Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Jam berapa bis ke Siem Reap ?

Publié le 13 Février 2007 par Nadine in Voyages en Asie

Hier matin, seule au milieu de Poipet (le far-west du Cambodge, je rappelle), il a fallu que je me debrouille seule pour trouver le bus pour Siem Reap. J'arrive a 6h30 a la gare routiere ou il y a deja un tas de monde et des bus qui partent pour partout sauf... Siem Reap ! Et personne ne parle anglais naturellement. Ce serait trop simple.

J'ai repere en venant sur la moto-dop (moto double, tu montes sur le siege arriere) un kedai makanan islam tenu par des chams (musulmans du Cambodge). Je vais donc leur demander en malais (voir phrase ci-dessus). Le type tombe bien sur des nues, il parle mal malais mais le parle. Pour enforcer la sincerite de sa reponse je reponds meme oui quand il me demande si je suis une orang islam (de toutes facons ici on ne peux pas dire qu'on est athee). Je suis gratifiee bien sur d'un salam alekoum auquel je reponds alekoum salam. Il me dit que le bus part a 8h. Je prends donc le temps d'une sup ayam (soupe au poulet) pour tiga ribu empat ratus riel (vous traduirez vous-meme la somme dans la monnaie que vous voulez). A 8h pas de bus ; le cham ne m'a pas menti mais ou se cache ce bus ? Je suis donc obligee de retomber dans la solution touriste pigeon comme tout le monde. Ca m'apprendra a faire la maligne. J'ai appris a Siem Reap que tout le monde est mange a la meme sauce a Poipet au meme tarif : d'un certain cote ca rassure.

Abordee par un type d'une soit-disant agence je prends donc un taxi collectif a 16 $ ce qui bien sur est hors de prix. Autant dire que c'est moi qui ai finance le taxi pour tout le monde, c'est a dire les 5 autres passagers. Oui nous etions bien 6 passagers (2 devant, 4 derriere) dans ce taxi thai de reforme, volant a droite alors qu'on roule a droite aussi et pas de plaques mineralogiques. Des voisins charmants, tout sourire mais pas un mot d'anglais. Le chauffeur a fonce sur la route klaxon main gauche, portable main droite au milieu du fog de poussiere en doublant les camions pleins de gens, les velos, les motos et en manquant d'ecraser les chiens et les vaches (peut-etre en fait les chiens les at-il rate ?). Nous sommes arrives en 2h30 a Siem Reap en entier. Changement d'ambiance...

Commenter cet article