Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Articles avec #voyage dans le plus beau pays du monde catégorie

C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis

Publié le 17 Janvier 2011 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

P14-01-11_20.22.jpgP14-01-11_20.22-1-.jpgEt mon besoin à moi en ce moment, c'est de retrouver une connexion internet : en panne depuis une semaine, et trois interventions plus tard, toujours pas de connexion. Heureusement, il reste le s3.

Notre ami le grand démocrate laïque Ben Ali est parti du plus beau pays du monde (Hervé dixit). La France pour une fois n'a pas accueilli un dictateur de plus, comme elle l'avait fait il y a vingt-cinq ans avec Bébé Doc venu d'Haïti, lui aussi les poches et le compte en banque suisse pleins. C'est dommage, Jean-Claude Duvalier vient de libérer une villa sur la côte où Zinedine pouvait aller se loger confortablement, avec un climat lui rappelant ses palais de Carthage !

Et entendu ce matin sur France Culture : un médecin tunisien qualifiant les milices de Ben Ali, de Tontons Macoutes. Comme quoi, il y a certaines références marquantes dans l'espace francophone !


Sur les photos ci-dessus, l'ambiance était à la fête devant le consulat de Tunisie vendredi soir : la photo au téléphone portable n'est pas d'une grande qualité mais ce sont mes photos à moi de grand reporter.

 

PS : on a beau être contre la vengence, pour la justice et la non-violence, il y a certains jours on se dit que le traitement que les partisans italiens avaient fait subir au Duce en 1945 devrait être imité pour d'autres grand chefs déchus. Ca irait plus vite.

commentaires

Requiem pour mon i-pod

Publié le 20 Avril 2010 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

http://images.doctissimo.fr/photo/8844794884/red-stars/angelique-roy-07-1823523b09.jpgBravo à Hervé pour le jeu concours : effectivement Angélique et le Sultan, dernier épisode des inoubliables Angéliques avec Michèle Mercier, retrace l’histoire de la traite des blanches version XVIIe siècle via Tunis. Tiens d’ailleurs ça fait longtemps qu’ils les ont pas passés à la télé. Tu les a quand même pas acheté en DVD, dit ?

Je vous écrivais précédemment que mon i-pod avait fait un bain mortel à Carthage et s’était retrouvé complètement delenda. Cet article est un hommage à mon meilleur compagnon de voyage. Il m’a accompagné sur quatre continents durant quatre ans, quatre fois en Turquie, trois au Portugal et en Thaïlande, deux en Malaisie, en Espagne et à Prague, en Indonésie, au Canada, aux Etats-Unis, en Haïti, en Irlande, au Cambodge, en Inde et il est mort en Tunisie. Il s’est baladé en France, est allé d’innombrables fois à Paris, a fait des dizaines de fois le trajet Aix-Marseille en bus, il m’a servi sur mon vélo pour joyeusement pédaler. Il m’a aussi accompagné la nuit pour m’aider à trouver le sommeil, bref il m’était très proche en toutes circonstances.

Il comptait 120 podcast téléchargés sur France Culture et le collège de France. Les voyages me permettaient d’écouler les stocks de l’année : les bus de Sumatra ne permettent pas de lire, mais on peut écouter les Lundis de l’Histoire sans problème ! Et quoi de mieux que le ton monocorde d’un cours de philo du collège de France pour trouver rapidement le sommeil. Le seul truc dommage c’est que c’est rarement ennuyeux mais difficile à suivre quand on est bercé…

Il avait aussi plus de 4000 morceaux de musique. Je n’ai pu en retrouver que 950 pour le moment. Les autres sont perdus et il me faudra un bout de temps pour refaire le plein. Outre l’intégrale Beatles, Dylan, Stones etc… ce qui est normal, j’avais du blues, du rock, du reggae et une magnifique collection de musiques du monde en version variétoche des cinq continents : dangtut indonésien, bollywood, kompa, salsa cubaine, variété turque, raï, grec sirupeux, balkans, fado, celtique… Il va falloir que je fasse mon marché à droite à gauche sur les ordi des uns et des autres.

Evidemment je ne suis pas restée longtemps toute nue : dès mon retour à Aix, je ne suis précipitée chez mon revendeur Apple préféré et j’ai acheté un nouvel i-pod. En quatre ans, l’i-pod de base est passé de 30 giga à 160. Me voilà donc équipée pour à nouveau faire une méga-collection de musiques en tous genres.

Neel en a profité pour démonter l’ancien i-pod globe-trotter. Pour ceux que ça intéresse voici à quoi à ressemble dedans et en photo avec le nouvel engin.

 

 

commentaires

Jeux-concours plus beau pays du monde

Publié le 17 Avril 2010 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

PhotoService.com

 

 

La photo c’est juste pour rendre jaloux le parrain de Neel.

Je vous ai entretenu hier à propos des cousins de Neel qui ont traversé le Sahara à pied entre le VIIe et le XIXe siècle. Mais, contrairement aux Antilles, les kahlouch n’étaient pas les seuls à être réduits en esclavage au Maghreb. La course fournissait aussi son contingent de captifs de toutes les couleurs. Les régences ottomanes de Tunis, Alger et Tripoli abritaient les corsaires barbaresques qui semaient la terreur dans toute la Méditerranée, alimentant les chiourmes des galères comme les sérail des bey et du sultan. Les kahlouch servant par ailleurs souvent d'eunuques dans les dits sérails. 

Quel film des années 1960 multi-diffusé à la télé et tourné en Tunisie met en scène la capture d’une belle blonde au XVIIe siècle et le sérail où elle échoue avant de s'en échapper ?

A gagner : des makrouts.

commentaires

Neel de retour en Afrique

Publié le 16 Avril 2010 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

picture-2.cfmSi ces ancêtres ont jambé la mer en bateau, c’est en avion et dans des conditions beaucoup plus confortables que Neel est revenu sur le continent de ses aïeux. Quoique, il y a aussi une mer qui sépare l’Afrique du Nord de l’Afrique dire noire (quelle dénomination affreuse qui désigne un ensemble géographique par la couleur de ses habitants, comme s’il n’y avait que cela qui les définissait) : le Sahara. Peut-être Neel a-t-il croisé sans le savoir quelques lointains cousins dont les ancêtres ont traversé le désert à pied. Les kahlouch (les noirs), même fondus dans la population générale, sont très visibles au Maghreb.picture.cfmpicture-1.cfm

m 143618568 0Mais Neel n’était pas vraiment là pour faire de l’histoire. Et même pas du tout car il a boudé Carthage et nous avons évité de lui infliger nos sorties à Kairouan et à Tunis. Il a pris d’autres plaisirs en Tunisie et surtout à l’hôtel-club et autour de l’hôtel. D’abord le buffet, sorte de caverne d’Ali Baba de la bouffe où il tapé d’abord dans le couscous, les pâtes, le riz et les frites. Et puis les piscines, celle d’extérieur et celle, chauffée, d’intérieur, où il s’est baigné plusieurs heures par jour, et la mer avec ou sans combi. Il a aussi lancé sa canne à pêche de Carthage à Hammamet mais sans ramasser un seul poisson (ouf !) et perdu pas mal d’hameçons et de plombs : il faut bien faire ses premières armes. Et puis encore le soir venu, en bande de copains à travers tout l’hôtel, jouer au billard ou au baby-foot, ou aller danser au mini-disco avec les filles.m_143639128_0.jpgm 143633252 0

Je ne sais pas s’il a vraiment vu la Tunisie, Neel a vu un aspect de la Tunisie. Il en revient enchanté c’est quand même le principal. Toutes les photos sont là (code tunisie), y compris celles de manuscrits de Coran destinée à un lecteur au Caire, notre prochaine destination en Afrique, à la Toussaint.

commentaires

C'est le souk

Publié le 13 Avril 2010 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2a/Souk_of_Tunis.jpgNeel resté aujourd'hui au club avec d'autres enfants à sauter dans la piscine, c'est encore entre nous que Mô et ma pomme sommes allées visiter les souks de Tunis aujourd'hui. Le musée du Bardo étant fermé, nous avons pris notre temps dans le dédale des rues de la medina entre mosquées, medersas et surtout vendeurs de babouches nous assaillant de promesses telles des cendrillons orientales cherchant chaussure à leur pied (ou plutôt ne cherchant pas puisque nous n'avons rien acheté).

Nous avons flané, tourné et cherché la rue Bismuth sans la trouver malgré les précieuses indications reçues par SMS. Pas plus que nous avons trouvé le Bab Hi ou le Bab Djauni parmi les portes de la ville. Après tant d'efforts nous avons mangé des cotelettes dans une gargotte-boucherie puis descendu moult jus d'oranges pressés ce qui prouve une fois de plus que la gastronomie tunisienne est bien une des meilleure qui soit, les lecteurs de ce blog ne me contrediront pas.

Demain dernière journée au sud de la Méditerranée. Au programme : chaise longue, piscine et mer.

commentaires

Vers le Sud

Publié le 12 Avril 2010 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

http://www.vanderbilt.edu/AnS/Classics/roman_provinces/tunisia/El%20Jem%20lower.JPGAprès notre journée carthaginoise où mon i-pod s'est retrouvé delenda, nous avons fait avant-hier une pause avec piscine, plage, pêche, chaise longue etc... où Neel s'est trouvé une bande de copains pour faire les 400 coups entre le billard, la plage et le ping-pong. C'est donc sans complexes que nous l'avons laissé à cette bande hier pour faire des trucs de grandes, du genre voyageuses intellos : Kairouan et El Jem, entre mosquée et amphithéâtre on s'en est pris une bonne louche d'islam médiéval et de romanité de l'Ifrica. A propos d'islam médiéval, AZ, sache qu'il y avait dans le musée des manuscrit du Coran du IIe s. H/VIIIe s. JC même que j'ai pris des tas de photos rien que pour toi.http://www2.ac-lille.fr/arabe/images/pays_arabes/Tunisie/Grande_mosquee_Kairouan2_S.jpg

Et puis, dans cette Tunisie plus profonde qu'Hammamet, ou pire Yasmine Hammamet, la nouvelle cité touristique au look de Las Vegas, j'ai pu exercer mon arabe glané au cours de mes 20 ans de collèges ZEP, ce qui a fortement impressionné l'autochtone qui m'a systématiquement demandé si j'étais originaire du Maghreb : shouf la tomobile au garçon qui nous l'a gardait, chouia, aioua, laa, shoukran, salam, sarah, schkoun etc... et autres mots sortis aussi de l'argot colonial (clebs, toubib, flouz...) voici ce qui permet de faire couleur locale.

Même sans ces singuliers efforts pour me mettre à la page du pays, j'ai réussi à accrocher deux amoureux en deux jours. Cela a commencé avec un pêcheur au bord de la plage qui voulait connaître Marseille. Il m'a proposé la bague au doigt, mais, ayant appris qu'il vivait encore chez sa mère j'ai décliné l'offre. Le couscous au poisson est certes un grand moment de la cuisine tunisienne, mais je crains les belle-mère méditerranéennes. Hier ce fut le guide au musée de mosaïques d'El Jem (vide et superbe : les touristes ne savent pas ce qu'ils manquent, il y a même une reconstitution de villa romaine). Juste après m'avoir expliqué que les Romains offraient du romarin à l'être convoité, le voici qui m'en offre un brin les yeux énamourés, après m'avoir vanté les mérites de la vie nocturne de Sousse qu'il pouvait me faire goûter (pas de jeu de mot salace s'il vous plait !).

Aujourd'hui c'est encore plage, piscine, chaise longue et pour Neel foot, baby-foot et copain. Mais pour moi, encore un amoureux ?

commentaires

Des lieux historiques en Tunisie

Publié le 10 Avril 2010 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

http://missiontice.ac-besancon.fr/hg/grenier/minisite/medit_ds/images/Carthage_thermes.jpgNous sommes donc arrivés avant-hier dans le plus beau pays du monde et tout de suite, nous nous sommes précipités sur des lieux lourds d'histoire parmi les nombreux que compte ce pays. Donc sur la côte nord de Tunis. Il y a là les ruines de Carthage que nous avons visité, Mo et moi, le guide à la main, entre les thermes d'Antonin, le port punique et le musée. Mais surtout nous sommes passés, dans un autre lieu historique, historique surtout pour mon co-blogueur, la Goulette. Nous avons mangé et trouvé le magasin qui interessait le plus Neel : un magasin d'articles de pêche où une gentille dame lui a monté des lignes avec hameçons, bouchon et plombs et notre grand pêcheur est ressorti ravi, ce qui lui a permis d'aller tremper la ligne au bord de l'eau sous la pluie.

Et moi d'aller le suivre. Bien mal m'en a pris : mon i-pod a tenté une baignade dans la mer et je crains, malgré les coups de seichoirs que je lui ai donnés, qu'il n'ait rendu l'âme à cette occasion. Je suis très triste et dès que je rentre, je vous écris un article d'hommage attristé et sincère à mon i-pod chéri qui allait fêter ses quatre ans.

Aujourd'hui on  l'a joue plus cool : Neel s'est fait des copains, et on sort la troupe à Nabeul en essayant de trouver des coins de pêche. On croise les doigts qu'ils ne ramènent aucun poisson ; on serait bienhttp://www.linternaute.com/sport/magazine/selection/noel/cadeaux-enfants/images/canne-a-peche.jpg embêtés avec... ou alors dans la baignoire de la chambre ?

commentaires

Voyage dans le plus beau pays du monde

Publié le 6 Avril 2010 par Nadine dans Voyage dans le plus beau pays du monde

http://www.moryldi.com/fr/medias/news/tunisie.jpg%202.jpgCertains de mes plus fidèles lecteurs doivent se dire "mais que se passe-t-il ? Nadine aurait-elle fini d'avoir la bougeotte ?" . Il est vrai que je n'ai plus bougé depuis la Toussaint, à part quelques aller-retour à Paris pour le bip second degré. Qu'il ne s'inquiètent pas : moi non plou, che n'ai pas changé... ce n'était qu'un break. La saison des voyages reprend, et Neel est de la partie : j'ai déjà programmé la Guadeloupe en avril 2011, l'Egypte à la Toussaint et les billets sont pris pour l'Indonésie cet été. Et dès jeudi nous nous envolons avec Mô vers la Tunisie. Mô est ma grand-mère et comme dit Neel, elle marche, elle voyage, elle n'est pas vieille.

Nous avons pris un package dans un hôtel d'Hammamet avec la ferme intention de nous échapper en louant une bagnole. Quoique Neel va sûrement goûter aux charmes de la piscine, de la mer et du club. Il y a déjà dans sa valise la canne à pêche, les palmes, le masque et le tuba.

Alors pourquoi le plus beau pays du monde ? C'est pas moi qui le dit c'est Hervé, le parrain de Neel. Et tous les Tunisiens avec lui. Car, à les écouter, en Tunisie, la mer est plus bleue qu'ailleurs, le ciel aussi, le soleil plus ardent, le sable plus doux, le président mieux élu que partout ailleurs, le couscous plus succulent, l'eau et la boukha plus désaltérantes, le poisson, les gâteaux... Bref tout est plus mieux meilleur que partout ailleurs dans le monde. A croire, si ce n'était pas réel, que les Tunisiens sont encore plus frimeurs que les autres. Mais je crains que ce ne soit vrai : Neel est déjà fanatique du monde arabe et de la Tunisie. Il en apprécie déjà la cuisine, la musique et la langue. Il va sûrement aimer le reste.

commentaires