Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Après le cinquième DOM, le sixième ?

Publié le 1 Avril 2011 par Nadine in Haïti

http://www.inakis.fr/image-habitat-decoration-ecologique/maison/decoration-enfant/40584-deco-murale-poisson-joyeux-origine-haiti.jpgDepuis hier, notre territoire national compte avec Mayotte un département d’Outre Mer supplémentaire. Ceci n’a pas été sans difficulté de diverses natures, mais voilà : nous sommes ravi d’intégrer définitivement dans la République 376 km2 et 186 452 habitants de plus.

Je propose donc en ce jour très spécial, que la République fasse encore mieux et accueille en son sein un sixième DOM, plus important encore par sa superficie et sa population, mais ayant des liens anciens et toujours important avec notre pays, nous qui sommes la patrie des Droits de l’Homme et de Brice Hortefeux. Je propose — et cette idée ne m’est pas venue toute seule, j’ai été aidée par un Haïtien venu faire ses études à Marseille — que nous (re)intégrions Haïti dans notre espace national à titre de sixième département d’Outre Mer. Certes l’opération coûtera un peu cher pour la mise aux normes du réseau routier, la constructions d’hôpitaux, d’écoles, de collèges et de lycées. Mais au moins nous n’aurons pas de souci pour le code civil puisqu’il est presque le même que chez nous et, contrairement à Mayotte, nous n’aurons pas à régler le problème de la polygamie. Il nous faudra en fait créer une bonne fois pour toutes un état civil fiable qui nous permettra de payer les allocations familiales à toutes les familles de ce nouveau département. L’Europe devra aussi mettre la main à la poche pour l’aide à l’agriculture en zone de montagnes, handicap cumulé avec l’ultra-périphérie. Avec tout cela nous rembourserons sûrement assez vite les 21 milliards de dollars que nous avons gentiment empruntés en 1825.http://www.galerietropicalart.net/images/produits/moyenne/fer%20juillet%2020084878c4d6023b6.jpg

Nous trouverons nous aussi plein d’avantages dans l’opération. Outre le fait que Cap Haïtien redeviendra Cap Français, nous pourrons profiter de l’ampleur de la diaspora haïtienne (ou domingoise ? Parce que tant qu’à faire, autant revenir au nom originel et authentique) pour la promotion de la francophonie en Amérique du Nord (avec une scolarisation massive dans langue de Molière et de Bernard Henry Levy, l’enfant illégitime de notre belle langue, né dans les plantations, le créole, sera vite oublié) et nous pourrons nourrir de grands espoirs de reconquête pour créer un septième DOM, voire un huitième du côté de la Nouvelle Orléans, de Bâton Rouge ou de Montréal.

Commenter cet article