Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Ramadan (2)

Publié le 14 Septembre 2007 par Nadine in Réflexions profondes

Hier, cher lecteur, je t’ai exposé, les postulats de notre prochaine étude qui portera sur l’islam dans les programmes d’Histoire de 5ème.  Mais qu’y aura-t-il dedans ?
La vulgate attribue à un homme, Mahomet, la fondation de l’islam en rupture avec le monde dans lequel il vivait. Le Coran serait le recueil des paroles qui lui auraient été transmises par Dieu lui-même. Il aurait été compilé sous le troisième calife, Uthman. Ceci est une posture idéologique. Comment une société tribale et de tradition orale aurait-elle pu produire de tels monuments de la littérature ? Cela semble difficile.
D’autre part la civilisation de l’Islam prend la place de vieilles civilisations, de grands empires — perse, romain, lire aussi byzantin — sur des terres de vieille culture urbaine et lettrée. Comment ces tribus venues d’Arabie n’ont-elle pas été finalement mêlée, voire englobées par celles-ci ? Le corpus scripturaire de l’islam n’a-t-il pas d’abord été écrit pour faire face à ces enjeux et pour légitimer ce nouveau pouvoir ? Ce sont les thèses de nombreux historiens aujourd'hui, parmi lesquels Patricia Crone ou Jacqueline Chabbi, qui s’appuient essentiellement sur des travaux en philologie. En effet, l’archéologie est interdite en Arabie Saoudite, en particulier sur les lieux saints, ce qui est bien embêtant pour nous.
Pédagogiquement, nous pensons donc prendre le programme à l’envers : d’abord décrire l’empire musulman et son mode de pouvoir au VIIe-VIIe siècles, puis étudier ses sources de légitimation à savoir l’islam et ses fondements, Mahomet, le Coran, les références bibliques etc…
Voici ci-dessous notre plan de travail et sa répartition. Je ne sais pas si tout ceci est faisable, mais nous espérons avoir fini pour fin mai. Inch Allah !
Plan du travail
Problèmes historiographiques posés par la question (Abbès)
 • Historiographie orientale et historiographie occidentale. Problèmes politiques qui brouillent la lisibilité.
• Pas d’archéologie, retard de l’historiographie.
Histoire du monde musulman du VIIe au XIe siècle
• La vulgate (Nadine)
• Les remises en causes (Patricia Crone, Jacqueline Chabbi) (Abbès et Nadine)
Didactique (Nadine)
• Critique des programmes
• Critique des manuels
• Comment nous envisageons de traiter la question : prendre le programme à l’envers
Insertion dans la progression annuelle (Nadine)
Problématique du pouvoir : ses formes, la construction de sa légitimité, son mode d’exercice.

Proposition pédagogiques (Nadine et Abbès)
Partir du portrait de société productrice des écrits de l’Islam :`
— Un pouvoir venu d’Arabie (société tribale de tradition orale et semi-nomade)
— Le pouvoir est à Damas puis à Bagdad, sur des terres de peuples sédentaires et de vieille tradition culturelle. Deux traditions culturelles « opposées » - iranienne et byzantine.
¬— Prennent la place du pouvoir byzantin et perse, empire issus du monde antique, à vocation universelle pour les romaioi.
— Islamisation et arabisation lente.
Ce pouvoir et cette société qui produisent le Coran et le corpus dogmatique et juridique de l’Islam doivent se légitimer face des enjeux :
— Enjeux internes : schismes, courants, fitna. Les Abbassides qui prennent la place des Omeyyades.
— Enjeux externes : se légitimer face au Basileus et aux autres religions révélées.
Le corpus dogmatique et juridique : Coran, Hadith, Sira, Sunna produit entre le VIIe et le IXe siècles.

Documents et exercices possibles (liste absolument non exhaustive) :
— Chronologie de 570 à 1256
— Carte vers 750
— Extraits du Coran (ou autres) justifiant les enjeux internes et externes vus ci-dessus.
— Présenter un corpus de textes sur une même question, et si possible contradictoires. Par exemple sur la question du vin (poésie, Coran, vie d’un calife, textes juridiques des différentes écoles…).
— Confrontation de documents de différentes natures (monnayage, architecture, textes…) sur une question : par exemple Jérusalem, Ibrahim…
m-38917890-0.jpgm-38917937-0.jpgLa photo d'hier c'était une mosquée de Malaisie à l'orient de l'islam. En voici une autre, celle-ci au cœur même de l'islam, une des plus anciennes, celles de Omeyyades à Damas. Une splendeur, avec ses mosaïques byzantines, son tombeau de Jean-Baptiste, son sol tel un lac, ses minarets et surtout son ambiance décontractée le soir, les enfants jouent dans la cour, les gens y prennent le frais. Moi j'ai dû encore me déguiser en sac à patate (pas en moine tibétain, Chico !)
Commenter cet article