Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Papa, maman et l’ado

Publié le 28 Juillet 2022 par Nadine

J'ai rencontré Lulu il y a maintenant trois ans au collège. C'était la nouvelle collègue d'art plastique, salle 314, juste à côté de ma salle 313. Le contraste était fort avec l'occupant précédent, et ça a tout de suite matché entre nous. Puisqu'elle est fan d'art mexicain, voici en gros ce que ça donnait entre nos deux salles, sauf qu'on avait le projet d'abattre le mur. Entre-temps nous avons eu une mutation toutes les deux.

À l'été 2020, nous étions toutes un peu en panne, sans projet solide, mais pour toutes une sévère envie d'aller bouger. Nous avons donc chopé le petit car de mes parents — voyager dans un van est un des rêves de Lulu — et embarqué Jess direction l'Italie : les Cinque Terre sans les bateaux de croisière et Florence aux trois quart vide (merci COVID), des campings agrotourisme merveilleux, dans une oliveraie à Vinci ou dans une fabrique de jambons à Parme. Nous avons rapidement acquis un rythme de croisière avec des rôles bien répartis. C'est Lulu qui fait papa. Elle conduit, vérifie les niveaux, replie le toit et bricole des trucs et des machins. Jess fait l'ado. Le nez dans le portable c'était elle qui indique les directions. Elle peut aussi poser les questions les plus à côté et les plus drôles. Enfin c'est moi qui fais maman. Je m'inquiète quand le frigo se vide, je fais la vaisselle et quand je suis derrière je passe le balai. Bon évidemment, et même si nous sommes trois filles, tout ceci fait une répartition des rôles à thème genré : alors juste pour faire ma frimeuse j'ai écrit ce blog en écriture inclusive québécoise !

L'année dernière la virée toujours en petit car a été plus modeste : le lac de Sainte-Croix. Plus modeste mais avec J., six ans, la fille de Lulu et encore deux Normands, Ce qui fait que nous avons doublé les effectifs.

Cette année, pas de petit car. Nous avions le projet de rejoindre Sarajevo mais il fallait qu'il soit disponible au moins trois semaines. Pas possible. C'est donc vers deux autres villes de l'ancien empire des Habsbourg que nous irons : Vienne et Budapest, les deux capitales d'Autriche-Hongrie. Le programme est en cours d'élaboration : papa et maman vont essayer d'éviter les niaiseries autour de Sissi. Papa et l'ado ont déjà coché toutes les cases Sécession Viennoise. Et maman a déjà déclaré qu'elle ne manquerait pas les couronnes les plus importantes, celle de Moctezuma au Weltmuseum et celle de Charlemagne du trésor impérial au Hofburg, et qu'elle comptait bien revoir les Brœghel qu'elle avait découvert émerveillée en 1974 avec Clo et Mo ses grandes-parents au Kunsthistorisches Museum. 

La photo ci-dessous a été prise dans les jardin de Schönbrunn en 1976. Clô m'y racontait les aventures de l'Aiglon version Edmond Rostand.

 

Bref un programme chargé en Autriche doublé d'un programme plus rock'n'roll à Budapest. Nous avons réservé une journée au Sziget, un des plus grands festivals européens. The Island of Freedom dans le pays de Victor Orban. Je pense qu'une journée au bain ne sera pas de trop pour s'en remettre le lendemain.

Nous n'avons pas prévu d'aller visiter la maison de Freud. Nous craignons qu’on ne demande à l'ado de raconter des trucs sur nous.

 

 

Commenter cet article