Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Coing, coing, coing… (2) + errata

Publié le 4 Octobre 2007 par Nadine et Maeva in Epicurisme et gastronomie

Je bats ma coulpe. Je fais contrition. Je promets… je sais pas quoi. Bref, on m’a prise en flagrant délit de faute de blog : j’ai oublié de citer l’auteur de la recette d’hier. Donc je tente de réparer : celle qui m’a soufflé la (délicieuse) recette d’hier c’est Mu, alias Dieu. D’ailleurs Mu, un de ces quatre je viens te prendre en photo dans le feu de l’action. Faut absolument que ce blog dévoile tes recettes s’il veut une rubrique Epicurisme et Gastronomie digne de ce nom.
 
Donc revenons aux coings. L’intérêt des coings, c’est d’en faire quelques-uns avec du canard, certes, mais ce sont surtout les pâtes et la gelée de coings. Alors là le truc c’est d’éviter les gros mots, les cales sur les doigts et de pourrir toute sa cuisine en moulinant les coings au robot. J’en ai fait près de huit kilos et je n’ai évité aucun de ces écueils. Et question gros mots, j’ai de la ressource ! Heureusement que j’avais l’i-pod dans les oreilles avec des podcast de France-Culture (Les Lundis de l’Histoire y a que ça de vrai) car en tout l’opération m’a pris un après-midi entier et une matinée. Vous comprenez maintenant pourquoi je sèche les secrétariats du S3 ; c’est parce qu’il y a du boulot à la maison…
Maintenant les pâtes de coing sèchent tranquillement à la cave. Je vais régulièrement les surveiller, les dorloter. J’espère que tous les goinfres qui en mangeront cet hiver se souviendront de toutes les épreuves que j’ai traversées pour les faire.
Commenter cet article