Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Cantines à pho

Publié le 14 Mars 2011 par Nadine in Epicurisme et gastronomie

 

PhotoService.com

J'entame ma troisième semaine d'affilée à la capitale, ou plutôt à Chinatown, puisque le SNES et la DGHR du MEN se situent dans le 13ème, aux Olympiades, la 5ème semaine de la saison et je remonte encore la semaine prochaine. Le quartier n'a rien de follichon, c'est même un des plus moches de Paris où le vent s'engouffre entreles tours. Pour manger, c'est chinois, viet et compagnie ou quelques médiocres brasseries.

Je vais faire ma snob mais tant pis : après tout ce blog est un grand moment narcissique, alors j'en profite. Quand on est déjà allé huit fois en Asie du sud-est comme ma pomme, on a un peu du mal à retourner dans les chinois en Europe. Car les resto chinois, comme toutes les gastronomies, font preuve d'une étonnante plasticité : ils ont le goût et la façon de faire du pays où ils s'implantent. Par exemple à New-York ils sont infâmes comme tous les resto cheap de la Grosse Pomme, avec ce goût fade et écoeurant, mais servis en king size au format US. En France, les chinois observent le rituel entrée, plat, dessert et servent des plats en sauce au goût français. Alors quand on a goûté à la cuisine de rue en Asie, si simple, si fraîche, peu grasse, cuisinée en direct dans les petites échoppes, on a franchement du mal à revenir à cette cuisine lourde et apprétée, réinterprétée. Je suis snob, ben tant pis...

Heureusement à Chinatown, Paris, il y a les cantines à pho (lire feu). Elle sont toutes dans l'avenue de Choisy, juste avant qu'elle ne croise l'avenue de Tolbiac en venant de la place d'Italie. La plus connue est la Pho 14 où il y a la queue toute la journée, mais le service est rapide puisqu'on complète les tables, et que l''on vous dit poliment de laisser la place quand vous avez fini. Oui c'est bien une cantine.

 

La carte est limitée : pho ou bo bun. En gros des pâtes que ce soit dans du bouillon ou avec des herbes. Si vous avez choisi pho, on vous sert en plus des herbes à côté pour agrémenter la soupe. C'est toujours bon, frais, pas gras, un repas complet pour 7 à 8 euros. Y a même une cantine qui vous sert la viande du bouillon (style pot au feu) gratuitement avec votre plat si vous en demandez.

J'ai déjà réussi à amener quatre collègues dans ma cantine préférée du 13ème et ils se sont convertis : je ne désespère pas d'y amener les autres.

 

Les herbes pour la pho

PhotoService.com

 

La pho avec boulettes, viande de boeuf cuite et viande de boeuf crue qui cuit dans le bouillon

PhotoService.com

 

Le bo bun avec quelques nems

PhotoService.com

 

 

Commenter cet article