Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Retour sur l’actualité

Publié le 26 Janvier 2008 par Nadine in Réflexions profondes

Hier lorsque j’ai écrit que les rédacteurs du rapport Attali étaient pour certains des gens sincères, ce n’était pas pour être gentille : c’était pour être méchante. Le vrai mot désigner pour cela, c’est réflexe de classe.
Beaucoup de ces gens-là sont par ailleurs, c’est une question d’âge, des anciens soixante-huitards. Or cette année, on célèbre les quarante ans de 68. Ca a d’ailleurs déjà commencé à la télé dès mercredi dernier avec une émission alternant plateau et images d’archives. Comme je devais rester allongée sur le côté pour mon fourrage d’oreille du soir, j’ai regardé. Tout d’abord, il faut le savoir, le principal événement de 68, c’est la trahison du PCF et de la CGT. Là-dessus ils étaient tous d’accord : les monteurs des archives, Geismar (ancien conseiller d’Allègre), Cohn-Bendit (qui s’est défini lui-même comme libéral libertaire), Max Gallo (ancien conseiller de Mitterand comme qui vous savez) etc… Finalement celui qui a dit les choses les plus intelligentes (sans compter la langue XVIIIe siècle/XVe arrondissement… et pas le contraire !), c’était Balladur, conseiller de Pompidou à l’époque. Retiré des affaires aujourd’hui à 79 ans, il parlait avec beaucoup de détachement. Il a signalé que revenir sur l’héritage de 68 comme certains sarkozistes le pensent, était illusoire : pour lui la société est sortie du XIXe siècle. Mais que la prise du pouvoir à ce moment-là était une illusion. Il a claqué le bec de ces gauchistes, tous devenus socio-démocrates proches du pouvoir, d’un air très détaché.
Mais l’actualité la plus importante de la semaine, je rappelle, se passe à Gaza. Même si les media n’en parlent plus du tout, ce qui est un scandale. A France-Inter avant-hier, le chroniqueur a eu même le culot de dire que les Palestiniens avaient tort de faire ça après tous les efforts d’Israël envers Gaza. Le propose que les prochaines vacances de ce monsieur se passent à la plage mais à Gaza : il n’y a pas la clim, vu qu’il n’y a pas d’électricité et pour la douche en revenant du bain, ce sera une par semaine. Le menu ce sera riz, pâtes, riz, pâtes, mais je suis sure que ce sera régime quand même.
Certes le Hamas ne sont pas des enfants de chœur. Leur popularité doit maintenant être au sommet après leurs coups de dynamite de la semaine. On ne pourra pas faire sans eux, d’autant plus qu’ils ont aussi la légitimité des urnes. Mais on peut essayer de les ramener dans de meilleures dispositions par exemple en saluant la libération, du ghetto de Gaza comme il se doit. Sarko qui revendique l’héritage gaullien aurait pu faire comme Chirac en 1996 à Jérusalem et marquer la différence de la France dans la région. Ah Le Chi, qu’est-ce qu’on l’a aimé avec les Arabes ! Et son accent anglais, trop bon !
Avec tout ça, je m’aperçois que dans cet article, je n’ai dis du bien que d’hommes politiques de droite. Je promets de rectifier le tir prochainement. D’ailleurs tout à l’heure, je vais au forum social mondial qui fait escale à Aix, je me soigne…
Commenter cet article