Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Où est passée la démocratie ?

Publié le 5 Novembre 2011 par Nadine in Réflexions profondes

KKE-Parthenon.jpgCela fait des années, on va dire 21 ans, depuis la chute du mur de Berlin (celui de la Palestine peut attendre), qu'on nous bassine avec la démocratie, la victoire de la démocratie (en Irak par exemple), la démocratie valeur ultime de la fin de l'Histoire, valeur des gentils face au choc des civilisations etc… Bref, on avait compris, le bonheur des peuples c'était le droit de vote et l'économie de marché. Mais en fait on avait mal coimpris et c'est cette semaine en France que tout s'est éclairé, voici comment.

Episode 1 à l'UNESCO, Paris. L'adhésion de la Palestine a été approuvée à l'Unesco  lundi 31 octobre 2011, par 107 votes pour, 14 contre et 52 abstentions. La Palestine est devenue le 195e membre de l'organisation. C'est ce qu'on peut appeler un vote franc et clair. Que fait alors la plus grande démocratie du monde ? Elle désapprouve en faisant du chantage. Les Etats-Unis retirent leur contribution financière pendant qu'Israël relance la colonisaton. Que feront-ils si l'ONU accepte la Palestine comme membere ? Ils jettent le siège de l'ONU dans l'Hudson river ?Tintin-grece.jpg

Episode 2 au G20, Cannes. La Grèce étranglée par les créanciers d'une dette qui n'est que partiellement la sienne, et beaucoup celle de la spéculation, se voir proposer un plan de recouvrement de cette dette au prix d'ajustement divers sur le dos de la population. Le premier ministre hellène propose un referendum pour s'assurer que les Grecs sont bien d'accord et asseoir sa légitimité. Mais face aux pressions des deux poids lourds de l'Union, cette contruction de la démocratie en Europe, il renonce. Mais on avait l'habitude avec les Danois et les Irlandais, quand le résultat du referundum n'est pas bon, on recommence. Là on est allé plus vite, en s'évitant la peine de déplacer les gens jusqu'aux urnes.

(ou alors un vote électronique comme dans l'Education nationale pour enrichir un peu plus Thierry Breton ?)

Outre que le lauréat 2009 devrait rendre son prix Nobel de la paix, j'ai encore moins de regrets d'être allée à Nice mardi, malgré la bière équitable pas très bonne. Parce que j'ai enfin compris : démocratie cela ne veut pas dire la pouvoir du peuple mais économie de marché et loi de la jungle, le gros écrase le petit !

Commenter cet article