Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Journée culture, du moins on a tenté

Publié le 19 Octobre 2015 par Nadine

PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com PhotoService.com

Me voici donc pour la 6e fois à Lisbonne, la deuxième pour Neel, c'est presque une histoire d'amour. Nous y sommes depuis hier soir et j'ai négocié moitié culture moitié surf : aujourd'hui culture. Mais j'ai manqué de bol sur ce coup là.

D'abord il faisait gris ou de la pluie, ce qui, pour se balader ou mieux admirer les vues des miradors manque de charme. En plus lundi le jour de fermeture des musées, mais ça je ne le savais pas. Pour finir ce sont les vacances pour toute la France, c'est donc une invasion de Français, tels des sauterelles, et insupportables pour la plupart (guide du Routard à la main, parlant fort etc...). Au total les plans comme le electrico 28 étaient morts vu la queue sous la pluie. Mais c'était sans compter sur le sens de la culture pour mes kids.

Nous sommes à Martim Moniz. Nous sommes descendus vers Baixa pendant que je racontais le tremblement de terre de 1755, Lisbonne au XVIIIe siècle et tout le tremblement. Marius m'écoutait d'une oreille distraite et Neel pas du tout. Mais ça meublait la conversation et évitait de plonger le nez dans le guide que nous n'avions pas. Quand les garçons ont déclaré avoir faim. Nous nous sommes jetés dans un petit resto et ils ont pu apprécier les fritures diverses d'apéro puis le plat avec riz + frites. C'est donc de bonne humeur que je les ai fait continuer vers Cais do Sodre pour prendre le tram direction Belem. J'ai commenté le style manuelin, montré le monastère des Hieronimos et la tour, expliqué le tour de l'Afrique au XVe siècle, la volta portugaise, les colonies d'Asie et d'Afrique, la vice-royauté de Goa, dénigré le monument salazarien aux découvreurs pendant que les boys marquaient le nom de leur louloutte sur des cœurs posés sur un gros LOVE au bord du Tage et allaient nourrir les canards du bassin. Désespérée ? Non… j'ai quand même 20 ans de ZEP derrière mois, je suis blindée.

Pour finir l'ado étant comme le nourrisson il a fallu les nourrir toutes les deux heures environ : à 15h ce fut hot-dog et à 17h pizza. Ils sont adoré. En fait ils ont adoré la culture au Portugal, mais surtout la culture gastronomique. Demain ce sera surf. A mon tour de me reposer.

Commenter cet article