Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Quand les dictateurs s'affichaient

Publié le 19 Janvier 2011 par Nadine in Haïti

PhotoService.com PhotoService.com

Ceux qui me connaissent bien savent combien de perversités je peux accumuler surtout en voyage. Outre les mosquée que je photographie systématiquement et l'achat de babioles en plastique de dévotion religieuse, j'ai une particulière affection pour les affiches politiques quelles qu'elles soient. Cette perversité sera surement comblée cet été car je pars pour Hanoi en juillet et août. Ce ne sont pas seulement les faucilles et les marteaux que je shoote (quel régal au Kerala !) mais aussi les trucs moins drôles comme l'AKP en Turquie, les Bitang Bulan en Indonésie ou même les dictateurs dans les pays où il y en a. Un de mes fidèles lecteurs qui se reconnaîtra a même eu en lot du jeu concours un autocollant du Capitaine Crochet de Syrie.

Voici donc, pour coller à l'actualité, deux clichés pris en Haïti et en Tunisie à la gloire de leur dictateur respectif. L'un est déjà une pièce de musée, l'autre doit déjà être parti de la boutique de ce vendeur de jus d'orange à l'heure où j'écris ce post.

Ben Ali s'est envolé avec ses lingots d'or (quel ringard, il faut un compte en Suisse et une carte de crédit quand on est moderne) et Duvalier est venu se fourrer dans la gueule du loup. J'espère bien qu'il ne reprendra pas son vol retour pour Paris demain et qu'il rendra enfin des comptes au peuple qu'il a spolié et martyrisé si longtemps. Il serait peut-être judicieux de lui infliger une peine exemplaire et pédagogique : par exemple finir ses jours à Cité Fort Dimanche ("un bidonville insalubre favorable au développement de la malaria et de maladies pulmonaires, de par sa situation dans une zone marécageuse au bord du glofe de la Gonâve. La zone accueille décharge à ciel ouvert et exutoires de canaux d'évacuation des eaux usées." Wikipedia) à Port-au-Prince, là où trouvait Fort Dimanche, la sinistre prison des Duvalier père et fils. Pédagogique, car il comprendrait peut-être quel mal il a infligé à son peuple durant si longtemps.

Allez, on est sur la bonne voie, 2011 commence bien...

 

PS : j'ai vu au passage qu'il avait changé de compagne, c'est bien dommage, avec tout ce qu'a coûté son mariage avec Michèle Bennett en 1980, c'est vraiment gâcher.

Commenter cet article

Hervé 19/01/2011 18:12



Je m'étonne encore qu'on s'étonne que Bébé Doc soit revenu en Ha¨îti. Ça fait de longs mois qu'on serine à tout crin dans la presse mondiale qu'en Haïti on adopte des bébés…


Tu dis quoi, Nadine ? Ah ? Ah bon, ok, ok, je sors…