Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Articles avec #les blogueurs et leurs enfants catégorie

La petite sœur

Publié le 26 Mars 2014 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

PhotoService.com

Cela faisait longtemps que Neel me demandait des nouvelles de sa sœur. La première fois c'était juste après le tremblement de terre du 10 janvier 2010 et j'avais mis des mois à lui répondre, après avoir contacté Mamie Jeanjean à la crèche. Il faut dire que je ne connaissais même pas le prénom de cette petite sœur. En août dernier lorque j'étais passée à Fontamara j'avais demandé à la rencontrer mais tout c'était mal goupillé. C'était donc partie remise pour cette année : et là il y avait tout le monde, Claudette, trois de ses enfants, dont Christanaelle ma pupille, et surtout Charline et son papa d'adoption.

Séquence émotion, grande émotion bien sûr. Charline a le sourire de Neel, la bouille de Neel (et un T-shirt Hello Kitty pour ceux qui apprécieront) : z'avez ka regarder les photos dans ce post. Alors avec mon créole de mieux en mieux assuré mais pas totalement fluide j'ai pu reconstiture leur histoire, Charline 11 ans et Neel 12 ans. D'abord elle n'est pas sa sœur mais sa demi-sœur et Claudette est en fait la tante de leur maman. Celui que Neel appelait son papa était en fait le papa de Charline et comme la maman c'est la tuberculose qui l'a emporté précocemment. Claudette a alors mis Neel à la crèche comme elle avait mis deux de ses enfants.

On s'est donc beaucoup souri, ils ont goûté la confiture de chadèques de la mère d'Evens dans le grand pot que je leur ai donné, apprécié le don en argent et m'ont longuement remerciée (pas de quoi, c'est la famille), admiré Neel et ses cousins sur la photo que j'avais emmenée et que je leur ai laissée, on s'est pris en photos, eux en pose hiératique, très dignes. Et on s'est quittés très émus en jurant de se revoir. Promis, je reviens, vous le savez bien !

Sinon, Claudette, tata courage de la famille a l'air de plus en plus fatiguée, malheureuse. Elle m'a tendu les adresses des deux familles qui ont adopté deux de ses enfants (deux sur six) et dont elle n'a aucune nouvelles. J'ai répondu poliment que l'Oise et le Bas-Rhin ce n'était pas à côté de chez moi que j'aurais du mal à aller les voir. Et puis je ne me sens pas de faire morale mais si quelques parents adoptant lisent ma prose sachez que ceux qui ont fait un cadeau c'est eux, ce n'est pas nous. Alors c'est à eux que l'on doit de la reconnaissance, à aucun moment nous ne sommes en concurrence : c'est bien le moins que de donner de temps en temps des nouvelles, d'envoyer des photos, de ne pas totalement couper le lien, pour que de leur côté ils ne portent pas le deuil d'un enfant perdu mais la joie d'un enfant heureux, et que du nôtre nous puissions offrir à nos enfant des racines solides pour bien grandir.

PhotoService.com

commentaires

2,20 m en haut et 3,30 m en bas

Publié le 15 Février 2014 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

C'est la hauteur de neige à la Foux d'Allos, la plus belle station du monde, où, en plus, se trouve le plus beau chalet du mond, Chauvet. Ce qui en fait aussi la station la plus enneigée de France. Voici Chauvet dimanche dernier avec la vue, ou ce qu'il reste de la vue, depuis la fenêtre.

 


PhotoService.com PhotoService.com

 

Bravant la tempête, et aussi appatés par la poudreuse, nous sommes montés, Etienne, Cathy, Marius, Neel et ma pomme à Chauvet le week-end dernier et nous n'avons pas été déçus. Voici la noire de œufs en version neige marrone.

 

PhotoService.com

 

 

 

Les garçons skient et surfent comme des dieux. Bientôt ce sont eux qui nous largueront. Sur piste comme en marronage, ils sont à l'aise partout. Quelle classe !

 


commentaires

La boom des douze ans

Publié le 25 Novembre 2013 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

PhotoService.com

Chaque automne à cette période, il se passe l'événement le plus important de l'année, celui qui demande de longues négociations, des tractations sans fin pour tous les détails, un budget prévisionnel négocié et un calendrier ajusté : l'anniversaire de Neel.

Cette année, 12 ans, le premier anniversaire au collège devait être marqué d'une pierre blanche. Et il l'a été : d'une pierre blanche et sonore, puisque ce fut par une boom que Neel passa le cap de l'entrée dans sa treizième année. Il voulait inviter toute sa classe et en plus tous ses copains et copines qui ne sont pas dans sa classe, mais j'ai fait limiter le nombre à 20, ce qui était amplement suffisant. Il a pris donc soin d'inviter autant de filles que de garçons, ce qui pour une boom est plutôt bien vu (les boom entre mecs seulement ça doit être assez triste… en Arabie Saoudite peut-être ?). Pourtant à l'heure des slow, et malgré les encouragements et les fourberies de Leo, mon co-organisateur, nous n'avons pas réussi à réunir cavaliers et cavalières sauf… Neel, notre caribéen, qui a splendidement invité une jeune fille sur la piste de danse.

Le reste de l'après-midi fut consacré à manger des bonbons et boire du champomi, ouvrir ses très beaux cadeaux (les enfants s'étaient cotisés pour un chouette cadeau), se trémousser séparément sur la piste de danse que j'avais installée dans le studio au sous-sol (chaine hifi à fond et light comme dans une boute de nuit), rigoler, pouffer, ricaner etc…

Neel a trouvé que c'était le plus bel anniversaire qu'il ait jamais eu. Et moi je suis contente d'y avoir survécu. Je ne suis pas pressée que l'on soit l'année prochaine…

commentaires

Une corvée parentale incontournable

Publié le 13 Octobre 2012 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

PhotoService.com

PhotoService.com Etre parent ce sont des joies et des corvées : j'enfonce des portes ouvertes. Parmi les corvées il y a vérifier les devoirs, ranger la chambre quand le bordel déborde dans le couloir… et corvée suprême… se taper les déplacements sportifs le week-end. C'est fini les temps des camionnettes pourries de l'entraîneur avec les gamins entassés dedans sur les fauteuils approximatifs et les strapontins ; le tout sécuritaire est passé par là. Il y a donc plein de voitures particulières sur la route les samedi et les dimanche pour amener les moutards un par un sur les terrains de sports et les gymnases. Je ne suis pas sûre que la sécurité routière y trouve réellement son compte, mais je suis par contre sûre que le bilan carbone est mauvais et que les gamins ratent un truc : la troisième mi-temps avec les copains, au soda avant un certain âge… et à autre chose après.

Quant au point de vue parent c'est contrasté. Il y a le père supporter qui le vit à fond au bord du terrain, y a les mamans angoissées de s'éloigner de progéniture et puis y a ceux comme moi que ça gonfle franchement de se taper un après-midi voire une journée au son des balles de ping pong ou des coups de sifflet de l'arbitre. Aujourd'hui c'était à Saint-Martin de Crau, soit deux fois cinquante quatre kilomètres pour un tournois de ping pong. En plus le club avait oublié d'inscrire les minots et l'entraîneur s'était trompé sur la catégorie d'âge de Neel. Il quand même joué avec les moins de 11 ans, ce qui veut dire né avant 2001, dans les montées descente. Ne me demandez pas ce que cela veut dire, je n'ai pas tellement suivi : j'ai descendu deux paquets de copies et… je suis allée au vide-grenier de l'école à d'à côté (les écoles privées catho les meilleures, plein de dadames et de vraies bourgeoises). Bref, j'ai pu un peu compenser la corvée.

Pour la prochaine fois je vais tenter de copiner avec d'autres parents histoire de partager. Dès mardi soir à l'entraînement.

commentaires

Un week-end d'entraînement sévère

Publié le 8 Février 2011 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

Puisque je trouve 5 mn au milieu de mouve de spé et CPGE en plein coeur du 13ème à Paris, je vous envoie quelques photos du week-end d'entraînement de la Kompa Rockett Team junior à coach belge. Au passage je signale que le coach belge est aussi plombier pusqu'il a réparé les tuyaux pétés de Chauvet avec un morceau de tuyau d'arrosage et un piolet chauffé à blanc sur le gaz car la vidange précédente avait été mal (ou pas ?) faite. Donc dans l'ordre Neel en surf, Neel en train d'évaluer la faisabilité de la noire du Pouret avant de la descendre en neige marron, la team avec l'entraineur devant la Grande Séolane, mascotte de la famille et enfin Neel reprennant des forces avec de la canne à sucre achetée dans le 11ème à Little India.

PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com

commentaires

De Nantes à Nantes

Publié le 26 Mai 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

Ca y est enfin ! Neel est Français ! J’ai reçu ce matin l’extrait d’acte de naissance de l’Etat Civil de Nantes. Après plus de trois mois d’attente depuis le jugement et alors que le visa Schengen était périmé depuis trois mois et un jour… je commençais à me demander ce qui risquait de m’arriver au Sarkozistan avec mon petit black. Certes j’avais plein de copains prêts à venir camper devant le centre de rétention d’Arenc au cas où… mais ce n’était pas non plus le but du jeu. Dès demain j’entreprends les démarches pour faire une CNI et un passeport et dès que j’ai le passeport je prends un billet d’avion. Le Portugal au mois d’août ? Pourquoi pas…

La nationalité française de Neel est maintenant enregistrée à Nantes. Etrange destin ! Nantes était au XVIIIème siècle le premier port négrier français. Il est fort possible que les ancêtres de Neel aient traversé l’Atlantique sur un bateau armé à Nantes. Peut-être même sur le bateau de cette aquarelle du Musee du Chateau des Ducs de Bretagne à Nantes :
Vue du Cap Francais et du n[avi]re la Marie Seraphique de Nantes, Capitaine Gaugy, le jour de l'ouverture de sa vente, troisieme voyage d'Angole, 1772,1773

 Sans compter que ces ancêtres avaient déjà acquis la nationalité française une première fois avec le décret du 29 août 1793.

Article 2 : Tous les Nègres et sang-mêlé actuellement dans l'esclavage sont déclarés libres pour jouir de tous les droits attachés à la qualité de citoyen français.

Donc de Cap Français à Port-au-Prince et à Nantes, bienvenu à notre nouveau petit Français et… Européen !
commentaires

Fin des béquilles !

Publié le 20 Février 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

Depuis mercredi Neel en a fini avec les béquilles et l'atele. Juste une genouillère et continuer à faire gaffe : pour li'nstant ski, foot et trotinette sont interdits, le vélo se sera dans une semaine, la luge avec modération et la natation tout de suite s'il veux mais pour l'instant c'est nous qui ne voulons pas : la fête foraine s'est installée à côté de la piscine…
Il était temps : les béquilles étaient dévenues dirons nous… décoratives !

Neel béquilles
commentaires

Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale

Publié le 12 Février 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

Maintenant que Neel est officiellement notre fils donc naturalisé français, examinons point par point si cette opération correspond aux missions du ministère dirigé par Eric Besson.

Depuis vingt ans, il était question de rassembler en une seule structure les différents volets de la politique de l’immigration jusqu’ici éclatés entre les ministères de l’Intérieur, des Affaires étrangères, des Affaires sociales et de la Justice. Sous l’impulsion du président de la République, Nicolas Sarkozy et du Premier ministre, François Fillon, c’est désormais chose faite avec la création d’un grand ministère compétent à la fois pour l’immigration, l’intégration, l’identité nationale et le codéveloppement.
À la fois fermes et humains, nous poursuivons quatre objectifs : maîtriser les flux migratoires, favoriser l’intégration, promouvoir l’identité française et encourager le codéveloppement.


Ben on est bien content… surtout que c’est vachement facile de définir l’identité nationale. J’aurais volontiers proposé chanter la Marseillaise la main sur le cœur lors des matches de l’Equipe de France, mais hier soir à Marseille l’entraîneur de l’équipe d’Argentine a été beaucoup plus applaudi que celui de l’équipe de France. Mais Marseille, est-ce la France ?
Et puis fermes et humains, que c’est beau ! Une main fer dans un gant de velour, je suis sûre qu’ils apprécient au centre de rétention d’Arenc.

1. Maîtriser les flux migratoires.

Nous avons passé la Police de l’Air et des Frontières en 10 secondes en février dernier. Et hop !
D’autres risquent de la repasser aussi vite dans l’autre sens : les objectifs d’expulsion pour 2009 sont passés hier de 26 000 à 27 000.

2. Encourager le codéveloppement. L’enjeu du codéveloppement est de donner aux États du Sud et à leurs ressortissants les moyens d’avoir confiance en eux-mêmes et de construire un avenir sur leur territoire. Il s’agira d’abord de mobiliser les instruments permettant aux migrants d’agir en faveur de leur pays d’origine. Il conviendra, aussi, de faire en sorte que les politiques de coopération et de développement des pays d’origine tiennent mieux compte de la maîtrise de l’immigration.

C’est sûr en faisant venir des informaticiens dans le cadre de l’immigration choisie ! … Pour Neel la question ne se pose pas pour le moment. Il brûle l’aller visiter New York pour y voir ses habitants les plus célèbres (Superman, Spiderman…), je lui ai donc proposé d’y aller dans quelques années, mais dans le cadre d’un voyage à Haïti (c’est par NYC que l’on trouve les vols les moins chers) : c’est un non catégorique . En même temps il était très content de regarder hier soir un reportage de Thalassa sur Haïti et faisait semblant de tout reconnaître.

3. Favoriser l’intégration. Un étranger admis au séjour en France et qui souhaite s’y établir doit en maîtriser la langue et en respecter les principes républicains pour bénéficier d’une carte de résident de dix ans. Si l’étranger a des devoirs, l’État en a aussi envers lui. L’accès au logement, à l’éducation, à la formation et au travail sera facilité pour permettre une meilleure intégration. Parallèlement, le travail des associations qui, sur le terrain, aident à lutter contre la discrimination sera facilité.

Question langue ça va : Neel fait encore plein de créolismes mais il a oublié le créole. Les dernières fois que nous étions chez Eugénie, restau haïtien de Marseille, Neel avait du mal à comprendre et était incapable de lui répondre en VO. Eugénie était morte de rire.
Question musique, il va falloir faire par contre des efforts : Neel n'écoute (à fond) que de la musique arabe, africaine, antillaise ou afro-américaine. Peut-être lui passer du Sardou en boucle ?
Neel bénéficie du droit à l’éducation, il est allé à l’école une semaine après être arrivé, et du droit au logement, et même double logement chez papa et chez maman. Quant à l’intégration pas de problème : il est la star de la cour d’école, même les CM2 à cause de sa conduite de balle au foot. Il ne subit pas trop la discriminiation dans sa classe de CP. Jusqu'ici tout va bien. Quant à savoir s'il respecte les principes républicains... c'est quoi les principes républicains ? Expulser des pères de famille en les séparant de leurs enfants ?

4. Promouvoir notre identité. L’identité française est à la fois l’héritage de notre histoire et l’avenir de notre communauté nationale. La Constitution de la Ve République, à son article premier, affirme que "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion". La promotion de notre identité est une réponse aux communautarismes et vise à préserver l’équilibre de notre Nation. L’immigration, l’intégration et l’identité nationale sont complémentaires. Elles sont même intimement liées. C’est parce que la France a une identité propre dont elle peut être fière qu’elle a les moyens d’intégrer des immigrés qui respectent nos valeurs et qu’elle peut organiser de façon sereine l’immigration.
Chouette on doit être fiers de notre identité qui est l’héritage de notre histoire ! Nous avons déjà anticipé en avril dernier en lui faisant clamer mes ancêtres les Gaulois devant le site de Gergovie. Je vais peut-être continuer avec les aspects positifs de la colonisation puisque c’est dans les programmes depuis 2005 : par exemple l’histoire de la colonisation française à Saint-Domingue/Haïti y a de quoi être vachement fiers.

Telle est l’ambition de ce nouveau ministère : lutter contre l’immigration irrégulière, organiser l’immigration légale en favorisant le développement des pays d’origine afin de réussir l’intégration et de conforter l’identité de notre Nation.
Brice Hortefeux


Evidemment avec de si nobles intentions, on peut penser que Brice a préféré le qualitatif au quantitatif sauf en ce qui concerne les expulsions. N’oublions pas que nous sommes la patrie de Droits de l’Homme.
J’apprends ce matin dans Libé qu’Eric Besson reprends la très humaine idée de Brice : les test ADN pour le regroupement familial. Heureusement que notre fils — c’est bien un juge qui dit que c’est notre fils — n’est pas venu en France avec un test ADN, je crois que nous l’aurions raté.

commentaires

Le jugement

Publié le 11 Février 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

 Voilà c’est fait ! Lundi, le dossier de Neel est passé au tribunal et le juge français a confirmé ce qu’avait statué le juge haïtien : Neel devient officiellement notre fils au regard de la République française. Cela fait bientôt un an qu’il est avec nous mais cela n’a rien à voir avec l’expiration d’un délais de garantie : il fallait six mois entre le dépôt de la requête et son examen.
Fini l’attente à la sous-préfecture dans des locaux pourris pour le renouvellement du visa Schengen, Neel est maintenant français. Il intègre la patrie des droits de l’homme, il devient un enfant de la République, celle qui a un ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, dirigé aujourd’hui par Eric Besson après l’avoir été par Brice Hortefeux.
Nous nous donnons pour objectifs ces prochains jours :
— De célébrer cela avec bulles et sans bulles, en particulier avec notre avocat.
— De faire une CNI et un passeport dès que la transcription à Nantes est effectuée. Et assez vite de se faire un plan vacances à l’étranger pour que Neel prenne les bonnes habitudes familiales.
— D’examiner si nous cadrons dans les missions du ministère d’Eric Besson pour voir si Neel et ses parents sont de bons Français (article prochainement).


En haut : Neel à la crèche à Haïti. Nous lui avions envoyé le maillot du Brésil qui est en réalité l'équipe nationale d'Haïti. Aujourd'hui Neel a aussi le maillot de l'équipe de France.
Ci-dessous Neel dans l'avion entre Port-au-Prince et Pointe-à-Pitre et pas mécontent d'être là.


Neel dimanche dernier chez sa cousine qui, la veille, avait fini première d'un concours de harpe.
commentaires

Une heure avant

Publié le 22 Janvier 2009 par Nadine dans Les blogueurs et leurs enfants

La saison de ski de Neel a été écourtée. Il avait eu le temps de faire d'immenses progrès à Noël avec Mimi et Papou et ses beaux ski tout neufs amenés par le père Noël, comme le prouvent ces images prises une heure environ avant la chute. Je vous laisse comparer avec les images de l'an dernier. Vous remarquerez aussi que c'est le genre de gamin que l'on retrouve facilement sur une piste de ski. Je parle des lunettes rouges bien entendu.
Ce n'est que partie remise pour l'an prochain ! En attendant, il s'entraîne dur aux béquilles.
Neel skie
commentaires
1 2 3 4 5 > >>