Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Je m’ai trompée

Publié le 5 Novembre 2008 par Nadine et Fred pour la photo in Réflexions profondes

Mais je suis bien contente de m’être trompée. Je ne pense pas que Barak Obama soit un socialiste, comme le croient les ultraconservateurs, mais quand même c’est mieux que W à la Maison Blanche. En fait, et comme d’hab, j’ai été convaincue sur la dernière ligne droite, à savoir hier soir en regardant un documentaire d’Arte sur les deux candidats. Il est bien connu qu’on ne peut gagner une élection qu’en faisant campagne dans son camp : Jospin et Ségo auraient dû s’en rappeler. J’ai vu que Mac Cain était en fait un requin politique (plein d’humour) rejeté par les conservateurs et l’ultra-droite chrétienne, tandis qu’Obama avait pris des accents kennediens voire prophétiques genre la Nouvelle Frontière avec son Yes we can. Will Obama bring real change ? Celui où les forts soutiendront les faibles et où les grands porteront les petit(e)s ? Qui vivra verra… rappelons que Kennedy  a été aussi la président des affaires sur Cuba et de l’accélération de la guerre du Vietnam. Les droits civiques cela n’a été que sous Jonhson, grâce à la pression populaire. C’est bien connu, ce sont les peuples qui font l’Histoire…
Sur la question de la couleur : ben… Barak est assez pâlichon à côté de mon fils. En attendant que Neel, qui, comme Obama, grandit dans une famille blanche, soit en âge de briguer l’Elysée, je vous renvoie à l’excellent livre de Pap Ndiaye (qui a aussi une maman blanche), publié cette année, La Condition Noire :

Exploits des sportifs de haut niveau, émeutes en banlieue, lutte contre le racisme et les discriminations, mouvement associatif : depuis une dizaine d’années, les Noirs vivant en France métropolitaine sont apparus si visiblement sur la scène publique nationale qu’on peut parler aujourd’hui d’une « question noire » française. Plusieurs livres d’actualité ont relayé ces enjeux, mais jusqu’à présent, ils n’étaient pas encore étayés par des travaux de réflexion qui permettraient de les expliquer avec savoir et méthode. C’est à ce travail fondateur de black studies à la française que Pap Ndiaye s’est consacré.
Comment définir les Noirs de France ? L’auteur démontre brillamment que la « condition noire » désigne une situation sociale qui n’est celle ni d’une classe, d’une caste ou d’une communauté, mais d’une minorité, c’est-à-dire d’un groupe de personnes ayant en partage l’expérience sociale d’être généralement considérées comme noires.
Cet essai dense et limpide décrit et analyse l’expérience de ces hommes et de ces femmes du xviiie siècle à nos jours ; le passé et le présent d’une minorité française.
Commenter cet article