Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Aix : avis de mobilisation

Publié le 23 Octobre 2007 par Nadine in Tchatche et niouzes

m-41030988-0.jpgm-41034250-0.jpgHier c’était grosse manif à Aix. Ca nous a rappelé les grands moments de 2003 où nous avions bloqué plusieurs fois toute la ville. Même que ça fait vachement plaisir de circuler sur les boulevards extérieurs à pied, sans bagnoles, alors qu’elles s’accumulent dans le reste de la ville en klaxonnant. Et puis de voir plein de gens avec des badges et des drapeaux sur le cours Mirabeau, fusillés du regard par les commerçants et les rombières aixoises, c’est un pur moment de bonheur. En plus la déco du cours et des abords du TGI avait été revue avec des calicots marqués de slogans. Ca change des provençaleries de Maryse.m-41034625-0.jpg
Cette fois-ci, outre la mobilisation de la FSU Aix et d’autres orga, on a eu des renforts extérieurs venus de toute la France. Ca fait plaisir quand Aix devient capitale des luttes ! En effet c’était le procès au TGI de Florimont, un collègue et camarade du premier degré, au SNU-IPP qui a eu le tort de prendre la cause des faibles dans le cadre d’une expulsion musclée au Sarkozistan, et le camarade se retrouve au TGI et nous on le soutient. La solidarité n’est pas un délit.
Outre les syndicats, il y avait plein d’orga et de parti politiques surtout de gauche. Il y avait bien sûr l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix). Est-ce eux qui ont mis ce calicot, « Famille Popov, Vivre Cacher ? ».
Bien à tous, à bientôt dans les rues du Sarkozistan, je crois qu’on va souvent y descendre. Puisque nous on préfère mettre en pratique plutôt que de lire la lettre de Guy Moquet devant les classes.
En soirée, résultat des courses au TGI et dans la rue
Florimond, verdict le 21 décembre
Il y avait bien longtemps que les aixois n¹avaient pas vu leurs boulevards bloqués tout un après-midi par une manifestation. C¹est pourtant ce qui s¹est produit lundi 22 octobre à l¹occasion de l¹audience au TGI de Florimond Guimard, professeur des écoles, militant syndical du SNUipp et du RESF, pour avoir empêché l¹expulsion d¹un père d¹élève sans papier de son groupe scolaire. Florimond Guimard comparaissait pour violences volontaires avec arme par destination (il avait suivi le véhicule de police emmenant le père d¹élève) et violence en réunion (la participation à la manifestation  à l¹aéroport) ayant entraîné une ITT de moins de 1 jour (un policier s¹étant fait mal au petit doigt avec une barrière) pouvant conduire à des peines allant jusqu¹à 3 ans d¹emprisonnement et 45 000 euros d¹amende. Un an après les faits, le réquisitoire du procureur a tenté de sauver la procédure judiciaire en demandant la requalification des infractions. Il a reconnu qu¹on ne pouvait retenir la qualification de violences volontaires. Tout juste pouvait-on s¹aventurer sur le terrain de la résistance, la rébellion et de demander une peine de 2 mois de prison avec sursis. L¹avocate des policiers avait demandé 1000 euros d¹amende pour chaque agent. Les avocats de la défense de Florimond ont demandé la relaxe. Le verdict est mis en délibéré pour le vendredi 21 décembre à 14h.
Depuis midi, entre 3000 et 4000 manifestants se sont rassemblés dans les rues d¹Aix, avec des délégations provenant de tout le pays et portant les couleurs d¹une multitude d¹organisations syndicales (FSU, CGT, CFDT, Solidaires), associatives (RESF, LDH) et politiques (PS, PCF, LCR, Verts). Après un rassemblement pique-nique avec prise de parole, la manifestation s¹est déroulée jusqu¹au TGI où elle a occupé le boulevard pour une veille citoyenne jusqu¹à 20h.
Communiqué de la FSU 13
 

Commenter cet article

redjoe 31/10/2007 06:52

C'es une sale histoire qui malheureusement a tendance à se généraliser : - chasse au militant syndical en entreprise - chasse aux militants politiques et associatifs qui contestent la volonté du pouvoir. La lutte que nènent les militants de RESF me semble vitale car elle essaie de bloquer l'un des axes forts de la politique Sarkozy qui cherche à désigner à la vindicte populaire les sans-papiers comme étant la source de nombreux mots sans bien sur s'attaquer aux doubles racines de l'immigration clandestine. - la pauvreté et/ou la guerre dans les pays d'origine d'un cöté , - La politque patronale de recherche d'une main d'oeuvre soumise et bon marché que l'on soumet au chantage de la dénonciation de l'autre En guise d'aide la réflexion j'ai mis en ligne un dossier sur "l'affaire Florimond" qui reprend diverses analyses de presse des tracts, le discours de JF Longo du 22.10,... http://www.cgt-snet-provence.ouvaton.org/spip.php?rubrique371

fla 23/10/2007 12:34

Nadine c fou. Les deux personnes en premier plan sur la photo en hait à gauche, c'est mon ancien prof de philo, et sa femme c'est l'animatrice du Conseil Municipal Jeune, elle m'a suivie pendant deux ans!! Voici Mr et Mme Jean paul et Cécile Ler.... c fou. Précisons ke c des gapençais