Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Lost in translation

Publié le 19 Avril 2007 par Nadine in Voyage à Madrid et Salamanque

Depuis hier soir, a une heure tres espagnole a savoir minuit, nous sommes a Madrid. Et depuis l'avion, Emilie est comme un poisson dans l'eau dans le bain linguistique. Pour moi, ben, on va faire avec en s'interdisant au maximum d'utiliser l'esperanto english.

Le probleme c'est que je commence a me melanger les pinceaux avec les langues romanes. Au Portugal j'ai pris la musique du portugais et maintenant j'ai encore cette musique toute lusitanienne dans l'oreille alors que je dois choper celle de la langue de Cervantes. Rajouter a cela que ma langue romane de reference reste quoi qu'il en soit l'italien et vous comprenez dans quel etat linguistisque je me trouve. Alors en plus avec le dictionnaire des gros mots d'Emilie c'est le pompon !

Ceux qui en tous cas n'ont pas une belle langue, je n'ai envie d'entrer dans leur musique, c'est la bande de Vikings qui braillaient hier soir dans les couloirs de notre hotel Los Amigos (compose de dortoirs).

Toutes ces aventures et l'heure tardive ne nous ont pas empechee d'aller s'en jeter un au bistrot du coin : jamon pendus aux murs, deco ringarde, tele a fond, machine a sous qui clignote comme a Las Vegas, j'adore. Et la j'ai vite chope le vocabulaire de base : una caña, una caña mas... Les trucs de survie c'est indispensable...

 

Une derniere chose : y a pas que l'oral, y a l'ecrit aussi. A chaque pays son clavier. Decidemment, je vais finir lost in translation...

Commenter cet article

Peynichou Daniel 19/04/2007 17:59

salut las amigas, et voilà pendant que le coach et sa copine se la coulent douce et draguent les blonds à Madrid, heureusement qu'il reste des papas et des mamans pour soutenir le moral du caganis qui planche dur. Boivez un coup à notre santé à la Taurina, bises et merci pour les nouvelles, Michèle.

Hervé 19/04/2007 09:30

Bon, c'est le moment de placer avant tout le monde la blague du séjour.

Question : "Pourquoi les trains espagnols ne font pas de bruit ?"

Réponse : "Parce que la bielle de Cadix a l'essieu de velours".

je suis d'accord avec Emilie, le Musée du Jamon est incontournable. Même si je préfère Barcelone et Grenade (ah, Grenade !) à Madrid. Et puis, à Grenade, les Ibères sont moins rudes, et on met sa petite laine bien plus tard, fin novembre, que dans la capitale où il fait bon pourtant de s'entourer de madrilaines. Bon, ok, je sors.