Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Ca ne nous fait plus vraiment rire

Publié le 4 Octobre 2008 par Nadine in Réflexions profondes

Pendant que le monde de la finance a trouvé un nouveau moyen de nous gruger — la peur de la récessions, donnez-nous donc les sous de vos impôts — et que le temps du week-end les traders se remettent de leurs sueurs froides à Wall Street ou à la City, je vais rappeler quelques chiffres :
• Plan de sauvetage de Dexia payé par les contribuables belges, français et luxembourgeois : 6,7 milliards d’€ (mais on pleure pour le patron qui a renoncé à son parachute doré de 3,7 millions d’€)
• Niches fiscales en 2008 : 73 milliards d’€ (investissements dans les DOM y compris dans l’immobilier, investissements dans la pierre De Robien, allègements fiscaux pour ceux qui vont chez Acadomia, en concurrence du service public…)
Cadeaux fiscaux en 2008 : 17 milliards d’€
et……
• Suppression de 22 000  postes de fonctionnaires : 750 millions d’€
Alors quand on nous sort qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses pour payer des fonctionnaires qui, je le rappelle sont au service de tous, pas comme les boîtes privés (Acadomia, Sopronet, Veolia…) qui sont au service de leurs actionnaires, on nous prend vraiment pour des billes. C’est clairement le choix idéologique qui prime : celui du marché, de l’individualisme et de la dénégation de la valeur du travail.

Encore quelques chiffres ?
Pour la rentrée 2008, il y eu 345 postes supprimés dans le second degré sur l’académie d’Aix-Marseille. Dans le même temps, le Rectorat — notre boss —  propose 180 000 HSE (les heures sup payées à la pièce, pas celles à l’année) pour l’accompagnement éducatif, ce qui correspond à l’équivalent de 277 postes. Clairement encore, le choix n’est pas financier, il est idéologique. On supprime des vrais postes, avec des gens qualifiés qui bossent selon leurs qualifications dans un cadre statutaire, pour les remplacer par le flou, le flexible, le n’importe qui fait n’importe quoi : ces heures n’ont aucun programme et tout le monde peut les faire, elles s’adressent à n’importe quel élève mais jamais tous les élèves. Youpi ! A quoi ça sert donc que l’on passe un CAPES ou une agreg ? Sans compter que c’est encore le travailler plus pour gagner guère plus tout en gardant le dogme (ne surtout pas recruter).
Je suis donc (encore) très en colère et donc je serais

en grève le 7 octobre et à la manif à 10h30 au Vieux-Port
et aussi
à la manif nationale à Paris le 19 octobre


La photo du haut c’est pour Chico. Celle du bas, c’est moi qui l’ai faite à NYC en janvier dernier : quelle frimeuse cette Nadine !

Dernière minute, une bonne nouvelle : grève des footballeurs le week-end du 24-26 octobre. Leurs revendications rejoignent les notres, elles concernent le paritarisme : on veut donner plus de poids à leurs patrons qu'à eux, les salariés, dans leurs instances de décisions paritaires. Chez, l'EN, on veut carrément vider le paritarisme de ses prérogatives pour en faire une instance qui ne décide de rien du tout.  Egoïstement, je proposerais aussi un syndicat SUD des footballeurs, avec grève reconductible et éternelle, comme ça on aurait la paix sur nos écran, dans les salles de classes et ailleurs.
Commenter cet article