Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Stage de formation

Publié le 20 Avril 2009 par Nadine in Tchatche et niouzes

A peine sortie de la hcl jeudi dernier, je me suis précipitée à un stage de formation sur les nouveaux programmes de 6ème. Fallait bien me mettre au parfum puisqu’ils changent beaucoup l’an prochain, alors que je risque une inspection, et que je voudrais bien avoir un GC dans ces temps de promotions au mérite et avant l’harmonisation harmonieuse des notes des agrégés.
J’avais raté la matinée consacrée à la Géo et le début l’après-midi sur l’Education Civique, il restait le morceau de choix l’Histoire. Dès le matin les collègues s’étaient déjà lamentés sur la disparition de l’Egypte des programmes. Tant pis, je ferai le prélèvement de la rente foncière sur un autre chapitre. C’est franchement dommage quand même car c’est parfois le seul moment où les élèves se régalent et retiennent tout rien que pour le plaisir.
J’ai donc appris qu’il fallait revenir au récit et faire des études de cas en Histoire. Parfait. J’ai aussi appris qu’il fallait enseigner le beau. Faudra donc qu’on m’explique ce que c’est : une œuvre d’art pour elle-même rien que parce qu’elle est belle, après tout ça me simplifie la tâche quand j’aurai à enseigner l’Inde des Gupta.
J’ai surtout ramené ma fraise sur le chapitre Début du judaisme et du christianisme. D’abord pour être très contente que l’histoire providentielle ait disparu puis on m’a vite passé la main à 16h15 pour que j’explique en 7 mn chrono aux collègues les processus d’écriture de la Bible durant la période du Second Temple. Je crois que je n’y suis pas arrivée. Mais j’ai été ravie (moi qui ai tant besoin de reconnaissance) de savoir que les formatrices s’étaient appuyées essentiellement sur mon blabla pédagogique pour leur exposé. Quand on sait le mal de chien que j’ai eu il y a trois ans pour imposer mon blabla Enseigner les Hébreux en classe de 6ème, il y a de quoi être contente… et se poser des questions car jamais je n’ai reçu d’appel de la formation pour venir en causer aux collègues. C'est peut-etre qu'il n'y a pas assez de beau ? Un qui jubilait dans son coin c’est Fredo, savourant son plaisir de me voir faire la docte en public.
A propos, des nouvelles bientot d'autres blabla pédago...
Commenter cet article