Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Je remonte lentement la pente (2), même celle des calanques de la Côte Bleue

Publié le 26 Septembre 2011 par Nadine in Niouzes narcissiques

Je commence par donner quelques précisions à propos de la recette de la semaine dernière : il s’agit bien pour la recette de bananes plantains. Ce ne sont pas les petites bananes asiatiques, appelées aussi mignonettes, sucrées et pleines de goût qui fondent dans la bouche. Ce ne sont pas non plus les banales bananes US de supermarché qui n’on ni goût ni tenue. Ce sont des grosses bananes, bien dures, qui ne se mangent pas sans être préparées, et que l’on trouve chez les marchands africains… ou haïtiens pour ceux qui en ont près de chez eux.

Bref, après cette précision gastronomique essentielle, revenons aux niouzes narcissiques. Je remonte de mieux en mieux la pente. J’étais vendredi dernier en hospitalisation de jour à l’hôpital Nord où j’ai passé un scanner et une échocardiographie. Apparemment tout se remet en place, mais ils n’ont toujours pas trouvé la cause de la maladie : ils se réunissaient même cet après-midi-là pour discuter de mon cas (moi qui aime la reconnaissance, j’en ai des louches avec de grands spécialistes !). On m’a quand donné encore 15 jours d’arrêt maladie pour que je finisse de remonter la pente.

Depuis la semaine dernière, je me suis remise à la piscine ; je vais à Cuques, juste à côté. Je fais 250 mètres et ressors essoufflée. Est-ce que je retrouverai mon kilomètre avant la fin du mois d’octobre ? Je pense reprendre le vélo pour aller en ville cette semaine. Je continue de travailler les muscles des jambes en marchant. Du côté de la tête, l’amélioration se fait aussi sentir, je suis moins sensible au bruit et je fatigue moins. Il me faut néanmoins encore la sieste quand je reviens de la ville et même en général au moins deux ou trois siestes par jour.

Signe que cela va mieux, j’étais avec les copains du SNES samedi dans les calanques de la Côte Bleue. Armée d’un bâton de ski en guise de canne et m’étant délestée de mon sac à dos, j’ai pu faire la petite marche comme tout le monde. Neel, lui, portait le plus lourd sans problème. Je l’ai payé dès le lendemain et encore aujourd'hui avec des crampes partout, mais j’étais très fière de l’avoir fait.

Alors demain, à la manif, je marche un peu ou je ne fais que du camion ? En tous cas ce sera avec  des boules quies pour le bruit.

 

Sur cette photo, nous attendons le train de 17h52…


PhotoService.com

 

Neel s'est baigné plusieurs fois. Moi aucune.

 

PhotoService.com

Commenter cet article

Hervé 26/09/2011 08:42



Eh repose-toi, banane !