Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Capitalismo

Publié le 13 Février 2008 par Nadine in Voyages au Portugal

undefinedundefinedAprès avoir visité les caves de Porto, j'ai pensé a David Ricardo et à la théorie des avantages relatifs. En arrivant à Lisbonne, la ville du roi du Portugal, de la planète et du monde selon le sultan de Vernat en 1522, je n'ai pu m'empecher de penser au capitalisme et à la mondialisation. C'est peut-etre par ici qu'ils ont été inventés.
Le capitalisme qui investit, qui domine la plànète et qui asservit au XVIe siècle avec les iles à sucre et les comptoirs. La grande plantation est un peu l'ancetre de l'usine capitaliste et elle a été inventée dans le Nordeste du Brésil. Et puis l'Empire portugais est le premier réellement de taille mondiale.
Aussi l a soumission au capitalisme anglais au XVIIIe siècle et son immense immobilisation de capital à but spéculatif en barriques durant dix ans, trente ans...
Tout cela pour dire que nos chefs ont eu bien raison de signer leur traité à Lisbonne, ça a du sens !


undefinedPour illustrer tout cela, le jeu concours :
La question sur le thé Chico gagne du thé de Malacca. 
Les langues qui disent thé le connaissant par la route maritime tenue par les anglais : le mot vient du malais teh.
Les langues qui disent le tchai le connaissent par la route terrestre : le mot vient du chinois. C'est le russe, le turc, l'arabe.
Le Portugais sont les seuls a etre cherchés tous seuls le mot cha par voie de mer directement en Chine. Trop fort ces Portugais !

Quant à la deuxième question, personne ne gagne, vous etres tous nuls, dès qu'on sort du foot ! Il s'agit de l'actualité au Timor Leste. Vous avez qu'a chercher vous-meme, mais c'est assez gratiné ce qui se passe dans l'ancienne colonie portugaise.

Demain question de BD. J'espère que vous serez meilleurs.

Commenter cet article

karoutcho 13/02/2008 11:39

Super, le tee shirt : on peut avoir le même ? Bises à toutes les deux, Mimi.