Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Les peuples d'abord, pas la finance !

Publié le 2 Novembre 2011 par Nadine in Tchatche et niouzes

PhotoService.com 

J’avais fait ma dernière manif en camion. Alors pour fêter ma fin de convalescence, j’ai fait la suivante à pied et à Nice avec aller-retour en bus dans la journée. C’était hier le contre G20 altermondialiste pour faire la nique au G20 du capital qui se tient à Cannes. Au passage, je voudrais souligner que le mec qui fait du chantage à l'UNESCO, suite au vote de la majorité des Etats de la planète, devrait rendre son prix Nobel de la paix. 

Après certains antécédents fâcheux (Gênes 2011…) et surtout après avoir bien fait monter la mayonnaise de la parano, chacun s’était donné le frisson de la guérilla ou de l’émeute. Dans le bus, on nous a distribué les consignes pour les armes à destination et en cas d’arrestation ou de fouille (j'ai quand même gardé mon couteau suisse avec cuillère pour le pique-nique). Dans le ciel, les hélicos tournaient, ce qui faisait une bande-son genre guerre civile. Les magasins s’étaient barricadés. Surtout il y avait des forces de l’ordre en nombre, déguisés en tortues ninja avec des barrières anti-émeutes à tous les carrefours. Certaines colonnes ont même traversé lle cortège au pas de course histoire de compléter la provocation. Surtout c’était assez disproportionné avec la manif qui était réussie mais sans la foule des grands jours (faut dire que la frontière fermée aux altermondialistes et autres plaisanteries n’y ont pas aidé), le tout dans une ambiance très bon enfant. J’avais moi même fait venir Mô, ravie de l’ambiance carnavalesque et surtout d’en être, et Emeric, un ami haïtien pour qui c’était la première manif. Comme nous étions interdits de centre-ville, le cortège s’est dirigé vers Saint-Roch, un quartier populaire où les gens sur les balcons nous ont salués pendant qu’ils dansaient sur la musique du camion de la CGT. A l’arrivée, le meeting a continué aux abattoirs avec concert et prises de paroles (après les gauchistes, le rock régionaliste, la journée ne pouvait être parfaite) pendant que l'on n'avait pas le choix : c'était bière équitable mais pas très bonne (après la socca au soleil à midi… oui tout ne pouvait pas être parfait). 

 

PhotoService.com

 

J'aime les slogans simplistes et percutants

PhotoService.com

 

Chacun avait mis du sien pour mettre l'ambiance ?

PhotoService.com

 

Une vraie question : grâce à la spéculation, les inondations en Thaïlande vont devenir famine en Haïti. Quelle mondialisation ?

PhotoService.com


Commenter cet article