Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nadoch

Niouzes de la villa dimanches, de ses habitants, de ses visiteurs. Totalement narcissique.

Le coup d’Agadir

Publié le 5 Mai 2015 par Nadine

PhotoService.com

Le vrai Coup d’Agadir, celui de 1911 mené par le Kaiser, celui qui a failli déclencher la Première Guerre Mondiale trois ans avant d’heure, a raté. Pour autant la défaite n’est pas totale : aujourd’hui sur la côte au nord d’Agadir, on vous parle couramment en allemand. On vous parle d’ailleurs aussi volontiers en anglais et plus rarement en français ou en arabe. Bienvenue dans la zone du tourisme balnéaire de masse !

C’est aussi une très belle côte de surf, c’est pour cette raison qu’on y est. Dans le surf camp il y a des Russes très russes, des blondes pas très liantes et pas très polies et une petite famille suisse alémaniques très polie et très ordonnée. Il y a la patronne portugaise mariée à un Marocain et dont les filles parlent couramment quatre langues (il faut rajouter l’anglais) et des employés du surf camp qui parlent arabe et surtout anglais comme langue étrangère.

Je crains que la tendance ne se renverse pas : en bas du village, au bord de la mer le terrain vague devient un immense chantier où les bulldozers poussent des tas de terre pour construite un vaste complexe d’hôtellerie avec golf « Harmonieusement mêlé à son environnement naturel » dit la pub sur internet qui n’oublie pas l’onglet développement durable, ni la coopérative d'arganier. La station d’épuration ci-dessous est pour le golf par pour les habitants du bled, faut pas confondre !

Pour venir d’Essaouira avant hier, la route tortueuse nous fait traverser une belle campagne pauvre et aride, plantée d’oliviers aux troncs noueux, d’arganiers et de céréaliculture pluviale. Les champs sont entourés de murettes de pierres sèches, les paysans en djellaba et les paysannes en sarouel ramassent à la main les pauvres gerbes de leurs champs avant de charger leurs ânes. Je crains qu’au jeu de l’eau avec le golf ce soient eux les vrais perdants du coup d’Agadir.

PhotoService.com

Commenter cet article