Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Les finalistes

Publié le 4 Février 2011 par Nadine in Haïti

Alors que la bataille des Pyramides continue sur les rives du Nil, de l’autre côté de la Méditerranée et de l’Atlantique l’actualité est brûlante, chaque jour apportant son lot de surprises. Après le retour de Bébé Doc qui, non seulement n’a pas récupéré les millions de francs suisses planqués chez les Helvètes qu’ils comptait recouvrer aux alentours du 1er février, mais en plus se trouve cloîtré dans sa magnifique villa des hauteurs de Pétionville sous le coup d’une inculpation pour détournement de fonds publics et association de malfaiteurs, l’on parle d’un éventuel retour de Jean-Bertrand Aristide. Mais passons sur les anciens présidents de la Repiblik d’Ayiti, intéressons-nous plutôt au scrutin présidentiel de cette année.

 

Le 28 novembre, les Haïtiens votaient pour le premier tour de la présidentielle. Du moins ceux qui avaient eu une carte électorale, ce qui n’est pas une évidence dans un pays sans état-civil fiable. Et puis, on a fait voter les morts ou a trafiqué dans les urnes (cela doit être une habitude insulaire). Bref, tout n’était pas clair et lorsque le CEP a proclamé les résultats quelques semaines plus tard certains partisans d’un chanteur à succès ne l’ont pas pris avec douceur (sweet ?), surtout que l’écart entre le deuxième et le troisième n’était que de quelques milliers de voix.

Hier le même CEP annonçait que les deux qualifiés pour la finale étaient la première et le troisième de leur classement précédent. Qu’en conclure ? Evidemment qu’il a subit des pressions. Lesquelles ? La rue, forcément. Washington, cela va de soi, c’est une habitude dans les Caraïbes. D’autres, qui sait ? Si on peut se réjouir que le candidat du pouvoir en place soit écarté, surtout après les magouilles du premier tour, peut-on être réellement content que le CEP joue à la girouette avec l’avenir politique du pays ?

http://haiti.montillet.fr/images/15Chamonix/Podium4.jpgMais changeons de finale pour des choses qui engagent aussi l’avenir du pays : le sport et particulièrement les sports d’hiver pour lesquels Haïti manquait jusqu’ici singulièrement d’ambition. Heureusement quelques esprits clairvoyants ont pris les choses en main et remédié à cette grave lacune. Nous avons appris début janvier que la Fédération Haïtienne de Ski avait été créée et que Jean-Pierre Roy, alias Rasta Pickett, s’était qualifié pour les mondiaux de ski à  Garmisch Partenkirchen  : seul concurrent pour son pays (et seul licencié) la concurrence n’était pas féroce mais saluons toutefois la performance ! Il ne pouvait y avoir meilleure nouvelle pour nous qui avons fondé la Kompa Rockett Team, l’équipe junior haïtienne à entraîneur belge (ce grand pays de montagnes). On reste donc attentif les 17 et 19 février et l’on entonne tous la Dessalinienne devant nos écran au départ du slalom.

Le look lapin, ce n’est pas ce que vous croyez : c’est juste que depuis hier nous sommes dans l’année du Lapin dans le calendrier chinois.

Commenter cet article

Hervé 04/02/2011 17:45



T'étais pas obligée de le piquer à Playboy, ton bunny…