Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Pendant qu'il pleut sur le Bosphore, on continue...

Publié le 1 Novembre 2009 par Nadine in Voyages en Turquie

PhotoService.com PhotoService.com
On va même continuer le jeu-concours mais à la fin de l'article.
Donc depuis hier il pleut ou il vente sur Istanbul, hier c'était même de la pluie par seaux entiers. Nous avons donc pris l'option musées pour être à l'abri. Mais comme c'était aussi samedi soir, Halloween de surcroît, nous sommes quand même montés à Taksim, haut lieu de la fête en Europe. En gros il y a une grande rue piétonne, Isklital Cadessi, bordée de dizaines de petites rues où les resto succèdent aux bars, aux boites, aux clubs etc... Et malgré la pluie glacée c'était encore noir de monde hier soir, minettes en mini-jupe comprises. Nous avons commencé par un resto avec raki et meze puis nous sommes allés écluser des bières dans un bar d'étage sur l'avenue au son de la techno. Je précise ici que dans ce pays, dans cet endroit, les filles boivent autant d'alcool que les garçons : si c'est pas un gage d'intégration européenne ça !
Comme aujourd'hui la pluie s'était un peu calmée, nous avons pu faire un peu de dehors : pendant que l'équipe de novi d'Istanbul visitaient Ayasofia, l'équipe des vieux routiers faisait des églises byzantines perdues à Aksaray. Aksaray c'est un noeud de transport dans la ville, terminus de dolmus, métro, tram etc et aussi le centre des grossistes en prêt à porter à destination de la Russie (genre string et mini-jupe panthère à paillettes). C'est là que l'on trove Bodrum Camii, une église sur une citerne cernée par les buildings. Plus loin, il y a Feneri Isa Camii, près du grand boulevard Vatan Caddesi. Nous avons eu de la chance, les deux étaient ouvertes pour le culte : nous nous sommes faits tous petits en chaussettes sur les tapis en oblique (et oui la Mecque n'est pas dans l'axe de l'église).
Ayant rejoint l'équipe des novi nous avons passé l'après-midi sur les bateaux à traverser le Bosphore vers Kadiköy.


Jeu concours : Kadiköy était le lieu d'une des résidence impériale dès le IVème siècle. Et quand l'empereur y invitait les évêques de l'oikoumène, cela s'appelait un concile oecuméique. Sous quel nom grec connait-on mieux ce lieu et le concile qui s'y déroula ?


A gagner : un verre de raki à la maison. Et même des meze si je suis en forme.Ou alors de la boukha  ou de l'arak, voire même du pastis si on préfère.
PhotoService.com
Commenter cet article

Bruno Montagnes 03/11/2009 12:09


L'Arak............c'est pas un alcool fort ...ça.Je ne connais que de nom.


hélène 02/11/2009 14:04


 dommage d'être dans une si belle ville quand il fait mauvais ! .... nicé ?


PFGiova 01/11/2009 21:45


Hervé est encore vainqueur pour le concours mais la question demeure posée malgré les décisions conciliaires : qu'en est-il de la personne apéritive ? Car en effet, bien qu'ayant bu 30 canons (!)
les pères conciliaires n'ont pas traité à fond de la question essentielle : le fait qu'on les boive ensemble fait-il que les bulles et le liquide conservent sans confusion, sans mutation, sans
division et sans séparation leur différence de nature ? Sont-elles au fond réunies en une seule hypostase ?


Hervé 01/11/2009 18:56


Chalcédoine, trop facile, Nadine :)
Et puis, un jeu-concours comme ça, ça se fête au pétillant. Comme disait St-Augustin, dans le concile, y a bulles. Profite, profite.