Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Zurück nach DDR

Publié le 5 Février 2010 par Nadine in Niouzes narcissiques

La privatisation des services publics a des effets inattendus : un service qui marchait bien devient rapidement une bureaucratie sans âme et à l’efficacité réduite. Démonstration.

Vendredi 29 janvier : les experts donnent l’accord pour les travaux : je dois poser un compteur de chantier. Je vais donc à EDF à 5 mn à pieds pour faire une demande. Réponse : seul un professionnel peut le faire. Je n’arrive pas à contacter les entreprises avant lundi 1er février le matin. En fait ce n’est pas la bonne réponse.

Lundi 1er février : je contacte EDF avec un numéro en 0800 mais… mon tel tombe en panne. Donc je retéléphone de chez ma mère 10 mn après. Mais je ne tombe pas sur la même personne, ni sur le même plateau téléphonique et comme la précédente n’a pas fermé la session, le suivant ne peut rien faire et il ne sait pas qui a ouvert la session. Il me donne en attendant le numéro d’ARE (Agence de Raccordement Electrique, le réseau) que j’appelle mais… comme ils sont en panne informatique ils ne peuvent rien pour moi.

Mardi 2 février : le type que j’ai eu la veille au tel me rappelle et me donne un  rendez-vous pour le lendemain entre 8 et 10. J’organise la réception car j’ai cours à 10h.
Mercredi 3 février : le technicien passe à 8h30 regarde le chantier et n’annonce ce que je sais déjà : EDF est passé mettre en sécurité, le tableau a trop chauffé il ne peut rien faire. Il promet de rappeler le soir.

Jeudi 4 février : le technicien n’a pas rappelé, j’appelle donc EDF durant mon heure de trou de 10 à 11 (en fait j’en aurai jusqu’à 11h30, merci les surveillants). EDF me renvoie vers ARE : la dame me promet de faire au plus vite et me donne l’assurance que l’engagement provisoire que je dois signer part dans la journée par courrier électronique.

Vendredi 5 février : le courrier électronique n’est pas arrivé. Je rappelle ARE qui ne me répond rien. Pendant que je suis à la piscine (après tant d’épreuves, j’ai besoin de me défouler dans l’eau) un message sur mon portable : ce n’est pas nous il faut contacter EDF !
Je rappelle donc ARE, je tombe sur encore une autre personne et je lui joue le grand jeu en lui servant la même ritournelle (je ne suis pas seule, une dame de 83 ans, un enfant de 8 ans etc…). Il semblerait qu’aujourd’hui l’engagement provisoire soit parti (où ? quand ?) et qu’un technicien doive me rappeler au plus tôt (quid du plus tôt ?).

J’aurais pu écrire en titre que c’était le retour à la bureaucratie de type soviétique au temps de Brejnev, mais si j'ai écrit DDR c'est qu'il y a aussi la Stasi : une voix charmante vous annonce avant que vous ne tombiez sur quelqu’un et avant l’attente avec disque et pub pour la boîte que la conversation peut être enregistrée.
Je vous tiens au courant pour la suite.
Commenter cet article

baby 08/02/2010 11:53


C'est un truc de fou!!!!
roxane et iza


Nadine 06/02/2010 23:55


Dans le style Kafka peut-être ? Et en film Brazil me semble bien…


Mathilde 06/02/2010 23:29


En fait, y'a matière à un premier roman...