montana qui s'est effondré durant le tremblement de terre. La vue sur Port au Prince était époustouflante, mais nous avions détesté cet hôtel pas du tout à notre image. La deuxième est lors de mon dernier passage à NYC il y a trois mois.

A bientôt, ce sera de toutes façons de l'autre côté de l'Atlantique !

 

Jeu concours : l'aéroport de Port au Prince s'appelle Toussaint Louverture. Comment s'appelle le nouvel aéroport du Cap Haïtien ? On en rêverais des noms pareils…

A gagner : un billet d'avion.

commentaires

Le tour de Manhattan

Publié le 27 Avril 2013 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

PhotoService.com

Manhattan est inépuisable mais on peut quand même en faire le tour ; ce que nous avons fait hier. Mais parlons d'abord d'avant-hier.

Nous avons commencé par le MET mais cela n'a pas vraiment plu à Neel qui a préféré dans ce musée des vieilles choses tester le wi-fi tout neuf. Tant pis, il a raté les collections les plus abondantes de tout et pourtant j'avais essayé par ce qui marche habituellement avec tous les enfants de son âge : l'Egypte. Et au MET l'Egypte c'est quelque chose : temple en entier, tombeaux complets y compris les collections de statuettes de la vie quotidienne, statues géantes… J'ai d'ailleurs appris récemment que les Américains avaient payé les travaux de déplacement des temples de la haute vallée du Nil dans les années 1960 avec les livres égyptiennes inconvertibles que leur avaient données Nasser pour payer une partie de son armement. C'est à cette occasion qu'ils ont reçu le temple de Dendur. Dans le même temps Nasser faisait faire son barrage par les Soviétiques. Dans certaines circonstances, la Guerre Froide avait du bon.

J'ai ensuite testé les vases grecs en promettant des scènes rigolotes mais pas plus de succès. Il a  eu des regrets le soir quand il a appris qu'il avait aussi raté des déesses toutes nues : tant pis pour lui. Par contre il a beaucoup plus apprécié l'Apple Store 23 rues plus bas. Au moins là tout est neuf avec en plus des écrans. C'est là que nous avons retrouvé Jordanny et un de ses amis haïtien avec lequel nous sommes allés boire un verre avant de rentrer. Dans la 5th av j'avais ma garde noire, comme Jean Genêt avec les Black Panthers a rajouté Tommaso.

C'est donc hier que nous avons fait le tour de l'île la plus filmée du monde. A ce propos, Baya m'a appris quelque chose : à New York il n'ont pas de système social efficace, c'est pour cela qu'ils ont les super-héros. C'est leur sécu à eux. Bref, on pris le bateau sur le quai au bout de la 42th st à l'ouest et nous avons mis deux heures et demi à faire le tour de l'île avec un détour par Miss Liberty. Le temps était splendide et la vue depuis les rivières qui entourent l'île, sous les ponts, vaut vraiment la peine.

Nous partons aujourd'hui, le cœur un peu triste de quitter NYC et nos amis ; nous reviendrons c'est sûr, ne serait-ce que pour honorer les invitations qui nous ont été renouvellées. Ce soir le vol est à 9.55 PM nous serons de retour sur le Vieux Continent demain.

PhotoService.com PhotoService.com

commentaires

Une nuit à l'Apollo Theater

Publié le 25 Avril 2013 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

PhotoService.com

Ce n'est pas parce que nous ne sommes pas passés au sud de Central Parc hier que la journée n'a pas été remplie, bien au contraire. C'est pour cela que nous avons pris d'abord des forces à notre cantine habituelle.

A midi nous étions au Musée d'Histoire Naturelle dans l'Upper West Side, grand bâtiment qui porte la marque de son époque : néo-gothique et néo-roman avec un arc de triomphe romain à l'entrée, sous le patronnage de Theodor Roosevelt, l'homme du Big Stick chez les sauvages au sud de son pays. Les collections sont gigantesques, impressionnantes, comme tout dans cette ville c'est abondant et gras, sans compter que nous sommes au centre de l'Empire : des animaux du monde entier, empaillés et mis en scène dans des vitrines de très grande taille, des squelettes de dinosaures et tous les animaux disparus, tous les stades de l'évolution humaine, et aussi, à côté des animaux, classés par continents avec ceux-ci, les galeries d'ethnologie avec les costumes et des artefact des peuples extra-européens, œuvres d'art, objets de culte et ceux de la vie quotidienne confondus, dans un intemporel scénographié. Depuis Sarko nous savons que l'homme d'Afrique n'est pas entré dans l'Histoire. Nous pouvons constater que la géographie de ce musée continue l'idéologie coloniale d'un essentialisme des peuples exotiques, étonnants et amusants à regarder derrière des vitrines, puisqu'ils font partie de l'Histoire naturelle : peuples de l'Océanie, d'Afrique, d'Asie, Civilisations de l'Islam, Indiens de tout le continent. Malgré ces réserves, je dois dire que l'on s'est régalés, surtout Neel qui adore les animaux, les dinosaures, les baleines, les araignées et tout ce qui relève de l'Histoire naturelle.

Pour rester dans le même esprit, nous sommes retournés chez les sauvages au nord de la 96th (non je blague, Harlem ce n'est pas chez les sauvages, je suis juste pas politically correct), faire quelques emplettes à la 125th puis le soir aller à l'Apollo Theater pour la soirée des débutants, la Amateur Night. C'est légendaire et ça le vaut bien : la soirée existe depuis 1934 et a lancé une bonne partie de la scène noire américaine du XXe siècle. La salle est un théâtre à l'italienne avec balcons et loges ce qui fait qu'on est toujours près de la scène. L'acoustique est très bonne ce qui permet de bien entendre le groupe sur scène, d'excellents musiciens qui accompagnent les artistes, sans avoir de son agressif. Avec sa renaissance dans les années 1990, la salle a aussi changé visiblement de public et ce sont majoritairement des blancs, dont beaucoup de touristes qui viennent humer l'air de la légende. Coca Cola est un sponsor omniprésent. Bref, ne boudons pas notre plaisir, show must go on. Durant deux heures et demi, des animateurs doués en tout (chant, blagues, imitation, chauffeur de salle) ont fait défiler des débutants, on a hurlé, fait des bou pour vider les mauvais (pas si mauvais mais ici on joue l'excellence), nous nous sommes étonnés avec des enfants artistes — une fillette de cinq ans, un organiste aveugle de douze — nous avons tapé des mains, on ne s'est pas ennuyé une seconde, même si Neel ne comprenait rien à ce que disait M. Loyal, il s'est vraiment régalé et moi aussi. Décidemment pour le spectacle, les Américains nous dépassent toujours de la tête et des épaules.

PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com

commentaires

Retour à NYC

Publié le 24 Avril 2013 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

PhotoService.com

PhotoService.com

La nuit dernière fut aussi fatiguante que les précédentes dans les mêmes conditions ; nuit de bus entre Miontréal et New York, avec l'arrêt à Albany toujours aussi ennuyeux à 3.30 AM. Heureusement il ne fut que d'une demi-heure cette fois-ci. Et le passage à la frontière plus rapide qu'à l'aller puisqu'ils n'avaient personne à qui casser les pieds cette fois-ci. Juste le flic US, gilet pare-balle et flingue au côté, qui nous a fait répéter deux fois notre lien de parenté à Neel et moi-même et posé encore plein de questions sur le but de notre visite et l'endroit où nous allions, quand nous repartions…

Donc nous sommes arrivés hier matin dans la ville des villes, et nous avons retrouvé avec plaisir Tommaso qui est en pleine bourre de tests et de mémoires à rendre. Après une sieste matinale et un détour dans le meilleur resto de la ville, nous avons pris le métro direction Midtown et l'Empire State Building. Nous sommes montés au 86ème étage, puis descendus, en ascenseur (57" à la montée, 1'07" à la descente, Neel a chronométré) même si Neel avait affirmé dn venant qu'ils préférait monter à pieds. En fait on  n'a pas trouvé l'escalier, pas plus que le grand singe qui habituellement grimpe, lui, par la facade extérieure. 

En rentrant nous sommes aussi passés devant la Public Library de la 5th avenue, constater si les Ghostbuster n'avaient pas laissé traîné quelque fantôme dans les tiroirs des fiches de classement (peut-être qu'avec l'informatique ils sont maintenant SDF ?), puis nous sommes remontés à la 145th st manger des pâtes avec Tommaso.

 

Puisque nous sommes de retour à Harlem voici la question du jour : quel auteur noir américain a connu le succès en France en publiant des polars dont l'action se déroule à Harlem ?

A gagner : un polar de cet auteur.


PhotoService.com

commentaires

Je reviendrai à Montréal

Publié le 22 Avril 2013 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

Hier soir fut un dimanche ensoleillé et paresseux, bref un vrai dimanche, entre magasinage de la fin de matinée, vente de garage, sieste et repas au soleil de midi. C'est en fin d'après-midi que je suis allée chercher Neel à la gare d'autobus de retour d'Ottawa. Lui aussi est enchanté de sa fin de semaine : tout est trop beau, grande maison avec salle de jeu, musée des autochtones, visite du parlement, resto chinois, viande de bison au repas, bref, maintenant ce n'est plus New York où il rêve de venir plus tard c'est le Canada. Et bien soit, et puis il a bien le temps encore de choisir et de changer d'avis.

Nous repartons ce soir pour NYC. Depuis hier, nous faisons et défaisons les plans pour se revoir, les enfants et nous les grandes, à Montréal, à New York, à Boston (nous ne sommes marathonienne ni l'une ni l'autre), en Gaspésie ? Mais ce qui est sûr c'est que nous reviendrons à Montréal, sans compter qu'on a raté certains amis qui n'échapperons pas à notre visite la prochaine fois.

commentaires

On est allées écouter des tounes

Publié le 21 Avril 2013 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

http://www.bonjourquebec.com/fr/images/bar-pub-boite-de-nuit-quai-des-brumes-232851678.jpgPuisque nos deux ti pit n'étaient pas là ce week-end, le mien parti à Ottawa retrouver des amis croisés en Corse cet été, on a pu faire les filles hier. On certes commencé par la piscine histoire de se dire qu'on pouvait après avaler force bière, poutine et pointe de pizza, mais après la sieste, on sauté dans nos escarpins pour sortir écouter de la musique acoudées aux comptoirs des bars de Montréal. En réalité, on est rentrée de changer entre les deux bars, parce que la neige commençait de tomber et que la mini-jupe par des tempérétaures négatives ça le fait pas même avec alcool blanket comme disent les Anglaises.

On a commencé au Quai des brumes à Mont-Royal où se produisait P-A Côté, du rock avec textes entre Noir Desir et Jacques Dutronc. Puis nous sommes allées roder en bas de Saint-Denis pour écouter André Duchesne au Petit Bar, guitare acoustique, voix profonde, accompagné de deux blondes, l'une aux chœurs, l'autre au violon et à la scie musicale, deux instruments qui donnaient une allure Québécoise aux chansons et à leur interprétation.

L'ambiance n'est pas vraiment celle de Marseille où tout le monde se toise : ici c'est décontracté et ma copine connaît tout le monde. D'ailleurs on a l'impression d'une famille chaleureuse. Voilà, c'est simple, c'est fun. C'était une bonne soirée de filles.

 

Comme je n'ai ni musique ni vidéo à vous faire voir de ces artistes, je vous envoie une autre grande artiste, la petite reine de jeux de Montrél en 1976, la bonne réponse à la question jeu concours d'hier, Nadia Comaneci à son agret favori, la poutre. Même que je connais des gars qui sont encore sous le charme 37 ans après, alors que franchement, la gym c'est pas trop leur truc.

commentaires

Montréal

Publié le 20 Avril 2013 par Nadine dans Voyages au Nouveau Monde

PhotoService.com PhotoService.com

Vous aviez compris par le post d'avant-hier que nous étions arrivés à Montréal. J'ai retrouvé avec toujours autant de plaisir ma copine, et mon ti moun a collé tout de suite à avec son ti pit. Ils ont joué comme des fous au soccer dans la cour en bas de la coopé pendant qu'on préparait le pâté chinois, et Neel a visité l'école et goûté toutes les différences entre nous et nos cousins du Québec.

Pendant qu'ils allaient à l'école puisque ce n'est pas la semaine de relache, nous nous sommes rendus à l'ancien stade olympique dont une partie  été transformée en Espace pour la vie avec Biodôme et Planétarium entre autres. C'est très bien fait, très didactique et amusant avec des parcours explicatifs, des projections célestes à l'intérieur de globes, des jeux éducatifs, des animateurs etc… Bref, Neel qui y allait à reculons le matin, est finalement resté presque cinq heures à visiter. C'est presque s'il était en retard pour la partie de soccer de la fin d'après-midi.

 

Jeu concours : nous étions dans les installations olympiques qui ont accueilli les jeux en 1976. Lors de cette olympiade qui marqua les esprits en étant la petite reine des jeux ?

A gagner : cadeau surprise.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>