Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

On fait un tour et on revient

Publié le 31 Mars 2008 par Nadine et Maeva dans Exhibons nos bons plans et assumons notre radineri

La rubrique Exhibons nos bons plans et assumons notre radinerie revient.
Samedi avec Maeva nous sommes allées au SAVIM (Salon des vins de Marseille) de printemps au parc Chanot. Maeva avait deux invit, donc cela nous a coûté les deux verres à dégustation, soit 2 € chaque verre. Après, en avant ! On est passées de stand en stand, en goûtant tout, que ce soit à boire ou à manger. Nous sommes même tombées d’accord sur notre tiercé personnel de vins : 1 Stand des Nuits Saint-Georges 2 Stand des Saint-Emilion 3 Stand des Côtes du Rhône. A chaque stand, pour ne pas trop faire pique-assiettes, ce que nous étions au fond, nous sommes allées de notre petit commentaires et sommes parties avec un grand sourire en disant : On fait un tour et on revient (à mon avis les types n’étaient pas vraiment dupes).
Evidemment c’était très cher et nous n’avons rien acheté mais ce n’est pas pour autant que l’on est revenues à Aix les mains vides. Au retour, nous nous sommes arrêtées au marché de Noailles : le salon a été aussi l’occasion de grappiller des recettes genre tapenade d’olives noires au piment ou d’olives vertes au citron confis etc… et nous avons donc acheté mais beaucoup moins chers les ingrédients pour refaire les mêmes trucs à la maison de l’artisanat, c’est-à-dire à la Villa Dimanches (voir les photos des confitures ci-dessus).

commentaires

Grenoble 2018

Publié le 29 Mars 2008 par Nadine dans Réflexions profondes

J’ai reçu ce courriel rectificatif de mon oncle Michel, prof d’EPS retraité de l’université de Grenoble :

Préparer Neel pour les JO de 2020 ? Jeux d'été oui ! mais certainement pas les jeux d'hiver !
Depuis 1994, les jeux d'hiver sont dissociés des jeux d'été et se font en alternance tous les 4 ans aussi, mais 2 ans après les JO d'été...
Les derniers jeux d'hiver ont eu lieu à Turin en 2006, les prochains auront lieu a Vancouver en 2010, les suivants en 2014 à Sotchi en Russie (ex URSS, vous vous souvenez ?) et ensuite Grenoble est candidate pour ceux de 2018 ( ciquantenaire des jeux de 1968 à Grenoble... Killy 3 médailles !)

A quand Neel à La Toussuire ? Une vrai station de ski ne peut être qu'en Savoie !


Je me dois donc d’envoyer un erratum, il est des trucs où on ne peux pas avoir le choix dans la date. Neel sera donc aux JO de 2018 ou de 2022. Je propose donc tout de suite à Michel de commencer à apprendre l’hymne d’Haïti, La Dessalinienne, en français ou en créole pour le chanter la main sur le cœur en tant qu'entraîneur de son neveu. Tu trouveras ci-dessous les paroles ainsi qu’une vidéo. Bon courage et au week-end du 12-13 avril à Villars de Lans !


Pour le Pays, pour les Ancêtres
Marchons unis, marchons unis
Dans nos rangs point de traîtres
Du sol soyons seuls maîtres
Marchons unis, marchons unis
Pour le Pays, pour les Ancêtres
Marchons, marchons, marchons unis
Pour le Pays, pour les Ancêtres

Pou Ayiti ak tout Zansèt yo, se pou n mache men nan lamen, nan mitan n pa fèt pou gen trèt, nou fèt pou n sèl mèt tèt nou, an nou mache men nan lamen pou Ayiti ka vin pi bèl, an nou, an nou met tèt ansanm..., pou Ayiti o non tout zansèt yo!

Pour les Aïeux, pour la Patrie
Béchons joyeux, béchons joyeux
Quand le champ fructifie
L'âme se fortifie
Béchons joyeux, béchons joyeux
Pour les Aïeux, pour la Patrie
Béchons, béchons, béchons joyeux
Pour les Aïeux, pour la Patrie

Pour le Pays et pour nos Pères
Formons des Fils, formons des Fils
Libres, forts et prospères
Toujours nous serons frères
Formons des Fils, formons des Fils
Pour le Pays et pour nos Pères
Formons, formons, formons des Fils
Pour le Pays et pour nos Pères

Pou pèyi a pou zanset nou An nou fè ti pitit,an nou fè ti pitit Lib,fo e pwospe, Nap toujou frè An nou fè ti pitit,an nou fè ti pitit Pou pèyi a pou zanset nou An nou fè ti pitit,an nou fè ti pitit Pou pèyi a pou zanset nou

Pour les Aïeux, pour la Patrie
O Dieu des Preux, O Dieu des Preux
Sous ta garde infinie
Prends nos droits, notre vie
O Dieu des Preux, O Dieu des Preux
Pour les Aïeux, pour la Patrie
O Dieu, O Dieu, O Dieu des Preux
Pour les Aïeux, pour la Patrie

Pour le Drapeau, pour la Patrie
Mourir est beau, mourir est beau
Notre passé nous crie:
Ayez l'âme aguerrie
Mourir est beau, mourir est beau
Pour le Drapeau, pour la Patrie
Mourir, mourir, mourir est beau
Pour le Drapeau, pour la Patrie
commentaires

Traces dans la chantilly

Publié le 28 Mars 2008 par Nadine dans Tchatche et niouzes

Il n’y a pas que les Ti Moun qui se sont éclatés ce week end à Chauvet, il y a aussi les Gran Moun. Il avait neigé vendredi et la neige est restée impeccable tout le week-end sur les sommets et dans les pentes à cause du froid polaire. Nous avons donc, Etienne et moi tracé en hors-piste du côté de la Grande Séolane comme la vidéo et la photo vous le prouvent. La trace au premier plan, c'est la mienne. Alors, jaloux ?
Sous la Grande Séolane
commentaires

Sardinade

Publié le 26 Mars 2008 par Nadine dans Réflexions profondes

Aujourd’hui CTPA au Rectorat d’Aix où on nous a volé des tonnes de postes, et où on nous impose des heures sup en pile tout en nous plaçant plein de postes avec compléments de service. Comme on n’était pas contents du tout, mais alors pas du tout du tout, on a protesté. On a tenté d’enfumer le Rectorat à coup de sardines avec JJ, grand chef des conneries de la FSU Aix, aux commandes. La prochaine fois on leur balance des poissons pourris à la figure. Na !
 


Pendant 4 h 30, le Comité Technique Paritaire a étudié les conditions de la rentrée 2008, marquée par les suppressions de postes (345 au niveau académique, dont 172 en lycée et 162 en collège). Pendant ce temps, des délégations d'établissements s'étaient rassemblées devant le Rectorat pour témoigner de leur désaccord quant à la préparation de rentrée.
83% des lycées (48 sur 58) ont voté contre la DGH.
La situation des collèges est aussi très problématique : 70% des collèges ont exprimé leur désaccord quant aux dotations d'emploi, soit en votant contre (un collège sur deux en moyenne, 58.3% dans les Hautes-Alpes !), soit en adoptant des motions. Dans les Bouches-du-Rhône, la pénurie des moyens en heures postes est telle que les appariements d'établissements pour les compléments de service sont impossibles : l'IA 13 a alors été amenée à supprimer 143 emplois au lieu des 117,5 attendus.
Ces suppressions d'emplois entraînent la suppression de 472 postes vacants ou libérés par départs en retraites et 188 mesures de cartes scolaires touchant des collèges en poste ! Ainsi, à la rentrée 2008, nous aurons dans l'académie 77 postes de Lettres en moins, 61 postes de Mathématiques en moins, 41 postes en moins en Anglais, 27 postes en moins en Histoire et Géographie ...
Nous avons dénoncé l'inflation des heures supplémentaires que l'administration tente d'imposer aux personnels. Pourtant en 2007, 18.6% des crédits académiques consacrés au paiement des heures supplémentaires n'ont pas trouvé preneur ! On ne peut étendre indéfiniment la charge de travail des personnels !
Tous dans l'action, tous à la manifestation nationale à paris le dimanche 18 mai (réservez vos places dès maintenant). Rappel : manifestation des lycéens à l'appel de la FIDL jeudi 27 mars à 14 h au Vieux Port de Marseille.
commentaires

Annonciation

Publié le 25 Mars 2008 par Nadine et Hervé dans Réflexions profondes

L’Annonciation ci-contre est un azuleijos de l’église Nostra Senhora da Oliveira, une charmante église miscroscopique dans le quartier de Baixa à Lisbonne. Sans les indications de Jaime, je ne l’aurai jamais trouvée d’autant plus qu’elle est dernière une vitrine genre magasin ou banque. A l’intérieur c’est encore un débordement de baroque mais dans un mouchoir de poche. J’illustre le blog avec cette image, car aujourd’hui, 25 mars, nous sommes le jour de l’Annonciation, autant dire celui de l’Incarnation comme il est écrit dans les chroniques médiévales. Pour Georges le Syncelle, suivant ainsi la tradition orientale, c’est aussi le début de l’année. Oui, le 25 mars c’est neuf mois avant Noël et une certaine Marie a tenté de nous faire croire qu’elle a fait ça par l’opération du Saint-Esprit alors que chacun sait que c’est le Conseil Général qui vous permet d’avoir des enfants.
Mais la vraie annonciation du jour, c’est celle du colloque organisé par Chico à Dijon, université de Bourgogne, sur le thème De l’approche linguistique à la mise en scène de théâtre (Textualité et discursivité/Textes, Discours, Représentations). Il se déroule demain et après-demain, ça vous laisse encore le temps de vous précipiter à Dijon et de monter dans le premier train en direction de la capitale de ducs de Bourgogne. En plus l’inscription est gratuite, je l’ai lu sur le site alors qu’il y a plein de gens bien qui causent, y en a qui viennent du nord genre Louvain mais aussi du sud et même de Corse. Si vous ne pouvez pas y aller, ce qui est dommage, vous pouvez vous rattraper en lisant les résumés des interventions dès maintenant. Mais vous raterez plein de choses intéressantes comme des communications sur le théâtre ou sur la linguistique et puis aussi des pauses café, des repas, des buffets, des ateliers et des conférences plénières, une ouverture du colloque, une répétition de pièce de théâtre et tout ça : vous n’avez qu’à lire le programme ci-dessous. Et vous n’aurez même pas à subir Chico qui s’est abstenu d’intervenir parce que le programme était trop fourni. Il a préféré porter sa science aux PLP de l’académie de Lyon il y a deux semaines, même qu’il a été applaudi. Tu nous préviens quand même quand on publiera les actes de ton colloque.

PROGRAMME
L’ouverture du colloque, les conférences plénières et les ateliers 1 auront lieu à l’Amphi Scelle, Extension Droit. Les ateliers 2 se dérouleront Salle du Conseil de Lettres.
Mercredi 26 mars
• 9h30 / Ouverture du colloque Philippe Monneret PR de Linguistique. Doyen de la faculté de Lettres et Philosophie de l’Université de Bourgogne
• 10h-11h / Conférences plénières
Président de séance : Jean-François Jeandillou
Texte dramatique et sciences du langage, André Petitjean(Metz)
Didascalies et énonciation, Thierry Gallepe(Tours)
• 11h-11h30 / Pause
• 11h30-12h30 / Conférences plénières
Président de séance : Jean-François Jeandillou
Texte et invention du théâtre, Jean-Pierre Triffaux(Nice)
La didascalie et sa réplique, Chantal Rittaud-Huttinet, (Paris III)
• 12h30-14h / Repas
• 14h-15h / Conférences plénières
Président de séance : Thierry Gallepe
Partage des voix : relations hiérarchiques entre le texte didascalique et le discours des personnages dans le théâtre contemporain, Frédéric Calas(Paris IV)
Jeux énonciatifs dans Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, Daniel Lebaud(Université de Franche-Comté)
• 15h00-17h30
Communications en ateliers
ATELIER 1 /  ENONCIATION
Président de séance : André Petitjean
Scénographie de la métamorphose dans le Pygmalion de George Bernard Shaw, Nathalie Kremer(Louvain, Belgique)
Les indices de personne dans le texte de théâtre, Boryana Tzaneva(Univ. Stendhal, Grenoble et Sofia, Bulgarie)
Enonciation et représentation théâtrale : le texte dramatique (é)mis en scène, Eleni Mouratidou (Paris V)
Tectonique du langage dans le théâtre de la parole : l’exemple de Valère Novarina, Lydie Parisse(Toulouse-Le Mirail)
ATELIER 2 /
ANALYSE DE MARQUEURS ET FAITS DE DISCOURS
Président de séance : Daniel Lebaud
Etude des groupes nominaux à déterminant indéfini, dans le corpus des tragédies de Racine. Marie-Antoinette Pelizza(Corte)
Particules et dislocations dans la mimèsisdu parler spontané, Mathilde Dargnat(Universités de Provence et de Montréal)
Entre langue et discours : présent et déverbaux dans les didascalies, Rose-Marie Gerbe (Grenoble III)
L’énoncé nominal dans le discours théâtral, corrélat syntaxique d’une focalisation scénique de l’instant, Benjamin Delorme(ENS Cachan)
• 18h-20h / Répétition publique de la pièce
Les Bonnesde Jean Genet, par la Cie Idem Collectif en résidence à l’Atheneum, Centre culturel de l’UB.
Jeudi  27 mars
• 9h00-9h30 / Conférence plénière
Du texte comme partition : étude des éléments musicaux présents dans l’écriture du Maître de Santiago de Henry de Montherlant, Gérard Loubinoux(Clermont-Ferrand)
• 9h30-12h30
Communications en ateliers
• ATELIER 1 / PASSAGE DU TEXTE À LA SCÈNE
Président de séance : Jean-Pierre Triffaux
L’histoire du texte de la pièce Molièrede Mikhaïl Boulgakov, Olga Anokhina(CNRS)
Approche du théâtre post-dramatique par la théorie des vecteurs de Patrice Pavis, Catherine Bouko(Université Libre de Bruxelles)
Le théâtre ici et maintenant : juste une parole d’acteur, Jean Monamy
Analyse linguistique d’un texte du théâtre de l’Inde du Sud, le Kathakali, Françoise Quillet(Université de Franche-Comté)
La traversée des possibles, dialectique du texte et de la scène, l’exemple du Groupe Merci, Elise Vanhaesebroeck (Toulouse-Le Mirail)
• ATELIER 2  / ENONCIATION/PRAGMATIQUE
Président de séance : Frédéric Callas
De l’effet personnage à l’effet de personne : l’expression de la subjectivité dans le théâtre classique, Eve-Marie Rollinat-Levasseur(Paris III)
L’action de la parole dans les dialogues, monologues et apartés du théâtre yourcenarien, Amélia Bogliotti (Paris III)
Ce que la négation peut donner à voir dans le théâtre, Françoise Mignon, (Toulouse-Le Mirail)
Les protocoles interlocutifs dans le théâtre de Tirso de Molina, Isabelle Bouchiba-Fochesato(Bordeaux III)
Pragmatique du dialogue : la relation maître-valet dans Le Légataire universel de Jean-François Regnard, Karine Bénac-Giroux(Université de Franche-Comté)
• 12h30-14h  / Buffet
Table de présentation des ouvrages sur le théâtre des chercheurs de l’UB et des participants au colloque, publications de l’association Nemesis
• 14h-15h  / Conférences plénières
Présidente de séance : Chantal Rittaud-Huttinet
Contredire le vers, François Jeandillou(Paris X)
Le sixième acte : les seconds amants du théâtre français, Marc Escola, (Paris VIII)
• 15h-17h30
Communications en ateliers
ATELIER 1 / SÉMIOTIQUE
Président de séance : Gérard Loubinoux
Hétérogéneité des traces du substrat théâtral dans le programme télévisuel des Deschiens, Frédéric Pugnière-Saavedra(Paris III)
Le spectateur dans le texte, analyse du grommelot, Alessandra Pozzo(EHESS)
Les traces énonciatives dans le discours théâtral. Le cas des Mariés de la Tour Eiffel de Jean Cocteau, Ana-Maria Cozma(Nantes)
Analyse linguistique du monologue Djurdjurassique Bledde Fellag, Malika Boussahel (Sétif, Algérie)
ATELIER 2/
GENRES, SOUS-GENRES ET REGISTRES THÉÂTRAUX
Présidente de séance : Karine Bénac-Giroux
Les didascalies du vaudeville. Les directives du rire chez Labiche et Feydeau, Fabio Perilli (Bari, Italie), Sabrina Aulitto(Milan, Italie)
Formes de la violence dans le «dit et l’écrit» de l’œuvre dramatique de Georges Schéhadé, Manale Wehbi Sleiman (Lyon III)
L’énonciation lyrique dans la tragédie du premier XVIIe siècle, Aurélia Sort(Versailles Saint-Quentin)
Dire pour figurer dans le drame romantique : la fonction spectaculaire du récit, Olivier Enseñat (Université de Bourgogne)
• 17h30–18h30 / Conclusions et clôture du colloque, Jean-Claude Coquet (Paris VIII)


commentaires

Premiers pas (2)

Publié le 24 Mars 2008 par Nadine dans Voyages


Neel a eu ce week-end son premier contact avec la montagne et la neige. A Haïti, les montagnes s’appellent des mornes et n’ont guère de neige. En France, elles sont gwo gwo fre (dixit Neel), d’ailleurs il s’est chopé l’onglet deux fois, mais cela n’a pas refroidi ses ardeurs à glisser (dixit Neel encore). La neige, il l’a vue tomber en pile (beaucoup, dixit Neel toujours), dès que nous sommes montés en voiture à tel point qu’il a fallu mettre des chaînes à la voiture à partir d’Allos. On a tenté au retour d’en mettre à Neel, mais il n’a pas chanté le blues…
Il a fait connaissance avec le chalet des racines familiales, Chauvet, le plus beau chalet du monde. Il a fait deux jours de ski, jamais lassé de descendre a fond les pistes en braillant sa joie, avec son casque rouge et l’écran total sur la figure, déguisé en Mickael Jackson. Le ski a déjà remplacé le vélo au sommet de son top ten perso des grands plaisirs de l’existence. Hier soir à 17h15, il était encore a monter et redescendre la piste le long de la corde et il a été difficile de le faire rentrer. Tout ceci nous donne les plus grands espoirs pour nos vacances d’hiver 2020 payées par le CIO.
Toutes les photos
ici (code chauvet)
Neel au ski 1
Neel au ski II
commentaires

A bas la laïcité !

Publié le 21 Mars 2008 par Nadine dans Réflexions profondes

Ce titre est en totale contradiction avec l'article précédent, mais tant pis, j'assume et je m'explique : si nous étions en Alsace-Moselle, avec Neel, nous aurions pu partir au ski dès hier soir  parce qu’aujourd’hui nous aurions été un jour férié. Mais nous sommes en pays laïque, et Vendredi Saint n’est pas férié ! Vendredi Saint… la mort de Jésus… selon toi Chico, qui est responsable (ou même coupable) ? Les Juifs ou les Romains ? Ou alors son père qui l’a en plus abandonné ?
Vous l’avez compris, pas de blog ce week-end, pour ceux qui seront en manque, il y en a d’autres, excellents dans les liens à gauche. Nous partons avec Cathy, toute sa famille et Léo à Chauvet et Neel va découvrir la neige et le ski. Depuis qu’il a vu
les vidéos notre dernier week-end au ski, il rêve de glisser sur la neige. D’ailleurs, il faudra qu’il apprenne vite car JJ a le projet de le présenter au JO d’hiver de 2020 sous les couleurs d’Haïti. L’embêtant c’est qu’il va falloir sûrement créer la Fédération Haïtienne de Ski et apprendre l’hymne national haïtien. Mais passer des vacances au village olympique au frais du CIO mérite quelques sacrifices. Tu vois le parrain, on ne fait pas que l’obliger à distribuer des tracts cet enfant, on compte aussi sur lui pour nous payer des vacances. Ah ces parents qui exploitent leurs enfants !

commentaires

QSV

Publié le 20 Mars 2008 par Nadine dans Réflexions profondes

Les QSV sont les questions socialement vives. C’était le thème du stage organisé par le SNES et le CVUH (Comité de Vigilance face aux Usages publics de l’Histoire).
J’ai bien sûr ramené ma fraise sur la question de l’enseignement du fait religieux,
question sur laquelle j’ai un peu bossé et je continue de bosser quand j’ai le temps. Apparemment, les collègues de SVT étaient très intéressés par ma façon d’aborder les choses, car eux, la vision providentielle et biblique de l’Histoire devient vite du créationnisme. Et puis j’ai fait la belle en étalant ma science…
Les copines du 05 ont fait justement remarquer que dans leur bahut la QSV n’était pas en Histoire mais en Géographie : c’est la question du loup, même qu’elles étaient plutôt du côté bergers. Mô, si tu lis ça, sache quand même que, malgré cet énorme défaut, mes copines sont des filles qui restent très fréquentables.
Beaucoup de questions ont tourné autour de la colonisation, de l’histoire de l’Afrique et de celle de l’immigration. D’ailleurs le CVUH est un peu né de usages politiques de ces histoires là. C’est pour cela que je vous ai mis ce slide des visites touristiques parisiennes de ce week-end.

 

commentaires

Printemps à Paris

Publié le 19 Mars 2008 par Nadine dans Voyages

Fallait y croire au printemps à Paris le week-end dernier ! Le ciel gris a alterné avec la pluie et quand on a vu un peu de soleil, c’était qu’il allait se cacher, nous laissant sous la pluie, sans parapluie. Mais si on vient d’Aix à Paris pour chercher le soleil, c’est qu’on a tout faux. Je suis montée à Paris pour des raisons diplomatiques mais aussi pour profiter d’un stage sur les QSV organisé par le SNES et le CVUH dont je vous parlerai demain, et profiter de la vie parisienne.
J’ai donc atterri au loft de JJ, rebaptisé depuis la fleuriste, avec JJ et Félix, dans le 12e. J’ai mangé avec Mathilde, une fidèle du blog, qui croyait encore qu’elle ferait de l’intra mais qui depuis a raté l’inter (je compatis, Mathilde, sincèrement…). J’ai vu Chris, débarqué d’Australie depuis deux mois, et qui a jeté l’ancre à Paris pour un an ou deux de missions pour Greenpeace (= casser les bonbons au nucléaire, à Areva, tout ça). J'ai aussi vu Jef, de passage de la Réunion, via Poitiers : ce fut bref, mais toujours aussi bien, n'est-ce pas Jef ?
J’ai fait aussi des expos : Babylone au Louvre, et Paris en couleurs à l’hôtel de ville. D’ailleurs à propos d’hôtel de ville, les socialistes nous ont une fois de plus déçus : pas moyen de se faire payer un coup à boire dans le 12e alors que la mairie a été remporté sur le fil par l’équipe de Delanoé. Nous avons été fortement désapointés et nous avons fini, dimanche soir, dans un bougnat, autant dire un restaurant ethnique pour JJ.
commentaires

Premiers pas

Publié le 18 Mars 2008 par Nadine dans Réflexions profondes


Neel a aujourd’hui fait sa première grève, il n’est pas allé à l’école, et sa première distribution de tracts : c’était au beffroi d’Aix. Puis il a fait sa première manif : c’était à Marseille entre Castellane et l’IA. Je ne sais pas s’il s’est rendu compte des enjeux, mais pour cela il peut encore relire les articles des jours précédents.
Dès le début, après avoir testé les sifflets du SNES il a eu sa place dans le camion, ce qui lui a permis d’être aux premières loges pour écouter Emilie qui chantait des reprises qui épinglaient Darcos et Pochard sur l’air d'Un clair de lune à Maubeuge (ce qui doit rappeller des souvenirs sans trop de saudade à la nouvelle chanteuse du SNES). Outre l’immense plaisir de faire du camion, Neel a pu, en fin de parcours, chanter dans le micro, ce qui, avec les lunettes de soleil, lui donne un petit air de Stevie Wonder sans l’harmonica.
Il s’est couché ce soir en chantant Tous ensemble, tous ensemble, ouaih, ouaih et On n’est pas fatigués tout en baillant.
C’était sa première manif, mais, après une expérience d’une telle qualité (et étant donné la famille où il est tombé), je ne crois pas que ce sera la dernière. Les bonnes habitudes, ça se prend jeune.
Pour voir les photos de la distribution des tracts taper ici (code tract) et celles de la manif (code manif)
commentaires
1 2 > >>