Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Un voyage aux Caraïbes (Brooklyn, East Flatbush)

Publié le 30 Juillet 2017 par Nadine

PhotoService.com

Avant même de vous relater notre visite de New York City, je ferai le récit de notre tour à Brooklyn, ou plutôt de nos deux tours à Brooklyn, hier soir, puis aujourd'hui midi.

D'abord un retour en arrière : il y a deux semaines, mon ami Frantz est venu à la maison à Aix puis a séjourné à Marseille avec une amie haïtienne, Myriam, venue de NYC, qui voulait découvrir le sud de la France. Nous avons partagé de bons moments et surtout un mémorable repas haïtien avec Neel et ses amis de Lille issus de la même crèche. Nous ne pouvions en rester là ; nous nous sommes donc donnés rendez-vous à Brooklyn pour la suite.

PhotoService.comPhotoService.comPhotoService.com

C'est au coin de Nostrand et de Church avenue que nous avons revu Myriam hier soir. C'est le cœur du quartier caribéen de NYC. J'y étais une des rares blanches (ça je suis habituée). Tous les magasins sont à l'enseigne d'un pays des Caraïbes : ici une poissonnerie jamaïcaine, là une boulangerie haïtienne, une coiffeuse bahaméenne, ou des vendeurs de fruits et légumes venus de tropiques. Myriam s'est fait un devoir de nous faire visiter ces lieux de la mémoire olfactive et gustative de Neel pour la plus grande joie de celui-ci. On a donc dégusté : de l'acassan, des acras, des bananes pesées, des pâtés créoles, du riz pois collés, de la poule, de la codène, du lalo, du bouillon. Dans des proportion si grande que même Neel n'a pas fini. 

PhotoService.com PhotoService.com

Les caraïbes ne sont pas seulement des goûts et des odeurs. Ce sont aussi des sons. On a bien entendu entendu et parlé créole et français, mais surtout, dès la sortie du métro c'est la musique qui marque ces caraïbes sur Hudson : reggae, merenge, kompa sur des sonos surpuissantes. Et même des chars de carnaval avec orchestre qui scandent le nom de Dieu au milieu de la rue.

On revient tous content et avec de bonnes adresses pour la prochaine fois. On peut maintenant continuer à faire les touristes dans Manhattan…

Commenter cet article