Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Nuits du solstice

Publié le 24 Juin 2007 par Nadine in Tchatche et niouzes

Les longues journées sont propices aux nuits écourtées…

21 juin : fête de la musique. Les Perez Trop Ska étant en tournée Dromo-Ardéchoise, j’étais sur Aix avec un copain. C’était comme d’hab, aussi bien et aussi nul. Rien de vraiment organisé mais toujours un peu la même chose. Autour du Palais, de grosses sonos déversaient une techno hurlante. Du côté Cardeurs-Mairie-place Richelme, c’était plus rock. Des groupes très amateurs, certains visiblement formés pour l’occasion et sans répet préalable, assassinaient des reprises rock ou pop. Et puis deux batucada ont traversé tout cela en drainant une foule qui s’épaississait au fur et à mesure, faisant taire les orchestres quelques minutes chacun son tour. C’était aussi comme d’hab, la fête de la bière et des canettes partout : c’est au stand tenu par des anciens élèves que j’ai préféré aller m’approvisionner (même qu’ils m’ont fait la bise et des prix). A deux heures du mat, les milices de Maryse ont fait taire les derniers jambés : il vrai que maintenant nous sommes dans la France qui se lève tôt.

22 juin : le matin, Seb a soutenu son mémoire sur les circuits courts de distribution agricole. Ce fut dur dur de se lever tôt pour y assister, mais j’y tenais. Je n’ai pas été déçue car il a eu 18/20 : c’est un brillant garçon mais un peu débordant d’énergie ! Le soir on est allés fêter ça avec Flore, Sylvain et Sylvain à la plage du Rouet avec pique-nique et bières.

23 juin : soirée marseillaise avec Djamila et ses copains au resto puis au Poste à Galène pour une soirée années 1980. J’étais entourée de prof de sciences : Djam prof de math au collège Joe Dassin, David en math aussi, Eva en Sciences Physiques et Matthias en techno. David c’est le juif marseillais typique, tchatcheur, expansif, un peu bouche, roi de la piste de danse, qui bouffe comme quatre avec l’air jouisseur et… qui au fond est très sympathique : un vrai juif du sud, pas comme ceux d’Europe, les vrai, intellos et tout (hein Chico ?), au Poste à Galène, on s’est bien marrés surtout sur les morceaux les plus cons. On a fini à 3h du mat et j’ai dormi chez Djam. On s’est tous retrouvé ce matin, euh… vers midi, à la place aux huiles pour un brunch géant. Je crois que ce soir, on va se la jouer plus calme.
Commenter cet article

Hervé 24/06/2007 16:23

Vu que je me sens interpellé, je réponds quand même sur cette histoire de Juifs du sud et de Juifs du nord. Les Juifs du Sud sont en effet, en France comme en Israël (justement pas aux Etats-Unis), tendancieusement plus extrémistes que les Juifs du Nord, qui eux sont plus civilisés, d'une façon générale. Mais disons toute la vérité : les idées extrémistes juives ont toujours été pondues par des Juifs du Nord. Voilà pourquoi en France, la plupart des Juifs extrémistes qui portent le caftan ou le borsalino, la cravate et la chemise blanche, la barbe et les ressorts sous les oreilles sont des sépharades bien décidés à suivre la dernière mode ashkenaze, créée à la fin du XVIIIe siècle en Russie.
Quant à ceux qui préfèrent coucher ou vivre avec une femme à condition qu'elle leur rappelle leur mère, c'est qu'ils n'ont toujours pas eu leur indigestion de mère juive, il en faut pour tout le monde. Moi, je suis plutôt du genre exogame, chacun son truc (d'ailleurs, je suis très exo en ce moment, la preuve, c'est que je m'exile souvent). Et puis j'ai une méfiance naturelle envers les gens qui ne mangent pas de tout, et en plus que ça ne travaille pas.