Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Junk food

Publié le 26 Décembre 2007 par Nadine in Voyages au Nouveau Monde

Puisque j'en suis a digérer le Noel québécois et en particulier la délicieuse tourte d'Aurélia (c'est vrai, je ne dis pas ca pour flatter meme si Aurélia - comme tout le monde, dit-elle, j'assume - aussi a besoin de reconnaissance), je prends cinq minutes pour vous parler de la PIRE BOUFFE DU MONDE, j'ai parlé de la bouffe ricaine. Meme chez les Anglais c'est meilleur.
Mon pire repas a été a la gare routiere d'Albany : un hot-dog avec une saucisse kosher certifiée Hebrew National dans un pain spongieux avec des frites en carton et un coke. Mais je n'avais pas le choix puisque les seuls autres trucs étaient des hamburger aux steack cramés ou des trucs en barquette pour le micro-onde. Le tout dans une grande abondance de plastiques a jeter ce qui maintenant me choque beaucoup dans mon ame de DD. Apparemment ca leur profite bien car meme ceux qui ne sont pas obeses sont assez gros.
Ce repas a Albany pourtant ressemblait beaucoup a ce que j'avais vu ailleurs durant mes trois autres jours US. Moi qui d'habitude mange locale et apprécie le local (y compris le petit dej avec soupe de nouilles), j'ai eu du mal : toute cette junk food, ces odeurs de gras et de sucre mélangés, des couleurs criardes de la bouffe dégoulinante m'ont soulevé le coeur a tel point que quand j'entrais dans un resto pour manger j'en suis souvent ressortie sans rien manger l'appetit coupé, rien qu'a faire le tour, du regard, des plats proposés. J'ai alors voulu me rabattre sur les exotiques : c'était pareil. La pizza a une pate sucrée et la garniture le gout du gras, et meme la soupe de nouille chinoise était écoeurante (a 1,50 $ fallait pas me plaindre, en plus je n'était pas a Hong Kong pour faire comme Maggie Chung qui va chercher des nouilles au Take Off du coin).
Alors que faire dans une semaine ? Soit je fais le régime car la période des fetes aura été redoutable a Montreal, soit je monte de gamme dans le style culinaire mais je crains devoir monter franchement de gamme pour le porte-monnaie. Car toute cette junk-food a un avantage : son prix. Ce qui prouve bien dans ce domaine encore les US assument d'etre une société de classes.

Le grammairien et lexicographe n'a rien a nous écrire sur le franco-québécois ? Sur une langue qui a inventé le courriel et le pourriel, le magasinage et autres inventions lexicographiques ?

Commenter cet article