Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Sexion d'Assaut en concert à Marseille

Publié le 17 Novembre 2012 par Nadine in Niouzes narcissiques

PhotoService.com PhotoService.com

 

Voilà c'était promis, et donc chose promise, chose due (surtout avec Neel qui n'oublie jamais rien) : j'ai emmené Neel à son premier VRAI concert hier soir au Dôme à Marseille. Nous y sommes allés à quatre avec ses deux vieux copains Baptiste et Pierre qui ont dormi avec nous à la filliotière. Tant qu'on y est questions facilités pré et post-concert, le kebab de l'avenue de la Grande Armée a nourri les gosses à l'aller et au retour à leur grande joie et à leur grand appétit. Au risque de me répéter, la filliotière c'est le meilleur plan de l'année pour les concerts : cette fois-ci c'est en métro que nous y sommes allés.

Sexion d'Assaut fait partie des plus gros vendeurs de musique de l'année. J'écris de musique et non de disques parce que la dématérialisation est passée par là et je ne suis pas sûre que les téléchargements n'aient pas dépassé les achats de disques physiques. Sans compter les copies, les pirates mais avant il y avait les K7… Sexion d'Assaut c'est du rap old school, mais ce sont aussi des jolies chansons aux textes finalement assez consensuels (il faut aimer sa maman, j'aime sortir) malgré une attitude qui se veut racaille (j'ai quitté l'école) ou communautaire light (je suis africain) et malgré encore quelques polémiques vite éteintes sur une homophobie plus crétine qu'idéologique. Et c'est aussi un vrai groupe avec guitare basse batterie clavier, bref un groupe pour les jeunes et pour tous les âges avec un gros merchandising à côté (la marque Wati B). Le public était hier soir réparti entre les jeunes dans la fosse et les familles dans les gradins. Plein de petites bondinettes avec de trucs de groupies qui hurlaient à voir de grands blacks sur scène, en peu genre les Beatles en 1964, et des enfants bien plus jeunes que Neel avec les parents ou les grands-parents.

L'avantage d'un gros groupe dans une grande salle c'est qu'on en prend plein la vue et plein les oreilles. Plein les oreilles parce que le son est très bon et que le groupe joue bien (mais les chanteurs pas toujours justes hors du rap lui-même) et plein les yeux parce que le spectacle est mis en scène, éclairages qui ne mégotent pas et effets vidéos à la pelle. Le public donne à fond, répond, chante, refait les chorégraphies de la scène et hurle quand on lui dit qu'à Marseille ils sont les plus chauds. C'est la communion.

Mes trois ado-préados ont adoré mais ont peu hurlé et gigoté contrairement aux minettes juste à côté. Mais en sortant ils étaient à fond et programment déjà la prochaine sortie concert. Je sens que cette première ne sera pas la dernière dans mon rôle du parent accompagnateur.

Commenter cet article