Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Sur les terres familiales

Publié le 25 Juillet 2013 par Nadine in Voyages

 

Neel-Corse.jpgVous savez tous depuis le post précédent que je pars en vacances cet été dans l’île natale de mon fils, Haïti. Mais vous ne savez pas que lui-même est parti en vacances dans l’île de mes ancêtres, la Corse. Voici donc un petit résumé des vacances d’été de Neel.

Après un 14 juillet traditionnel, j’entends par là, celui de l’anniversaire de Mô, Neel a passé avec huit de ses cousins une semaine dans le chalet de famille, Chauvet. Les grands parents ont réussi à en casser seulement deux, c’était limite pour la troisième mais Fred est arrivé avec du Paic citron pour délivrer la jambe de la cousine coincée dans une tyrolienne. Neel est donc revenu ravi avec une attelle au pouce, tandis que son cousin, tout aussi ravi, avait le bras dans le plâtre. Dimanche dernier les cousins de Saint-Chamond (vous suivez toujours avec tous ces cousins ?) ont déboulé à Aix, se sont trempés dans la piscine de ma mère (voir photo ci-dessous) et sont partis avec Neel en Corse. Je rappelle ici que mon fils, outre ses ancêtres corse par sa mère, a servi de modèle au drapeau de l’île comme le prouve l’image ci-dessus. D’après ce qu’il m’a dit au téléphone, le bateau était génial, le camping à Propriano est super cool, la plage à deux pas du cam

  ping, le canoë super, et la pêche… bredouille mais ce n’est pas grave. Je pense qu’avec sa cousine et son cousin, il doivent déjà connaître la totalité de la population du camping entre 7 et 17 ans.

PhotoService.com

Le retour de l’Ile de Beauté est prévu le 1er août par avion depuis Figari.

 

Il avait déjà emprunté ce vol en 2011, et en tant qu’enfant non accompagné il avait fait le voyage dans la cabine de pilotage. Commentaire lorsque j’ai acheté le billet d’avion : « j’espère que je serai encore dans la cabine ! ». Une fois arrivé à Marseille, il repartira aussi sec avec son père direction la Bretagne. Il y a quelques mois j’ai fait remarquer à un ami breton que Neel était lui-aussi Breton. Devant son étonnement, je lui ai répondu que si Neel avait des ancêtres blancs, ils étaient sûrement bretons. Il a alors acquiescé.

J’espère moi-aussi vous avoir convaincu que le thème global de tous ces voyages est bien, la visite aux terres familiales dispersées en Méditerranée ou sur les rives de l’Atlantique.

Commenter cet article