Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Ephinanie

Publié le 7 Janvier 2008 par Nadine in Réflexions profondes

Je reviens d’un pays où on jure par Chriss, Tabarnak, Calice, Hostie, Sacrement, et d’un autre pays où on dit tout le temps Jesus (dire Djizeuss) ou Christ (dire Craïste). Mais dans ce deuxième pays on ne célèbre pas l’Epiphanie. Pourtant c’est une fêtes des plus sympas et des plus anciennes du Christianisme.
Pour les orthodoxes c’est la Théophanie, celle de la révélation divine de Jésus et de son baptême dans le Jourdain ; de stupeur, les eaux retournèrent en arrière devant leur créateur. Certains Russes, un peuple qui fait souvent dans l’excès mais pas toujours avec de l’eau, se baignent ce jour-là dans des lacs ce qui signifie devoir casser la glace avant.
Dans la tradition catholique, l'Epiphanie ou apparition est la visite des mages qui est célébrée. On mange le gâteau des rois, qui, je le rappelle, est une brioche avec des fruits confits et non une galette à la frangipane, dite galette parisienne. Et en Espagne c’était, avant l’invasion mondiale de Santa Claus, ce jour-là que l’on remettait les cadeaux aux enfants.
Le gâteau des rois est parmi mes gâteaux préférés. Il a le goût de l’émerveillement de l’enfance, quand, par le plus grand des hasards, les enfants de la table se retrouvent systématiquement avec la fève ou le sujet dans leur part de gâteau, et donc avec une couronne tout l’après-midi sur la tête.

undefined J’ai pris la photo de cette peinture au MET à NYC. Elle est Sasseta, peintre siennois du XVe siècle. Ce sont les rois mages en Galilée qui suivent des yeux d’étoile du berger. Le texte est extrait de l’Evangile de Matthieu.
Jésus étant né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem en disant : " Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu, en effet, son astre à son lever et sommes venus lui rendre hommage. " L'ayant appris, le roi Hérode s'émut, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les grands prêtres avec les scribes du peuple, et il s'enquérait auprès d'eux du lieu où devait naître le Christ. " A Bethléem de Judée, lui dirent-ils ; ainsi, en effet, est-il écrit par le prophète :
Et toi, Bethléem, terre de Juda,
tu n'es nullement le moindre des clans de Juda ;
car de toi sortira un chef
qui sera pasteur de mon peuple Israël.  "

Alors Hérode manda secrètement les mages, se fit préciser par eux le temps de l'apparition de l'astre, et les envoya à Bethléem en disant : " Allez vous renseigner exactement sur l'enfant ; et quand vous l'aurez trouvé, avisez-moi, afin que j'aille, moi aussi, lui rendre hommage. " Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route ; et voici que l'astre, qu'ils avaient vu à son lever, les précédait jusqu'à ce qu'il vînt s'arrêter au-dessus de l'endroit où était l'enfant. A la vue de l'astre ils se réjouirent d'une très grande joie. Entrant alors dans le logis, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Après quoi, avertis en songe de ne point retourner chez Hérode, ils prirent une autre route pour rentrer dans leur pays.

Mathieu, 2,
1-12
Commenter cet article

az 17/01/2008 10:56

enfin une belle illustration

redjoe 08/01/2008 08:06

A et beh si on m'avait dit çà !v'la Nadoch en pleine crise de spiritualité !