Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

La fête de l'école

Publié le 9 Juillet 2013 par Nadine in Niouzes narcissiques

PhotoService.com

C'était mercredi dernier comme tous les ans la fête de l'école de Cuques. Mais c'était cette année une fête un peu particulière puisque c'était la dernière de Neel comme écolier (ce qui ne l'empêchera pas de revenir l'année prochaine et encore après). Cela a commencé avec la chorale de l'école et son répertoire habituel, sous la direction du directeur qui est aussi le chef de chœur, puis solennellement, le même directeur a aligné les CM2 devant lui, debouts sur les bancs, pour leur dire au revoir. Beaucoup avaient les yeux humides, parmi les élèves, les enseignants et les parents, car, je l'ai déjà dis et je le répète, Neel a été dans une école formidable à beaucoup de points de vue.

C'était l'année dernière à la même époque que sa maîtresse de CP, Valérie a quitté l'école et c'était déjà un peu le chagrin. Je profite de ce blog pour le rappeler : Valérie n'est pas une bonne maîtresse, c'est la meilleure maîtresse du monde, celle qui a su accueillir Neel et l'intégrer dans la classe et faire qu'il se sente bien dans son univers, la classe, l'école, le quartier, la vie française. D'ailleurs ces camarades de classe qu'il a quittés l'année suivante resterons quelque part ses camarades de cœur. Il en retrouve l'année prochaine au collège.

Il y a aussi dans l'école de Cuques (quelle chance nous avons !) le meilleur directeur du monde, Jean-Pierre. Neel a été inscrit alors que nous étions encore en Haïti et dès le lendemain de son aterrissage il a visité l'école, les yeux grands ouverts, demandant à y aller tout de suite. Il allait d'étonnements en étonnements, par exemple à toucher les radiateurs qui étaient une découverte. Jean-Pierre l'a fait venir avant même que la mairie ne l'inscrive officiellement, et tout au long de ces cinq années et demi, il a toujours gardé un œil attentif sur lui.

En conséquence, je peux dire que Neel a passé une scolarité épanouie dans cette belle école, une école vaste avec de la verdure et un terrain de sport qu'il a fréquenté assiduement. Un papa d'élève me disait l'année dernière que Neel était un peu la mascotte de l'école. En tous cas le chéri des dames de service qui ne tarissent pas de compliments sur lui.

C'est à la rentrée le grand basculement dans l'enseignement secondaire. Neel l'attend avec impatience comme tous les enfants de son âge : un cadre plus grand, mais moins rassurant, les enseignements et des enseignants spécialisés par disciplines. Mais je crois que ni lui, ni moi, nous n'oublierons son école et ses maîtres et maîtresses de son école.

Merci à Jean-Pierre et à toute l'équipe de l'école de Cuques.

Commenter cet article