Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Les menus des CP

Publié le 21 Juin 2008 par Nadine in Epicurisme et gastronomie

Je ne vais pas vous entretenir du menu de la cantine de Neel, comme pourrait le faire croire le titre, mais des menus des Commissaires Paritaires durant les FPMA de mai-juin. Nous faisons un travail collectif, nous avons eu des repas collectifs et c’est bien souvent ma pomme qui s’y est collée. C’est pas que je recherche de la reconnaissance (pour une fois) mais parce que c’est tellement agréable de sortir faire un tour pour aller faire les commissions plutôt que de planter au S3 ou en séance… Mais le mieux est de vous le faire en quelques photos.

A Marseille, mon spot de courses est le marché de Noailles et la rue longue des Capucins, en résumé le marché arabe avec le caddie de grand-mère. Les courses étant pour 20 à 25 convives, on y va généralement à deux ou trois. On passe par le traiteur puis quelques fruits et légumes et on concocte le tout au S3 dans la cuisine miteuse pas encore refaite. En gros ça donne ça. Il y avait aussi les croquettes de pommes de terres aux épices, les sardines farcies, la salade mechouia, le poulet etc…

A Aix, l’exercice est différent puisque nous n’avons pas de cuisine mais le parc Jourdan. Cela n’a pas beaucoup attristé les CP masculin, avec les beaux jours les étudiantes s’y font bronzer en maillot de bain. Donc le collectif m’envoie avec mon vélo au marché ou fréquenter quelques bonnes adresses. Ici c'était fromages faits à point pour accompagner le jambon cru, les tomates, le melon, les cerises et les chips.

Pour les nocturnes au S3, cela a bien souvent été pizza quand je n’étais pas là. Pour le dernier soir, on a fait un peu mieux, mais toujours arrosé.

Pour finir, les petits à côté qui regonflent le CP en plein effort. Tout d’abord à Aix, le café que j’amène tous les matins, et parfois aussi l’après-midi, dans un grand thermos, beaucoup plus apprécié que le café machine du Rectorat. A Marseille, le chocolat Côte d'Or (noir intense ou noir et éclats d'oranges) de Noailles, même pas encore périmé (mais presque). Et puis aussi quelques friandises : les croquants de Michèle, les gâteaux afghans de Sylvie et d’autres vices encore plus inavouables.
Jeu-concours : quel CP s’adonne aux joies des chaînes de mutations et des bonbons gélifiés sur cette photo ? A gagner : des bonbeck, bien sûr !

Commenter cet article