Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

La Tunisie à la villa Dimanches (suite après le parrain)

Publié le 22 Avril 2008 par Nadine in Tchatche et niouzes

Avant de commencer, j’explique cette illustration : O. le Baktachi était en Tunisie pendant les vacances. Il a voulu ouvrir ce blog, mais il n’a pas pu. Il pense que dans cette démocratie modèle, certaines de mes phrases doivent bloquer la connexion. Maintenant, je suis sûre que le blog Nadoch ne passera plus en Tunisie. Chico, j’ai rangé cette photo dans l’album que tu as créé, Nicolas le Petit. Comme ça, tous tes chefs d’Etat sont rangés ensemble. J'aime beaucoup celle-là, avec Ben Ali au regard franc et le dessin des enfants sans bouche regardant vers un avenir radieux le drapeau de la Tunisie.

Hier soir, comme tous les lundis soir de cette année, c’est la soirée arabe de la maison. Arabe, parce que le Baktachi qui est le prof d’Arabe du bahut vient dormir à la maison et y apporter un peu d’animation. Il habite à Nice, mais il est en poste à Aix cette année, et travaille le lundi, le mardi et le jeudi. J’ai eu pitié quand je l’ai vu se payer l’hôtel le premier lundi. Depuis, je ne regrette pas d’avoir mon hôte hebdomadaire.
Auparavant, il était encore plus loin, puisqu’il a été pendant trois ans à la Rochelle. Quand il a été nommé dans l’académie de Poitiers, on lui a dit que forcément, comme prof d’Arabe, il ne pouvait pas aller plus loin. Cette année, il tâte du collège après les classes prépa, et râle tous les jours du sort fait à son option : option ethnique de la relégation Il a parfaitement raison.
Ce n’est pas un garçon qui engendre la mélancolie et comme cela se sait aux alentours, la soirée du lundi soir est souvent animée. Hier soir, c’était Ramon et sa blonde qui sont venus goûter les alouettes sans têtes. Le danger avec ce genre de plan, c’est qu’on picole presque tous les lundis soir, et c’est assez dur le mardi matin.
La Baktachi selon les heures se définit comme Tunisien athée, comme marxiste tendance rouge à 12°, ou comme… baktachi, cette confrérie soufie des Balkans du très regretté Empire ottoman. En attendant la soirée baktachi qu’il nous a promise, il nous doit un mouton : il a eu sa mutation inter pour Nice, et c’était une promesse d’avant l’inter !

Commenter cet article

trefle 25/04/2008 14:52

Bonjour Nadine,J'ai plein de raisons qui font que je trouve ton blog vraiment bien.Il est convivial, ouvert sur le monde. J'y apprends plein de choses.MerciBonne continuation