Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Men bati sieu nissart

Publié le 10 Juillet 2008 par Nadine et Corinne in Epicurisme et gastronomie

Ce titre a deux avantages :
— Introduire mon propos de façon élégante. Et puis je suis Niçoise après tout.
— Chatouiller PFG, exilé à Nice (= loin du centre du monde habité), à l’heure où certains veulent veulent faire entrer les langues régionales dans la constitution de la République, Une et Indivisible.
En plus il me semble que c’est le cri de ralliement des plus intellectuels des supporter de OGC, mais peut-être qu’un commentaire précisera tout cela.
Pour Chico exilé encore plus loin : je te renvoie à un article de l'an dernier pour te rappeler que Nice c’est la France de l’est.
Mais bon… ceci est en fait un article gastronomique pour vous présenter un sommet de la cuisine niçoise, qui, comme chacun le sait, est une la meilleure cuisine du monde. CG a eu l’excellente idée de m’envoyer la recette de la tourte de blettes, que je m’empresse de publier ici, de manière à relever le niveau de ce blog qui en a bien besoin ces temps-ci :


Dans la série on fait mieux que JP Pernot à 13h sur TF1 : le patrimoine de nos régions….

Savez-vous pourquoi les niçois sont  surnommés les « caga-blea » ? La surconsommation du légume traditionnel du patrimoine agricole du comté de Nice : la blette (blea) serait à l’origine de cette poétique dénomination. Méfi que sian d’aqui !

De culture facile, la blette  pousse toute l’année. Les maraîchers en cultivent deux variétés : une blette de grande taille au feuillage charnu et gaufré à large côte et la petite blette de Nice à petites feuilles et côtes peu développées. Elle se décline en recettes sucrées et salées peu onéreuses dont la plus célèbre est la tourte de blette (tourta de bléa). Mais vous pourrez également la déguster en omelette (la troucha), en gratin (tian de bléa), en gnocchis verts (les merda di can), en raviolis (les barba-juan)…
Pour les éventuels amateurs, voici la recette de la tourta de blea par une figure locale de renommée internationale…….. non ! …… ce n’est pas Dick……………………………….  mais Denise Fabre !

Pour la pâte qui doit reposer 1 heure avant garniture et cuisson :
-    250g de farine
-    1 oeuf
-    50g de beurre ramolli
-    1 c à soupe de sucre blanc
-    1 c à soupe de cassonade
-    1 pincée de sel
-    1 verre d’eau

Pour la garniture : on mélange dans un saladier :
-    le vert d’une botte de blettes crues et coupées grossièrement
-    100 g de raisons préalablement trempés dans du rhum
-    une pomme crue et coupée en petits dés
-    2 c à soupe de rhum
-    1 œuf
-    50g de pignons
-    2 c à soupe de sucre brun
-    1c à soupe de crème fraîche
-    Une pincée de sel et de poivre

Commenter cet article