Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Mercado Bazurto

Publié le 16 Août 2012 par Nadine in Voyages au Nouveau Monde

http://4.bp.blogspot.com/_FUDqYXTRIYk/TGnd52rZw4I/AAAAAAAAAhI/XEXyjr506Us/s1600/bazurto-2.jpgLes marchés sont toujours un must en voyage. Pas les marchés prout prout de touristes où l'on vend de l'authentique, les vrais marchés, ceux des vrais gens avec tout, la bouffe sous toutes ses formes, les bassines en plastique, les t-shirt hello kitty, les cd et DVD pirates aux pochettes photocopiées. J'ai eu tout cela et même plus au Mercado Bazurto de Carthagene. Tous les fruits et légumes tropicaux, la viande et les poissons (pas de rupture de la chaîne du froid puisqu'il n'y en a pas. Mais après Crawford Marketing à Mumbai tout paraît aseptisé), le charbon de bois au poids ou en sac, les rues boueuses et les étals en bois, la chaleur confinée et étouffante. Le tout avec les sonos qui crachent à font de la salsa, de la champetta ou du reggaeton.http://3.bp.blogspot.com/_7lt2RNQuGxw/SDGc_OlP8MI/AAAAAAAAAA8/DLnk4R1t2vU/s320/spl_fac_bazurto_obra_maestra_oculta_por_la_infor3.jpg

Y étant à midi j'ai fait ce que j'adore : manger au marché. La c'était soupe, riz au haricots, viande de porc et légumes (diri pwa kole, grio e pikliz : encore la ils font rien qu'à copier). Après la soupe c'était la suée, alors je me suis payée un bon jugo de maracuya. J'ai encore fait quelques emplettes et je suis rentrée avec le bus. À l'entrée il y a crieur receveur accroché à la portière qui hèle les piétons et fait rentrer les vendeurs à la sauvette. Au volant, le chauffeur conduit le bus et l'autoradio réglé sur 11 comme d'habitude. La cabine est en conséquence décorée comme une boite de nuit kitch avec tissus, rideaux, lumières clignotantes, fanfreluches et colifichets. Dans oublier une sainte vierge ou tout autre objet de dévotion.

Ce soir dernier soir sur la côté Caraïbe avant de rentrer à Bogota retrouver le froid et mes amis pleins de chaleur.

Commenter cet article