Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

On craint dégun (ouverture de Aix et Marseille en capitales)

Publié le 17 Janvier 2013 par Nadine in Tchatche et niouzes

Quelques jours pour me remettre, et voici mon compte-rendu du week-end d’ouverture de Marseille 2013, capitale européenne de la culture.


PhotoService.com

Ca a commencé à Aix avec les œuvres d’art contemporain, le cirque à la rotonde et le grand orchestre sur le toit du GTP, le tout sous le soleil. Après il a fallu descendre à Marseille : dès 14 heures, les bus étaient pleins et j’ai attendu près d’une heure à la Beauvalle. Ce n’est qu’après avoir branché pleins de chauffeurs dans le sens de la montée qu’enfin un bus est descendu à moitié vide pour nous prendre. Ouf ! J’étais à 15 heures pour chopper Marion et Marc à la gare Saint-Charles qui arrivaient de Nice.

PhotoService.com

Après un repas tardif et une micro-sieste, nous sommes descendus vers la Canebière où déjà s’entassait la foule. La fête commençait à 19 heures, mais dès 18h30 nous étions devant l’opéra avec les copains du bip (second degré Aix-Marseille) pour entamer la Grande Clameur avec les chœurs de l’opéra : le Labiamo de la Traviata où nous avons surtout fait du lalala mais avec conviction. Ensuite il a fallu fendre la foule pour accéder au Vieux Port. C’était moulon du côté de la rue Beauvau mais ici comme ailleurs la foule était très bon enfant. C’est après s’être extraits de l’embouteillage des piétons — on raté le crique des anges et des plumes à l’espace Thiard mais tant pis… — qu’on a commencé le circuit dit des lumières autour du Vieux Port et des docks jusqu’à la Joliette.

PhotoService.com

PhotoService.com

C’était magnifique : les jets d’eaux colorés, la Bonne Mère en couleurs, les forts Saint-Nicolas et Saint-Jean éclairés, les docks et le Mucem bleuté, avec en prime un feu d’artifice toute les heures du Pharo et de la Joliette. Nous avons fini au J1, long bâtiment industriel devenu culturel qui s’avance dans les bassins de la Joliette et avec l’expo Méditerranées. Des grandes cités d’hier aux hommes d’aujourd’hui qui y était présentée.

PhotoService.com PhotoService.com

C’est par le boulevard des Dames et l’avenue de la République que nous sommes revenus dans la foule. Il y avait l’orchestre déjanté de 150 percussionnistes et cuivre qui faisait danser la foule, tellement nombreux que j’ai raté Sandra qui y jouait, quand… a déboulé la parade des Lumières et les véhicules fadas de Sud Side, leurs lumières et leurs zinzins. PhotoService.com

En revenant nous avons été éblouis par l’ambiance magique de la place Sadi Carnot où, sous les façades magnifiquement éclairées des Messageries Maritimes des artistes en tablier épais découpaient de la glace au son d’une musique cristalline. Et après un kebab réparateur nous sommes allés nous coucher, la tête encore dans les étoiles. Bref, à Aix et à Marseille on craint dégun, parce que franchement, c’était trop sbob.

Le reste des photos se trouve là (code mp2013)

Commenter cet article