Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Le retour de la plus grande France

Publié le 3 Juillet 2008 par Nadine in Réflexions profondes

On dirait que le stage du SNES et du CVUH sur les QSV organisé en mars dernier avait eu le nez creux : la fierté civilisatrice de la France était au programme pour les sujets du Brevet des Collèges cette années en Histoire, Géographie et Education Civique. Mais plutôt qu’un long discours, voici le courriel que j’ai envoyé sur la liste des S1, ainsi que les réponses que j’ai reçues toujours sur cette même liste :

Je voudrais pousser un cri de d’alerte sur le sujet de brevet de cette année en Histoire, Géographie et Education Civique.
En Géographie, au choix avec l’Histoire, le sujet était La puissance française dans le monde. Outre un extrait du rapport d’Hubert Védrine rendu au président en 2007, nous avions un tableau et une carte. Le tableau était celui des principales multinationales françaises dans le monde (Danone, Alstom, LVMH et Carrefour) avec leurs performances et la carte celle de la présence française dans le monde (francophonie, DOM-TOM, présence militaire, interventions militaires). Les questions étaient orientées dans le sens de la glorification de la puissance mondiale de la France, entendez celle de ses multinationales et de son armée, particulièrement en Afrique.
Ce genre de sujet, le type de questions, telles qu’elles sont posées, ne relèvent pas de la Géographie, et encore point de l’esprit qui anime notre enseignement, c’est-à-dire l’esprit critique, et celui de la relativisation. Il relève de la propagande : je ne suis pas plus fière que cela des multinationales françaises et de leur action dans le monde (et encore nous avons échappé aux marchands d’armes !), je ne suis pas fière du tout de l’action de l’armée de mon pays dans beaucoup de pays du monde et particulièrement en Afrique. Je ne crois pas comme Hubert Védrine que :  « il appartient aux dirigeants politiques de l’assumer ».
Heureusement, le sujet d’Education Civique, au milieu des platitudes habituelles, nous a appris que payer ses impôts faisait partie des devoirs du citoyens. En ces temps de libéralisme et d’allègement de la fiscalité, accusée de tous les méfaits, il est bon de lire de telles choses dans un devoir proposé à nos élèves, futurs citoyens et futurs contribuables.

Voici la réponse de Bok dans le style de Bok

Relativisons: Total et sa présence en Birmanie étaient-ils cités (oui, Total est masculin)? On aurait pu avoir des citations de Kouchner ! Mais tu as raison, Nadine, quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites. Soyons assurés qu'avec le développement durable et les changements climatiques on va se remettre à la géographie ; en attendant, on fait soit du café du commerce, soit du conditionnement soft !

Et celle de JMQ

Je suis totalement d'accord avec Nadine. Le sujet de "géographie" du brevet est scandaleux. Le sujet s'intitule "la puissance française dans le monde" et le paragraphe argumenté devait montrer "que la France est une puissance mondiale" (ce qui n'est déjà pas pareil). Le tout à partir de documents dont il suffit de relever les sources : rapport Védrine, "site internet des entreprises" (pour les FMN) et ministère de la Défense...
Aucune référence à l'Union europénne (à l'ouverture de la présidence française), ni à l'ONU (mais pas à l'OTAN non plus il est vrai...).
Ce sujet mérite une réaction publique du Snes tant il est annonciateur de ce que pourrait être le "socle commun"...
Hier soir, documentaire sur "la colonne Voulet-Chanoine", le but du brevet n'était pas de préparer à le comprendre !


Pour ceux qui n'auraient pas goûté le slide sur Paris colonial de mars, le revoilà…

 

 

 

Commenter cet article